ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mercredi 27 avril 2016

L'inéluctable naufrage par Jean SMIA



L'INÉLUCTABLE NAUFRAGE

Le billet d'humeur de Jean SMIA

         

           Les accords de libre-échange, précédemment appliqués, ayant été si bénéfiques à la diminution du chômage en Europe qu'il est logique que, pour le bonheur des Européens et la sécurité de leurs emplois, on étende ce procédé aux échanges avec les États-Unis.Vu que, pour les analystes, il serait acquis que nos industries, notre potentiel de production et notre compétitivité, en tous domaines, ne sortiraient que décuplés de cette confrontation.


            Nous, les Européens, avons l'énorme avantage sur les autres cultures, c'est que Bruxelles est parvenu à éliminer, en nous et nos enfants, toute notion d’appartenance à une identité commune : donc, nous ne sommes pas freinés par l'ethnocentrisme comme les Russes, par le chauvinisme comme les Américains, ni par le nationalisme comme nombre de pays arabes. Bien sûr, il reste quelques petites peuplades éparses comme la Chine, l'Inde ou l'Afrique noire qui restent réfractaires à l'abandon de leurs identités respectives, mais, n'est-ce pas, l'idéologie mondialiste aura certainement raison de leur réticences...
            Pendant que de grandes phrases et formules occupent, politiques et medias aux analyses des centaines de territoires de type Molenbeek en Europe, et pendant que personne n'a le mauvais goût de parler de substitution de population, et encore moins l'indécence d'évoquer qu'on nous a déclaré une guerre pour une conversion obligatoire à l'islam, chose à laquelle ces territoires ne semblent pas hostiles, il serait politiquement totalement incorrect d'envisager que ces territoires ne seraient que de petites colonies qui ne demandent qu'à s'étendre et qu'à l'image des plantes génétiquement modifiées, lorsqu'une parcelle est plantée de ce type de semences tous les champs voisins verront éclore cette culture qui éliminera les plants endémiques, puisqu'il est impossible de maîtriser la migration des pollens.
            Mais anticiper cette éventualité ne fait pas partie des responsabilités de Bruxelles, mais envisager l'impact économique de l'adhésion de la Turquie à l'Europe, oui. Sauf qu'il n'est pas dans leur mission de subodorer que ces colonies qui s'accroissent seront soutenues électoralement par ce nouveau partenaire qui, lui, pratique l'islam politique, et que cela transformerait l'adhésion de la Turquie à l'Europe en l'insertion de l'Europe dans un empire ottoman islamiste.

            Et même s'il ne s'agit que d'une élucubration de paranoïaque, quelqu'un pourrait-il me dire quels seraient nos moyens de défense dans cette éventualité ? Ni nos Rafales, ni le GIGN et autres similaires, ni notre Charles de Gaulle, ne seraient opérationnels pour cette mission.
            On fait comme Bachar ou on se convertit ?

4 commentaires:

Marianne ARNAUD a dit…

Si on en croit le général Antoine Martinez - mais il y a bien longtemps que les généraux ne font plus recette chez nous - nous n'aurions que deux solutions : soit la résignation et la soumission aux diktats des technocrates qui conduisent l'UE à sa perte, soit la révolte des nations européennes, seule voie de salut pour l'Europe !

Très cordialement.

Bernard NIVAL a dit…

NON ,NON et NON ,le défaitisme ne passera pas .Le peuple français n'acceptera jamais de tels scenarii qui relèvent plus des fantasmes déclinistes et des élucubrations houellebecquiennes que d'une observation rigoureuse des réalités.

Véronique ALLOUCHE a dit…

On ne nous a même pas déclarer la guerre contre une conversion à l'islam, on se soumet dans les faits à cette conversion. Car le "bien vivre ensemble" prôné pas les gauchistes et les bobos de tous poils nous interdit de dénoncer la réalité. On empêche les plus lucides et les plus courageux de parler sous peine de les traiter d'islamophobes. Ainsi est-ce le cas de Finkielkraut, de Caroline Fourest, de Sifaoui et de quelques autres. Le ministre de la ville Patrick Kanner a osé dire qu'il y avait une centaine de Molenbeek en France. Suprême injure! Vite remis à sa place par la gauche et le centre. A force de ne pas appeler un chat un chat on risque d'avoir des surprises aux présidentielles. Le Front National a de beaux jours devant lui.
Bien cordialement
Veronique Allouche

Bernard Meyer a dit…

Ce qui est appelé "guerre contre le terrorisme" n'est tout simplement qu'une guerre de religion.
C'est bien le Pontife et le monde Catholique qui ont abdiqué et renoncé à une Europe chrétienne. Et pour parfaire ce tableau ils ont participé à l'anéantissement des Chrétiens d'Orient et ce par leur mutisme et leur indifférence face à cette éradication.
Alors l'Europe sera, contrairement à ce que pense Monsieur Nival, une Europe musulmane à moins qu'un sursaut extrémiste ne viennent contrecarrer ces prévisions. Dans les deux cas l'Europe connaîtra un chambardement.
Quant aux Français, Monsieur, vous leur prêtez un bien bel héroïsme. l'histoire des années 40 devrait vous ramener à la réalité. Tout en vous rappelant que la France n'est pas l'Europe et que le peuple Français n'en représente qu'une petite partie.
Bernard Meyer