ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mercredi 24 février 2016

Moi-aussi, je veux un trump par Jean SMIA



MOI-AUSSI, JE VEUX UN TRUMP !!

Le billet d'humeur de Jean SMIA

            


          Non pas que j’adhère aux élégants raffinements de ses théories politiques, mais un peu de langage clair dans un concert de nébuleuses litotes est tellement rafraîchissant. C'est un Coluche qui débattrait avec un Fillon ou un Rocard : Une gouaille pragmatique populaire et drôle en face d'une fermeture idéologique bornée et triste.



            Or, depuis le temps :
- qu'on est au bord du précipice et que les éligibles professionnels nous promettent un grand pas en avant....si on votait pour le candidat de leur parti,
- que des dynasties ont accaparé les fonctions «élues» devenues héréditaires,
- qu'insatisfait d'une seule fonction héréditaire, ce sérail a institué de cumuler les activités d'élus,
- que les partis nous présélectionnent des candidats qui n'ont jamais rien amélioré,
            Il serait temps, qu'enfin, nous sélectionnions celui qui dirigerait un parti majoritaire. Et de ne pas laisser cette pré-sélection aux «financeurs» des partis qui ont dévoyé tous les partis en copiant leur fonctionnement sur le mode «cosa nostra».
            Malgré le ton caustique de ce qui précède, il y a cependant une observation à se faire à propos de l'impossibilité à faire avancer efficacement le projet Europe. Cela concerne le nombre d'élus, en Europe.
            France :       60 millions d'habitants :         577 députés.
            Italie :          60 millions :                           630
            Allemagne : 83 millions :                           656
            Espagne :     48 millions :                           350
            Et on doit y rajouter les 751 députés Européens.
Congrès américain

            Cela est à comparer avec les États-Unis, 300 millions d'habitants, 50 États, 100 Sénateurs et 435 Représentants qui constituent le Congrès.
            On cite ces chiffres pour reprocher le coût de toute cette administration. Or, ce n'est pas le coût qui est préoccupant mais la réactivité, l'efficacité et la rentabilité. Si l'on devait faire une comparaison sur ces plans, dans le second cas : nous avons un bolide de course et dans l'autre : un tortillard à vapeur, vétuste et surchargé, avec plusieurs chefs de trains qui se relayent et qui modifient la destination, à chaque relais.

            Tout le monde se rend bien compte qu'il sera impossible à un Président, issu du sérail, de faire voter à ces élus la suppression de 50% de leur nombre. À moins qu'un Président n’appartenant à aucun parti ne soit élu. Vous n'auriez pas vu un Trump Français ? J'en cherche un.

6 commentaires:

Marianne ARNAUD a dit…

Coluche disait aussi : "Les socialistes ont eu tort d'aller au pouvoir. Ils auraient dû faire comme Dieu : ne jamais se montrer pour qu'on continue à y croire."

Georges KABI a dit…

Et quid des differents fonctionnaires elus a l'interieur de chaque Etat, de chaque ville, de chaque commune? La comparaison avec les USA doit aller jusqu'au bout. Car la-bas il y a des fonctionnaires elus et d'autres qui sont choisis comme dans tous les pays du monde.

Daphna Poznanski a dit…

Un élu aux USA dispose d'environ 60 collaborateurs. En France, de 3 .La force de frappe n'est évidemment pas la même. Le Président Hollande avait souhaité réformer la composition de l'Assemblée Nationale, moins de députés et plus de collaborateurs. Cette réforme, comme tant d'autres, s'est, semble-t-il, perdue dans les sables mouvants de la politique politicienne...

Bernard Meyer a dit…

@Daphna Poznanski
Monsieur Hollande n'a pas tenu ses promesses mais vous oubliez que Monsieur Sarkozy en a fait de même. Le problème n'étant pas là,
Monsieur SMIA l'a bien dit c'est un manque "de réactivité d'efficacité et de rentabilité".
Et cet état de faiblesse n'est pas que politique, mais aussi et surtout économique
C'est le mental des peuples européens qu'il faut faire évoluer, il est aussi vieillissant que la vieille Europe.
Bernard Meyer

jean SMIA a dit…

J'aurais du l'intituler : "à la recherche du Trump perdu" .........

Marianne ARNAUD a dit…


Il me semble que : "Chacun cherche son Trump", n'aurait pas été mal non plus.