ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

dimanche 22 novembre 2015

RADIOTAF : «Échanges croisés» du 19 novembre 2015




Émission «Échanges croisés» du 19 novembre

Les attentats de Paris

            
          Jacques BENILLOUCHE et l’ancien ambassadeur Arie AVIDOR analysent la situation après les attentats de Paris et tentent une approche de la stratégie de Daesh avec ses implications internationales.

            Beaucoup de questions se posent sur le plan stratégique, politique et sécuritaire, qui imposent un éclairage précis :

1/  Pourquoi la France et pourquoi maintenant

2/  Les défaillances du renseignement français

3/ On parle peu d’Al-Souri, l’idéologue et théoricien de Daesh qui arme les terroristes

4/  Un sentiment de réaction désordonnée de la part de la police française


Cliquer sur la suite pour écouter l'émission



Cliquer sur le lien pour Radiotaf


2 commentaires:

Maher BEN GHACHEM a dit…

Pouvez vous m'expliquer cette phrase de votre article ? :
"les intérêts, pourtant lointains, des Palestiniens, il en est venu à sacrifier les siens propres."
Et votre conclusion sur l'intérêt sécuritaire du Mali passe par une coopération avec Israël ? Et l'intérêt d'Israel dans cette coopération? . Cordialement

Jacques BENILLOUCHE a dit…

@Maher

Pour moi, les Palestiniens ont des intérêts au Moyen-Orient et le Mali en Afrique. Les Palestiniens n'ont rien apporté au Mali alors qu'Israël avec ses techniques de pointe en agriculture aurait pu mener le Mali à l'autosuffisance. Israël aurait pu former une véritable unité de défense intérieure contre le terrorisme alors que le Mali dépend entièrement de la France dans ce domaine.

Pour les Israéliens il s'agissait d'un pays africain qui pouvait être un ami comme d'autres d'ailleurs, avec des votes favorables à l'ONU. Il ne faut pas se cacher qu'Israël peut aussi s'ouvrir un nouveau marché d'armement. En politique c'est donnant donnant.

Merci pour votre commentaire