Je n’ai jamais été un militant. Persuadé que tôt ou tard je pouvais être sommé de penser et d’agir contre ma raison, je n’ai formellement adhéré à aucun groupement. En outre, si j’avais fait partie d’un mouvement quelconque, révolutionnaire ou nationaliste, par exemple, j’aurais été de ces militants qui continuent la lutte après la victoire.

Albert MEMMI

LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

dimanche 18 octobre 2015

RADIOTAF : L'ESCALADE DES VIOLENCES EN ISRAËL


RADIOTAF 
La radio émettant de Tel-Aviv


ÉCHANGES CROISÉS DU 15 OCTOBRE 2015


          L'escalade des violences en Israël

Avec Arié AVIDOR et Ygal PALMOR


Dans cette guerre des couteaux, la psychose monte en Israël. Le bilan du mois d’octobre s’élève à 7 morts et 92 blessés israéliens et c’est loin d’être fini. La tension est à son comble depuis le 1er octobre, après une terrifiante série d’attaques à l’arme blanche commises par des Arabes.  Les leaders politiques, des deux bords, semblent impuissants à endiguer cette spirale de violence.
L’engrenage de la terreur a été déclenché le 13 septembre par des heurts entre jeunes arabes et policiers israéliens sur le Mont du Temple. La police voulait déloger des manifestants à l’intérieur de la mosquée Al-Aqsa qui voulaient perturber, Rosh Hashana, le nouvel an juif.








Alors maman, on peut aller à l'école ? On ne donne pas l'impression d'être juifs

Le pays est gagné par la psychose. Alors que plusieurs civils israéliens ont été pris pour cible, une atmosphère de paranoïa semble installée puisque le maire de Jérusalem, Nir Barkat, a appelé la population à s’armer pour pouvoir se défendre. Les ventes d’armes ont augmenté tandis que de nombreux citoyens demandent des permis de port d’armes. Comment analyser cette escalade de violence ?

Pour écouter l'émission cliquer sur le lien 






Aucun commentaire: