ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

jeudi 1 octobre 2015

NADINE, TAIS-TOI, NADINE ! Par Marianne ARNAUD



NADINE, TAIS-TOI, NADINE !

Par Marianne ARNAUD



          Tous les Charlie d'hier te l'ordonnent ! Tous nos journalistes du PAF - ces Torquemada au petit pied – demandent à qui veut les entendre que tu sois «condamnée». Pourquoi n'as-tu pas parlé de l'Afrique, ce continent noir, ou de l'Asie, ce continent asiatique, au lieu de te lancer à vouloir faire ce constat que la France est un pays de race blanche et de culture judéo-chrétienne ? Pourquoi as-tu aggravé ton cas en clamant que tu ne voulais pas d'une France musulmane ?
Cliquer sur la suite pour écouter l'intervention de Nadine Morano


video


          Nos humoristes nationaux, eux, ont le droit de te traiter en public de «connasse», la justice n'en a cure, mais toi tu as prononcé le mot RACE qui est interdit par la nouvelle doxa. À l'avenir pour éviter les ennuis, si j'en crois mon Larousse, tu devras parler de : leucodermes, mélanodermes ou xanthodermes, (tiens-tiens ! ces termes ne sont pas encore connus de mon correcteur d'orthographe!)

          Mais si je consulte le dictionnaire de monsieur Littré, je constate qu'il consacre plus de deux pages au mot RACE. Devra-t-on le brûler, et avec lui tous les exemples de la littérature qu'il cite, depuis la Bible : «race d'Abraham, race de David», jusqu'à nos plus grands classiques : Bossuet, Corneille, Racine, Voltaire, Montesquieu, pour éviter d'encourir les foudres de... Mais de qui au fait ? Car à part une noria de politiques de tout bord, de plus en plus rejetés par le peuple (un mot qui, lui aussi, ne tardera pas à être supprimé), je n'ai entendu personne de sérieux réclamer la «condamnation» de Nadine.

          En y réfléchissant, il me semble même que notre gouvernement doit une fière chandelle au «dérapage odieux» de Nadine car il lui a permis de camoufler son nouveau dérapage économique qui n'a pourtant pas échappé à l'agence de notation Moody's qui vient à nouveau de baisser la note de la France au motif que : «La croissance de l'économie française devrait continuer à être faible à moyen terme, ce qui rendra problématique la réduction d'une dette très élevée». Mais ça tout le monde s'en fout !
          Alors Nadine peut dormir sur ses deux oreilles, car bientôt la polémique qu'elle a déchaînée sera remplacée par une autre, puis une autre, du même acabit, pour surtout ne pas parler des vrais problèmes de la France.


8 commentaires:

Crisfi a dit…

Bravo, Marianne !
Mais, que tout cela est pitoyable !

Elizabeth GARREAULT a dit…

L'auteure de l'article cite la Bible et les grands classiques sauf que depuis Rosenberg (qui n'était pas juif malgré son patronyme et qui fut le grand théoricien du 3eme Reich), il s'est passé des petites choses en Europe qui font qu'on ne manipule plus le concept de race (non sens scientifique) impunément et surtout dans le contexte actuel où les moisis connaissent une embellie. Faire croire que Morano a fait une déclaration qui révèle de l'évidence alors qu'elle a un agenda politique et courtise les voix du F'Haine est intellectuellement malhonnête.

Elizabeth GARREAULT a dit…

Je passe évidement sur le parallèle avec les problèmes économiques de la France qui eux sont bien réels mais sont hors sujet et ne peuvent servir d'argumentaire sauf à vouloir faire diversion et éviter d'affronter les vraies motivations qui animent madame Morano.

Marianne ARNAUD a dit…

Je remercie Crisfi pour son commentaire encourageant.

Je prends acte de ce que Elizabeth Garreault s'y est reprise à deux fois - une fois pour m'accuser de malhonnêteté intellectuelle, et une fois pour me convaincre de faire du hors sujet - ce que, pour ma part, je me garderai bien de faire à l'encontre de ceux qui ne pensent pas comme moi.

Il est vrai que je ne suis pas Charlie, et que je n'ai pas cru devoir défiler pour la liberté d'expression qui me paraît aller de soi dans une République comme la nôtre. Cela explique peut-être que j'aie plus de facilité à respecter l'opinion de ceux qui n'ont pas les mêmes schémas de pensée que moi.

Très cordialement.

Véronique ALLOUCHE a dit…

Je ne comprend pas Madame Arnaud, que vous puissiez à ce point atténuer les propos aberrants de Nadine Morano. Mieux que je ne saurais le faire, je laisse la parole à Nicolas Huguenin.
Nicolas Huguenin Professeur d'histoire-géographie-éducation civique, militant au MoDem, à Centre Egaux et à la Licra, a écrit une lettre ouverte à Nadine Morano dont je vous livre quelques extraits:
....Vous parlez de "race blanche" et de religion, en associant l'une et l'autre. Passons sur le fait que la "race blanche" n'existe pas, et que plus personne n'en parle depuis que les derniers théoriciens nationaux-socialistes ont été pendus à Nuremberg....
....Au passage, je trouve parfaitement dégueulasse votre tentative minable de récupérer les Juifs et les protestants pour alimenter votre petit commerce de la haine. Quand on sait ce qu'ils ont subi en France pendant des siècles... Il fallait une sacrée persévérance pour ne pas être catholique en France, alors. Heureusement, ce n'est plus le cas. Et moi, contrairement à vous, je m'en réjouis. En laissant les Français librement choisir leur religion, ou choisir de ne pas en avoir, on a des surprises. Et alors? Cela porte un beau nom, madame Morano. Cela s'appelle la liberté de conscience.....
Cordialement
Véronique Allouche

Fabien BENHAM a dit…

sortir le mot "race" en 2015, hormis le fait que ça excite le repli identitaire, c'est comme dire que la terre est plate...il est démontré scientifiquement que l'espèce humaine n'est pas constituée de races... être "blanc" ou "noir" est encore moins considéré comme une race... à part le KKK, je ne vois pas qui pourrait la défendre...
et sortir cette phrase comme argumentaire contre un sentiment "d'envahissement" est encore moins défendable...elle se fait, en creux, la défenseure des blancs judéo-créthienns de France... une vision inacceptable de la France en 2015, n'en déplaise à l'auteure de cet article...

Marianne ARNAUD a dit…

@ Véronique Allouche

Que monsieur Huguenin, que vous nous présentez comme étant un militant de la LICRA, se soit offusqué des propos de madame Morano, n'étonnera sans doute personne. Mais si le mot RACE était supprimé de notre dictionnaire, comme certains le demandent à cor et à cri, il faudra que ce monsieur nous explique ce qu'il en adviendra du combat contre le racisme ?

Très cordialement.

@ Fabien BENHAM

Même s'il est tout à fait admis que les races au sens propre du terme n'existent pas chez les humains, il n'en reste pas moins qu'il existe des différences visibles entre les différents types humains qui sont indéniables.
J'ignore tout de madame Morano et des intentions avec lesquelles elle s'est présentée à cette émission que je ne regarde jamais. Mais si vraiment elle se présente comme le défenseur des Français blancs, de culture judéo-chrétienne - autrement dit, des Français de souche - je ne vois pas ce qu'il y aurait de répréhensible à cela, dans un pays où toutes les minorités ont leurs représentants, et où leurs revendications sont loin d'être toutes en parfait accord avec les lois de la République.

Très cordialement.

Bernard A. a dit…

@madame Arnaud
Madame vous avez très bien répondu à nos grands rêveurs qui croient encore au "père Noël" et qui se gargarisent de rêves idéologiques qu'ils perdront bien plus vite qu'ils ne le pensent.
Le problème n'est pas le propos de Madame Morano mais la réaction de gens qui veulent laver leur conscience fasse à une situation incontrôlable.
Je les encourage à propager leurs belles paroles dans la couronne parisienne. Et pourquoi pas aller s'installer dans les quartiers qu'ils nomment "difficiles", autrement dit les "quartiers" où la race blanche n'est plus admise depuis fort longtemps.
Cordialement
BA