ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

samedi 8 août 2015

PALABRES ET CHANTAGES POUR LE VOTE DU BUDGET



PALABRES ET CHANTAGES POUR LE VOTE DU BUDGET

Par Jacques BENILLOUCHE


copyright © Temps et Contretemps
            
Conseil des ministres

          Le budget de l’État d’Israël est l’objet permanent de discussions entre les partenaires de la coalition, voire de chantage. C'est devenu un vrai rituel qui serait comique si la situation du pays n'exigeait pas plus de sérieux. Tous les gouvernements israéliens tombent toujours sur le problème du vote du budget. Mais la majorité étriquée de ce gouvernement, limitée à une voix, le place sous le feu des exigences des partis.



David Azoulay à la Knesset

Le parti orthodoxe Shass en a profité pour menacer de ne pas voter le budget si ses accords de coalition n’étaient pas respectés, en particulier l’allégement de la Tva sur certains produits alimentaires. Les députés Arie Dhery et David Azoulay ont lancé un avertissement en refusant de voter pour le gouvernement lors du vote du 5 août. Pourtant les deux partis orthodoxes avaient déjà obtenu une allocation d’un milliard de shekels pour les étudiants des Yeshiva.
Naftali Bennet de HaBayit Hayehudi a, lui aussi, mis sur la balance sa participation au gouvernement. Il refuse les coupes prévues sur son ministère de l’éducation alors qu’il a obtenu une augmentation de son budget. Il a réclamé, avec son collègue des transports, une rallonge d’un milliard de shekels (238 millions€) comme condition pour voter le budget de 2015. Avec cette dernière expérience, il est fort probable que de nouvelles discussions serrées seront engagées pour le budget 2016.
1. Budget souhaité par le premier ministre  2. Budget souhaité par le ministre des finances  3. Le budget mis en place par le gouvernement

            Durant la campagne électorale, trop de promesses pour un montant de 9 milliards de shekels, ont été faites qui mettent aujourd'hui en difficulté le premier ministre. Le ministre des finances, Moshe Kahlon, a donc décidé de ramener les promesses à 4,6 milliards de shekels et d’exiger des ministères une coupe de 3 milliards de shekels.
            Le Trésor cherche un compromis avec les partis orthodoxes pour convertir  l’augmentation des prestations pour enfants en épargne mensuelle disponible seulement à l’âge de 18 ans. Cela aura pour effet de réduire les promesses électorales de 1 milliard en 2015 et de 1,7 milliard en 2016. Le gouvernement a par ailleurs pris des mesures pour augmenter les recettes de l’État en luttant de manière efficace contre la fraude et l’évasion fiscales. Enfin la mesure la plus significative pour augmenter les recettes dans les caisses de l’État provient de la vente des terres domaniales pour un montant de un milliard de shekels.
Yohanan Locker

Mais la bataille la plus significative va être lancée pour le budget de la défense au lendemain des conclusions de la commission Locker. Cette commission gouvernementale, dirigée par le major-général de réserve Yohanan Locker, avait été nommée pour examiner le budget de la défense et soumettre des propositions au ministre de la Défense.
Selon ce rapport Tsahal devra totalement évoluer, pour ne pas dire subir une révolution dans les cinq prochaines années. Le plan comporte les suggestions suivantes :
-          Suppression de 2.500 postes de soldats professionnels
-          Rajeunissements des officiers généraux. Réduction de l’âge des commandants de régiment de 35-37 ans à 32 ans au lieu de 35-37 et de l'âge des commandants de brigade de 45-46 ans  à 40-42.
-          Réduction de 100.000 soldats des forces de réserve touchant l’artillerie et l’infanterie.
-          Réduction des commandes militaires de 6%.
-          Reconfigurer les corps d’armée non combattants : éducation, rabbinat militaire, radio de l’armée, censure militaire.
-          Création d’une structure spéciale cybernétique.
-          Achat de navires de guerre et de sous-marins.
-          Achat d’avions F-35 et développement d’une nouvelle gamme de drones.
Commission Locker

Le plan a été conçu par six équipes de hauts officiers sous la direction de généraux. Il prévoit aussi de tailler dans les pensions de retraites des soldats professionnels. Le ministre de la défense Moshe Yaalon n’a pas apprécié ce plan qui, selon lui, «joue avec la sécurité des Israéliens». Ce n’est pas l’avis des ministres du Cabinet de sécurité qui se sont félicités des conclusions : «Le rapport du Comité Locker est un rapport courageux. Il constitue une occasion rare pour une réforme radicale».
F35

Le ministre des finances a fixé le budget de la défense 2016 à 55 milliards de shekels contre 57 en 2015 alors que le ministre de la défense exige 62 milliards pour 2015 sans tenir compte de l’avis de la commission Locker qui a plafonné le budget à 59 milliards de shekels. La défense est le poste budgétaire qui a bénéficié des largesses du gouvernement. Son budget a déjà fait un bond de 9,1% à comparer à la croissance des dépenses civiles de 4,6%. Ces dépenses nouvelles sont compensées par une augmentation des recettes fiscales de 6%, évaluées à 111 milliards de shekels. Le gouvernement bénéficie exceptionnellement d’une hausse de 23% des taxes foncières, dans la région centre principalement, du fait de la croissance des ventes immobilières.

Mais les objectifs de déficit ne seront pas atteints alors que le déficit était prévu à 2,5% pour 2015 et 2 pour 2016. Il devrait atteindre 2,9% à la limite cependant des 3% imposés par l’Union européenne. Les palabres vont à présent débuter pour l’élaboration du budget 2016. 
          Mais cette guérilla entre membres de la coalition commence à lasser parce que certains ministres ne font pas preuve de responsabilité vis-à-vis du pays et ne cherchent qu’à satisfaire leurs propres électeurs. Ce feuilleton du vote du budget qui se répète de manière cyclique jusqu’à conduire à des élections anticipées, risque de devenir une tare pour l’État d’Israël.




Mise à jour du 6 août 2015


      Le Budget de l’Etat pour l’année 2015-2016 a été adopté à l’unanimité par le gouvernement tôt dans la matinée. Le ministre des Finances est parvenu à trouver un terrain d'entente avec les ministres qui avaient émis des réserves au point de menacer de ne pas voter le budget : Dhery, Bennett, Regev et Levine. Le ministre de la Défense, Moshé Yaalon a préféré s'abstenir en ne participant pas au vote.

7 commentaires:

Claude a dit…

... Et pendant que ces messieurs discutent de milliards, chacun d'entre eux bien à l'abri du besoin, d'autres, comme ce que l'on appelle le "peuple", avec femme et enfants et qui alimentent les caisses de l'état continuent à trimer pour 25 sh de l'heure pour payer leurs taxes et leurs loyers, et pour que ces messieurs, qu'on nomme "grands", continuent à préparer leurs confortables retraites...
C'est une honte pour un pays comme le nôtre ! Et en plus on veut sabrer le budget de notre défense !!!
... En dehors du pouvoir qu'il a acquis, où est le fameux Bibi pour qui des imbéciles crédules ont voté ? En pensant qu'il était peut-être le Messie !!
... Même Hollande et sa clique n'aurait pas fait mieux !!!

Claude a dit…

... Il aurait fallu à la Knesset des sièges éjectables??? Comme dans les avions en perdition...

Véronique ALLOUCHE a dit…

Je fais partie "des imbéciles crédules" qui ont voté pour Bibi... Sans croire pour autant qu'il serait le Messie.
Car comment gouverner avec une marge si étroite et une coalition si disparate? Telle la 4ème république en France, Israël me semble ingouvernable en l'état.
.... Et imiter la 5eme ferait d'un président un roi avec les pleins pouvoirs....
Hélas, je n'ai pas la solution....
Bien cordialement
Véronique Allouche

andre a dit…

Bibi trouvera la solution

Marianne ARNAUD a dit…

Pour ce qui est de la rubrique "Achat de navires de guerre", on ne saurait trop conseiller au ministre de la Défense israélien de suivre les annonces du site "Le bon coin", car il devrait s'y trouver dès les jours prochains, l'opportunité de se procurer à un prix très avantageux, deux frégates Mistral flambant neuves, jamais servi !

andre a dit…

André avait vu juste en écrivant Bibi trouvera la solution.

David FITOUSSI a dit…

Il est vrai qu'il y a 2 millions ou moins de defavorises..heureusement qu'ils arrivent cependant a faire leur 3 repas par jour....cependant il suffirait de si peu de choses pour palier a cet situation....j'ai bien dit ..peu de choses...