ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

lundi 11 mai 2015

ENTRE HONTE ET CONSTERNATION Par Marianne ARNAUD



ENTRE HONTE ET CONSTERNATION

Par Marianne ARNAUD



Rude semaine pour la commentatrice de la vie politique et sociale françaises que j'essaie d'être ! Les jours se suivent sans que je puisse me départir de cette impression de toujours toucher un peu plus le fond. Ainsi, bien qu'on nous assure que «la reprise est là», le chômage continue à augmenter – mais moins vite – et chaque jour nous apprenons qu'une grande entreprise française va perdre des milliers d'emplois : hier, le transporteur Norbert Dentressangle, aujourd'hui, le fleuron de notre industrie nucléaire, Areva, et demain, qui ?




Hollande au Qatar

Bien sûr tout le monde s'est réjoui de la signature des contrats d'achat d'avions Rafale par le Qatar, même si des fâcheux ont parlé de financement du terrorisme islamiste. De même, le président Hollande, premier chef d'État occidental invité à un sommet arabe, pour y signer des contrats de vente d'armement, c'était très positif, et tant pis si le jour même, de sa présence en Arabie Saoudite, pas moins de cinq voleurs ont été exécutés, selon les lois en vigueur dans ce pays. Quand l'intérêt supérieur de la Nation l'exige, il faut savoir mettre les Droits de l'Homme en veilleuse ; mais alors comment expliquer l'entêtement du président à refuser de livrer les navires Mistral à la Russie qui les a pourtant déjà, en partie, payés ? Mystère !

À moins que cela ne fasse partie de ces vexations que les États-Unis et l'UE ont décidé d'infliger à Poutine en n'assistant pas, par exemple, au soixante-dixième anniversaire de la capitulation du IIIème Reich, alors que Poutine lui, avait honoré de sa présence les festivités de la commémoration du débarquement en Normandie en juin dernier ? N'est-ce pas faire bon marché des vingt millions de Russes morts pendant la Seconde guerre mondiale ? Mais Poutine se consolera, car loin d'être seul ce jour-là, ainsi qu'on essaie de nous le faire croire, il sera entouré du numéro-un chinois et du numéro-un indien, ainsi que des présidents de Cuba et du Venezuela, d'une douzaine de chefs d'État asiatiques et autant de chefs d'État africains. Ne disait-on pas déjà, en mai 1968 : «Cours camarade, le vieux monde est derrière toi» ? Se pourrait-il que ce soit encore plus d'actualité aujourd'hui ?

Et puis il y eut ce calamiteux Premier mai du Front National, où les Femen dépoitraillées, hurlant des slogans nazis du haut d'un balcon, d'un côté, et Jean-Marie Le Pen, tout de rouge vêtu, faisant irruption sur l'estrade, de l'autre, s'étaient comme ligués pour pourrir la commémoration de Jeanne d'Arc de Marine Le Pen qui venait de confirmer les distances qu'elle était bien résolue de prendre avec son père. Mais on ne trompe pas si facilement des journalistes malins qui, bien entendu, ont pris la défense du père «humilié  par sa fille», et des Femen, «honteusement agressées par le service d'ordre du FN». L'incident était clos en dix minutes, et Marine Le Pen pouvait reprendre imperturbable son long discours, évidemment aucun journaliste ne jugea bon de le noter - puisqu'on l'a tout de suite compris – leur mot d'ordre était : le père ou la fille, même combat.

Pas plus que les grands media français ne s'intéressèrent à cette invitation de Marine Le Pen par le Time de New-York où elle était conviée après avoir été classée parmi les cent personnalités les plus influentes de l'année ; il n'a été question, pour eux, de nous dire qu'elle avait, à cette occasion, rencontré l'ex-premier ministre israélien, Ehud Barak, qui lui aurait dit : «Je suis heureux de vous rencontrer et je vous félicite pour votre action». C'est sûr, que ce genre de déclaration venant de l'ancien chef d'État-major de l'armée israélienne, ne pouvait que déplaire, en France. Il est vrai que le dernier sondage Odoxa, concernant le premier tour de la présidentielle de 2017, n'est pas très optimiste pour le pouvoir : dans le cas où la gauche serait représentée par François Hollande, et la droite par Nicolas Sarkozy, le résultat serait : Marine Le Pen : 29% - Nicolas Sarkozy : 28% - François Hollande : 17%.


Les media nous ont expliqué que le troisième anniversaire du Président à l'Élysée avait été plutôt morose. On peut le comprendre sans peine.
A suivre....

5 commentaires:

קרבי kravi a dit…

Marianne, le président (p minuscule) a quand même trouvé le temps de conspuer Ménard. La lutte soi-disant antifasciste de la bien pensance ne saurait attendre, car il n'y a pas de plus grave sujet que l'enfumage du bon peuple par médias interposés.
http://antidoxe.eu/2015/05/06/un-ogre-veut-se-faire-beziers/#comment-41935

Véronique ALLOUCHE a dit…

Concernant les Femen s'exhibant le 1er mai à l'opéra, leurs pancartes et leurs poitrines ne mentionnaient pas "Heil Hitler" mais Heil Le Pen dénonçant par là les abus verbaux répétés de JM le Pen qui me paraissent plus scandaleux que les seins nus de ces dames. D'autre part Pourquoi ne parlez-vous pas des agressions du FN faites à l'encontre des journalistes de Canal + et de France 5?
Quant aux distances prises par Marine envers Jean-Marie, j' oserais faire un peu de psychanalyse "sauvage" en avançant qu'elle a tué le père pour obtenir la mère Patrie. ce faisant, elle "siphonnera" beaucoup de voix aux électeurs de la droite traditionnelle en se débarrassant des outrances de son père tout en gardant le fond de la pensée Front National.
Bien joué.
Cordialement
Véronique Allouche

Fernand COHEN-TANNOUDJI a dit…

Le Qatar est actionnaire d'Areva (directement et indirectement)....depuis longtemps...y a que l homme de la rue qui croit encore que l indépendance énergétique de la France (Le Nuke) existe...

Al West a dit…

Chère Marianne, merci de rappeler tout cela -même si ça fait mal.

Florence PAVAUX DRORY a dit…

Il n'y a aucune preuve à "l'entretien" entre Marine Le Pen et Ehud Barak et à ce qu'il aurait pu lui dire. Quand on fréquente ce genre de happenings on sait que l'on fait dire ce que l'on veut à ce genre de rencontres de couloirs.... il faut prendre le tout avec des pincettes. Par ailleurs, les Femen n'ont pas fait des saluts nazis, mais ont dénoncé le FN comme parti d'extrême droite en caricaturant un salut nazi avec "Heil Le Pen" ! il faut savoir comprendre le deuxième degré !!