ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

vendredi 13 mars 2015

DEUX ÉLECTIONS, POUR QUELS RÉSULTATS ? Par Gérard AKOUN



DEUX ÉLECTIONS, POUR QUELS RÉSULTATS ?

Par Gérard AKOUN




Hasard du calendrier, des élections se dérouleront, à quelques jours d’intervalle, en France et en Israël. Elles ne sont pas d’égale importance, loin de là, en France il ne s’agit que d’élections départementales et encore, tous les départements ne sont pas concernés.  En Israël, elles sont  bien plus importantes, elles sont plus déterminantes pour l’avenir du pays, dans la mesure où les Israéliens sont appelés aux urnes pour élire une nouvelle Knesset. Nous sommes des Français juifs, des Juifs français, nous sommes intéressés par ces  deux élections.



Observateurs attentifs

En France, nous sommes électeurs, nos votes peuvent être déterminants pour défendre  des valeurs qui nous semblent en danger et je pense, bien sur, à la montée du Front National. En Israël, n’étant pas  citoyens, nous ne sommes pas électeurs, nous ne pouvons être que des observateurs attentifs, en particulier, de la politique extérieure, que mènera le prochain gouvernement. Il ne faut pas nier l’évidence, la  politique israélienne  retentit sur nos vies en diaspora. Nous pouvons donner notre opinion, marquer nos accords ou nos désaccords mais en dernier ressort, ce sont les citoyens israéliens, ceux qui vivent en Israël qui décideront.

En France, Marine Le Pen a réussi l’opération de dédiabolisation du  parti de Jean Marie Le Pen, elle en a lissé toutes les aspérités, elle l’a rendu fréquentable. Election après élection, elle rassemble de plus en plus d’électeurs. Le Front National a fait 25% aux européennes. Il est aujourd’hui crédité de 30%  des intentions de vote au premier tour des départementales. Marine Le Pen, contrairement à son père qui ne voulait être qu’un trublion de la vie politique, veut exercer le pouvoir, veut être élue à la présidence de la république. Elle profite de la crise de confiance des classes populaires envers les élites de gauche, comme de droite, qui n’ont pas réussi à juguler la crise économique alors qu’ils ont dirigé ou qu’ils dirigent ce pays. Mais, elle-même n’apporte aucune solution, la sortie de l’euro, la fermeture des frontières, l’isolationnisme seraient catastrophiques pour la France.

Xénophobie et racisme



La xénophobie et le racisme, que sous-tendent ses propositions programmatiques,  restent les principaux points d’attraction du Front National. Marine Le Pen a réussi à  faire rentrer son parti dans la république, elle n’en a pas fait un parti républicain. Des Juifs, en France, pourraient être tentés d’apporter leurs voix au FN parce qu’il est anti arabe, ils commettraient une grave erreur, le racisme n’est pas sélectif et le FN reste un parti raciste et d’extrême-droite. La presse rapporte tous les jours les propos antisémites, racistes, tenus sur twitter ou sur Facebook, de candidats du FN : chasser le naturel, il revient au galop.

En Israël, à moins d’une semaine du scrutin, les résultats des sondages varient d’un jour à l’autre. On ne peut dire qui, du Likoud ou de l’Union sioniste, sera en tête le 17 mars. Le discours très applaudi de Benyamin Netanyahou, devant le Congrès, la semaine dernière ne semble pas lui avoir fait gagner des voix supplémentaires. Il y aurait un léger avantage en faveur de l’Union sioniste : la liste menée par Isaac Herzog et Tsipi Livni obtiendrait trois à quatre sièges de plus que le Likoud. Un résultat qui leur permettrait d’être appelés  par le président de l’Etat à former le prochain gouvernement, mais il faut au moins 61 députés pour constituer une coalition majoritaire. Ils les obtiendront peut-être car  on assiste à un réveil de la gauche et du centre gauche : Une manifestation a regroupé 50.000 manifestants à Tel-Aviv samedi dernier, les tentes sont réapparues  sur le boulevard Rothschild, les revendications sont à la fois sociales et économiques mais elles concernent aussi les rapports avec les Palestiniens, avec les pays arabes modérés. Le bilan de Netanyahou n’est pas des plus brillants, l’écart ente les riches et les pauvres est de plus en plus grand  et les classes moyennes s’appauvrissent.

Sur le plan international, l’image d’Israël n’a jamais été aussi négative auprès de l’Union Européenne et maintenant de l’administration américaine : Benyamin Netannyahou a répété à maintes reprises, qu’il était prêt à négocier avec l’Autorité palestinienne, à faire des concessions douloureuses, mais il prouvé, aussi, que s’il était prêt à s’engager dans d’interminables négociations, il  n’avait aucune intention de les voir déboucher sur un accord. Pour attirer  à lui,  les voix de l’extrême-droite, il vient de déclarer qu’il s’opposait maintenant à  la création d’un État palestinien, une possibilité sous condition,  qu’il avait évoquée lors de son discours à l’université de Bar Ilan en 2009 et qu’il avait réaffirmée par la suite à plusieurs reprises. Benyamin Netanyahou, comme le pensent un certain nombre d’Israéliens de droite,  fait de beaux discours, sait très bien mentir, mais il est incapable d’agir. Trois fois premier ministre déjà, la quatrième serait de trop,  il est temps  qu’il laisse la place à des hommes nouveaux.

2 commentaires:

Véronique ALLOUCHE a dit…

Pour ce qui est de Marine Le Pen, entièrement d'accord avec vous. Ce parti d'extrême-droite flatte les plus bas instincts, a une politique de repli sur soi et si par malheur les électeurs lui donnaient le pouvoir, ferait de la France un pays déconnecté du monde, livré à lui-même et irait à la catastrophe.
Par contre concernant Israël, je pense que Netannyahou a le charisme qui convient à ce pays, (quoiqu'en pense Jacques), il a une politique sécuritaire nécessaire dans une région très troublée. Son point faible, je l'admets, c'est de pousser le libéralisme à outrance et d'oublier le social. Réponse le 17 mars.
Cordialement
Véronique Allouche

Lowcarber a dit…

" aucune solution, la sortie de l’euro, la fermeture des frontières, l’isolationnisme seraient catastrophiques pour la France"

Du n'importe quoi cet article, revenir a une monnaie flottante qui reflette notre pays, productivite, demographie, inflation, besoin d'investissement, n'est que du bon sens et n'est en rien se fermer, au contraire car l'europe est un petit cul de sac .L'EU est un echec cuissant, il est plus que temps de le reconnaitre et d'agir.

Allez donc lire le programme complet du FN au lieu de raconter des sornettes et comparez le donc au pseudo programme de l' UMPS :

http://www.frontnational.com/pdf/Programme.pdf

soyez un peu objectif

quand au reste vous me permettrez de souligner que le FN, si transpose en Israel, serait a l'extreme gauche du spectre politique, meme et surtout sur les questions d'identite.

Assez dingue qu'il n'y a qu'en France ou l'on ne puisse pas etre patriote et defendre ses valeurs, son identite.