ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

samedi 14 février 2015

ORLY LEVY-ABECASSIS : L’ICÔNE DE BEAUTÉ DE ISRAËL BEITENOU



ORLY LEVY-ABECASSIS : L’ICÔNE DE BEAUTÉ DE ISRAËL BEITENOU

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

          Les vedettes des élections ne sont pas toujours les têtes de liste. Nous avons décidé de nous intéresser aux candidats «seconds couteaux» dont la personnalité illustre mieux l’identité de la liste. Après Elie Elalouf, troisième de la liste Kulanu menée par Moshe Kahlon, Stav Shaffir quatrième sur la liste du Camp sioniste, Ayelet Shaked troisième sur la liste HaBayit Hayehudi, Miri REGEV cinquième de la liste Likoud, Orly Levy-Abeccasis deuxième de la liste Israël Beitenou  fait à présent l’objet de notre analyse.

          Fille de l’ancien ministre du Likoud David Levy, originaire du Maroc et ancien ministre des Affaires étrangères, elle lui a volé la vedette, au moins dans les medias internationaux, en devenant députée à la Knesset pour le parti Israël Beiteinou d’Avigdor Lieberman. Davy Levy avait profité de la volonté de Menahem Begin en 1977 de mettre fin au régime socialiste, installé depuis la création de l’État, en s’appuyant sur les communautés séfarades qui avaient été mises à l’écart de la gouvernance. Sa fille a repris le flambeau de la famille.


David Levy

Plus belle politique


Le magazine en ligne «Sport Rich List» l’a placée, en 2014, en 8ème place parmi les dix politiciens les plus beaux du monde. Le magazine justifie son classement en raison de «son physique et de son style très appréciés par les jeunes». Elle est devenue l’icône de beauté dans la politique israélienne.

Tous les partis ont compris que les élections de mars 2015 se gagneront sur les problèmes économiques et sociaux. Avigdor Lieberman a donc décidé de propulser sa candidate socio-économique, la députée Orly Levy-Abecassis à la seconde place de sa liste. Orly Levy, née le 11 novembre 1973, à Beit She'an, a fait son service militaire dans l'armée de l'air israélienne et a ensuite obtenu un diplôme en droit. Avant d'entrer en politique, elle avait travaillé comme modèle et comme animatrice de télévision. Aux élections de 2009, elle a été élue après avoir obtenu la sixième place sur la liste Israël Beiteinou qui avait remporté quinze sièges.

Pour les élections de 2013, elle avait été candidate en 16ème place sur la liste commune Israël Beiteinou-Likoud. Elle avait alors obtenu l’une des vice-présidences de la Knesset et a été nommée à la présidence de la Commission pour les droits des enfants. Mariée et mère de quatre enfants, Orly Levy-Abecassis vit au Kibboutz Mesilot, à quelques encablures de la frontière jordanienne, proche de la ville de Beit She'an, dont le  maire de 1964 à 1977 fut son père. Elle siégera certainement aux côtés du candidat imposé par le premier ministre Netanyahou à la 18ème de la liste Likoud en tant que représentant de la Galilée. Ce futur député, Jacky Lévy, est le frère d’Orly.


État de la Nation

Orly Levy a été à l’origine d’une proposition de loi, en février 2014, qui devait obliger le premier ministre et certains responsables politiques à prononcer un discours sur «l’état de la Nation» israélienne, sur le modèle américain. Ils pourraient alors évoquer les succès et les défis de l’année passée, ainsi que les obstacles et les objectifs à atteindre pour l’année à venir. Cela serait aussi valable pour le chef d’État-major, le chef de la police, le président de la Cour suprême, le président de la Knesset et le chef de l’opposition. Elle voulait que les dirigeants du pays se comportent de manière responsable et transparente vis-à-vis du peuple. Effectivement, actuellement, il n’y a aucune obligation pour les représentants de l’État de répondre aux questions du public.
Shlomo Helbrans

En tant que présidente de la Commission des droits de l’enfant à la Knesset, elle a tiré la sonnette d’alarme au sujet des membres de la secte Lev Tahor, créée par l’israélien Shlomo Helbrans, qui a défrayé la chronique au Québec. Plusieurs des membres de Lev Tahor étant israéliens, elle a décidé de collaborer avec les autorités canadiennes pour faire cesser les mauvais traitements et pour mettre les enfants à l’abri. En effet plusieurs témoignages faisaient état d’actes de violence, de mariages forcés et de maltraitance des enfants avec de véritables lavages de cerveau imposés aux plus jeunes. Cette secte avait décidé de quitter Israël pour s’installer au Canada où elle pensait être moins surveillée.
À la suite du dernier rapport de l'UNICEF qui avait placé Israël au 4ème rang des pays développés concernant le taux de pauvreté chez les enfants, Orly Levy-Abecassis avait réagi : «Dans chaque classe, il y a au moins un enfant qui vit en dessous du seuil de pauvreté.  Il est inconcevable que certains élèves ne soient pas autorisés à participer aux activités scolaires, leurs parents n'ayant pas les moyens de les financer». Elle avait constaté qu’en raison du développement du paupérisme, les familles défavorisées étaient contraintes d’accepter le placement de leurs enfants dans des institutions. C'est contre cette réalité qu’elle s’est insurgée : «Un soutien versé directement aux familles serait de loin préférable afin que l'enfant puisse rester dans son cadre familial et certes moins coûteux à l'État. Il en va de la responsabilité du gouvernement et de son devoir».

Avigdor Lieberman compte sur les compétences sociales d’Orly pour booster sa liste désertée par tous les candidats historiques d’Israël Beiteinou qui se sont désistés ou ont été écartés pour cause judiciaire. Par ailleurs il n’avait pas voulu rééditer l’erreur du Likoud qui a réservé peu de places aux femmes puisque cinq seulement sont en position éligible. Sa candidate est très discrète, préférant le social à la politique et de ce fait, elle occupe rarement le devant des medias politiques.

2 commentaires:

Claude a dit…

Orly n'est pas seulement belle ! Elle est superbe !
En plus de son physique, elle possède l'intelligence de son combat social.
Je préfère pour ma part, ne pas mettre en "compétition" notre magnifique "Orly.. idyllique", avec les figures représentatives et iconoclastes du gouvernement de monsieur Hollande !!
Qu'en pensez-vous ?
Comment puis-je contacter cette égérie pour connaitre son programme ?
Claude

Marianne ARNAUD a dit…

Cher monsieur Bénillouche,

Bien qu'on nous ait expliqué - et de quelle élégante manière - que nous n'étions que des "Bisounours du sexe", à votre place je craindrais tout de même que DSK ne tombe sur vos derniers articles consacrés à Ayelet, Stav, Miri et aujourd'hui Orly, toutes suffisamment affriolantes pour lui donner l'idée de faire une seconde carrière politique, où il pourrait enfin donner toute la mesure de son charme personnel, et ce, d'autant plus qu'il semblerait qu'il ait laissé beaucoup de regrets en Israël.

Très cordialement.