ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mercredi 18 février 2015

LES ASSASSINS SONT PARMI NOUS Par Marianne ARNAUD



LES ASSASSINS SONT PARMI NOUS

Par Marianne ARNAUD


L'ambassadrice du Danemark en France Anne Dorte Riggelsen, lors d'une rassemblement devant l'ambassade à Paris 

          C'est au sein de la République que sont nés les Merah, Nemmouche, Coulibaly et autres Kouachi. C'est dans les écoles de la République qu'ils ont grandi et c'est dans ses prisons, nous dit-on, qu'ils se sont radicalisés. Pourtant, une fois de plus, après les attentats de Copenhague et la profanation du cimetière juif de Sarre-Union, on a entendu des déclarations officielles assimilant le Front National aux terroristes islamistes.


Cazeneuve au Maroc

Une journaliste de i>Télé a même posé la question à l'ambassadrice du Danemark à Paris de savoir si les Danois n'avaient pas vexé les communautés immigrées. Le matin même de la tuerie de Copenhague, notre ministre de l'Intérieur en voyage au Maroc a dit : «Je veux redire avec force notre condamnation la plus sévère des actes antimusulmans qui ont suivi les attentats». Quant à Laurent Fabius il n'a de cesse de répéter la formule : «Ce sont les Musulmans les principales victimes des crimes commis au nom de l'islam».
N'a-t-on pas, depuis des années, traité de racistes et de fascistes tous ceux qui tentaient d'attirer l'attention de nos compatriotes sur les dérives de l'islam ? Pourtant cette religion si souvent présentée comme une «religion de paix, de tolérance et d'amour» ne fait-elle pas répéter plusieurs fois par jour à ses fidèles que les Chrétiens sont des porcs et les Juifs des singes, jusqu'à susciter des criminels barbares parmi cette jeunesse musulmane à laquelle la République n'a pas réussi à faire partager ses valeurs parce qu'elle n'y croyait plus elle-même ?


Et c'est ainsi qu'on nous annonce qu'au sein de la «République une, indivisible et laïque» un parti politique musulman, l'UDMF (Union des démocrates musulmans de France), bien que se proclamant attaché à notre «Liberté, Egalité, Fraternité» va présenter des candidats aux prochaines élections de mars, préconisant la libération de la femme en autorisant le port du voile dès l'école, la mise en place de la «finance hallal» et le développement du «business hallal». 

Or voilà que nous apprenons que Manuel Valls veut engager le combat contre ce qu'il appelle «l'islamo-fascisme». Tout comme le terme de apartheid appliqué à la République française, le terme l'islamo-fascisme paraît mal adapté, appliqué au terrorisme islamiste de l'État Islamiste du XXIème siècle. Mais du moins cette expression ambitionne-t-elle de mettre le combat d'aujourd'hui au même rang que celui qu'ont dû subir les Nazis au XXème siècle pendant la Seconde guerre mondiale.
Pour l'instant il n'est question que de «lancer une concertation destinée à lutter contre l'influence des Frères Musulmans et des Salafistes en France». Sera-ce suffisant quand dans le même temps, le PS dénonce un renforcement, depuis les attentats de Paris, de l'islamophobie qui nourrit le Front National comme on a pu le voir dans l'élection législative partielle du Doubs ? La seule question qui vaille, et qui, malheureusement, restera sans réponse longtemps encore, c'est celle de la compatibilité de l'islam avec la démocratie.


2 commentaires:

Bernard ALLOUCHE a dit…

Madame suite à votre article il faut se rendre à l'évidence que le monde musulman est devenu une puissance politique et technologique. Les pétro- dollars les ont rendu maîtres de la situation et les pays occidentaux pour parer à cette soumission financière n'ont d'autre choix que de pactiser avec ces nouveaux "maîtres modérés". Qui détient la solution ? le peuple occidental. En premier si il accepte de réduire son train de vie en se passant des investissements des puissances Musulmanes et en second en affirmant son attachement par TOUS les moyens à sa culture Judéo-chretienne. A-t-il encore la puissance d'aller si loin J'en doute!!
Bernard Allouche

AMMONRUSQ a dit…

J'aime votre article,ainsi que la réponse de Bernard ALLOUCHE.

Que se passe-il dans ce pays ,dans notre pays car il parait certain que la classe politique tout entière n'a pas de solution et ne veut pas en avoir et j'ai bien peur que les gens se rebellent mais comme toujours il y aura de la casse.