ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

samedi 7 février 2015

ÇA SUFFIT ! Par Marianne ARNAUD



ÇA SUFFIT !

Par Marianne ARNAUD

Soldats à Nice
Pendant que notre classe politique, dite de gouvernement, s'adonne à cette honteuse crise de nerfs – à laquelle même monsieur Benillouche a succombé – à propos de cette élection législative partielle du Doubs, que sans doute pas un Français sur deux n'aurait été capable de situer, à coup sûr, sur une carte, voilà qu'une fois de plus, en plein centre-ville de Nice, trois soldats en faction devant un centre communautaire juif sont attaqués au couteau et blessés par «un petit délinquant comme il y en a tant, au parcours erratique sans être inquiétant, sans connexion connue avec les cercles djihadistes», nous explique Le Monde.



Arrestation de Moussa Coulibaly

Or le même article du Monde, nous apprend que ce Moussa Coulibaly (30 ans) est connu depuis plus de dix ans des services de police, qu'il a même été condamné à six reprises entre 2003 et 2012. Il se fait même, tant et si bien remarquer par son «prosélytisme agressif» que le 18 décembre le service du renseignement territorial (SDRT) le signale à la DGSI qui estime «qu'il n'y a pas de quoi le mettre sur écoutes».
Moussa Coulibaly disparaît donc des écrans radar, comme le dit si plaisamment Le Monde, pour réapparaître le 27 janvier à Ajaccio, où il veut s'embarquer pour la Turquie. L'employé d'Air France, sans doute suspicieux plus que nécessaire, décide d'avertir la police des frontières laquelle prévient la DGSI qui elle, n'a aucun moyen légal pour empêcher le vol de Coulibaly vers la Turquie. Les Turcs sont donc priés de renvoyer Moussa Coulibaly en France dès son arrivée à Istanbul.
DGSI à Levallois

C'est ainsi que le 29 janvier Moussa Coulibaly est interrogé par les enquêteurs de la DGSI, à Nice. Il raconte qu'il voulait faire du tourisme en Turquie. Qu'il va retourner à Ajaccio pour rejoindre sa petite amie. Et bien qu'il ait été incapable de fournir aux policiers le nom et l'adresse de cette amie, ces derniers jugent qu'ils n'ont pas assez d'éléments pour ouvrir une instruction judiciaire, et le relâchent. Toutefois ils mettent en place une surveillance... à Ajaccio.
Faites exploser la France

Mais Moussa Coulibaly ne retournera pas à Ajaccio. Il restera à Nice où mardi, place Masséna, il laissera tomber son sac aux pieds d'un soldat qui s'empressera de le ramasser et aura la joue transpercée d'un coup de couteau de cuisine. Comme à son habitude le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, n'évoquera pas une attaque terroriste, préférant parler d'un «acte criminel». Une source proche des services de renseignement précise : «C'est une agression d'une gravité relative, mais elle est révélatrice d'un climat. Un type un peu paumé, difficile à détecter, qui passe subitement à l'acte. On s'attend à ce que le phénomène se répète.»

Le jour de l'attaque de Nice, l'État islamique mettait en ligne une vidéo intitulée : «Faites exploser la France».

14 commentaires:

קרבי kravi a dit…

Ainsi, il a eu le temps de blesser trois militaires à coups de couteau. Ceux-ci ne sont-ils pas armés ? Les armes ne sont-elles pas chargées ? Le jour où d'autres Coulibaly lanceront des rafales depuis une voiture, comment seront-ils poursuivis ?
Et on voudrait nous faire croire que cette pseudodissuasion est un facteur de paix sociale ?
Surtout, mettre un flic et deux militaires devant chaque site juif serait la solution ?

Claude a dit…

...Et cela n'est hélas qu'un "début" !
Faudra-t-il qu'ils fassent sauter la tour Eiffel pour qu'un jour l’indolent ministre de l'intérieur et sa garde des sceaux réagissent, en prenant pour exemple la réaction de la Jordanie ?
Cessons de considérer ces grands criminels comme de pauvres petits "délinquants" qui échappent à la justice !!

AMMONRUSQ a dit…

La façon dont les militaires protègent les gens m'interpelle,ils regarde tous dans la même direction et les armes ne semblent pas être charger alors de qui se moquent-t-on ?
Eux ne sont pas responsables,ils ont des ordres c'est tout !

Marianne ARNAUD a dit…

@ kravi
Après les dix-sept morts de janvier et cette nouvelle attaque de Nice où les soldats qui étaient censés protéger les gens, sont eux-mêmes attaqués et blessés, en pleine ville, sans pouvoir riposter, que peut-on raisonnablement conclure, si ce n'est que les services de l'Etat : renseignement, police et armée, ne sont pas en mesure de protéger efficacement les Français ?

Evelyne BOUAZIZ a dit…

Oui c est vrai stop ? Ça suffit cette terreur pour des délinquants de petite classe qu on laisse en liberté et un jour le drame ? Il faut être déterminé vraiment pour chasser cette vermine a ce stade c'est plus de la rigolade c. Est très grave et il faut se bouger les paroles en l air de l un et l autre pour dénoncer c est suffisant il faut punir sévèrement pour donner un exemple fort a ceux qui voudraient faire pareil

Yvette STRAUSS a dit…

Depuis plusieurs jours, les média multiplient les émissions, les débats, les discussions byzantines sur le danger imminent qui va s'abattre sur la France. Au milieu de ce matraquage médiatique, et presque par hasard, on apprend qu'un multirécidiviste laissé en liberté, et connu des services de police comme ses sinistres prédecesseurs a agressé des policiers à Nice. Actes " d'une gravité relative " comme l'étaient les précédents. Ce qui n'est pas relatif, le vrai danger, Français, sachez-le, c'est cet inquiétant vote FN dans la 3ème circonscription du Doubs à laquelle nous, classe politique PS et UMP réunis nous nous interessons depuis que la catastophe imminente que constitue l'éventuelle apparition d'un 3ème élu FN au parlement . Pour éviter celà discutons à n'en plus finir sur les avantages et les inconvénients de telle ou telle consigne de vote, sans oublier de mentionner au passage que les " électeurs sont propriétaires de leurs votes ". Donc , ils nous respectent à défaut de nous protéger, enfin essaient-ils de nous le faire croire.
A l'injonction " Comtois, rends-toi " lançée au 16ème siècle , les Franc-comtois répondirent sans tergiverser :
" Nenni, ma foi ! "
On leur demanda : "Qui sont vos chefs ? "
"Nous sommes les chefs " répondirent-ils.
Peut-être que ces gens fiers et déterninés se souviendront dimanche de la réponse de leurs ancêtres .


Voici mon commentaire de fille de franc-comtoise

Et il faudrait ajouter, " jamais comtois ne se rendra " que me chantait ma mère quand j'étais petite.

Véronique ALLOUCHE a dit…

À Madame Arnaud

La France peut bien mettre toute son armée devant les sites jugés à risques, elle ne sera jamais suffisante pour protéger chaque citoyen. Cette même armée serait à mon sens bien plus utile si on lui donnait l'ordre d'entrer dans ces zones de non-droit comme aurait dû le prescrire notre très médiatique ancien président qui s'est en son temps flatté de lancer sa phrase si peu élégante " nous allons les karcheriser".... Des mots chocs qui n'ont pas été suivis d'actions.....
Sous la gauche nous continuons sur le même principe.
Après quoi il ne faudra pas s'étonner si les français sont bercés par la douce illusion du parti de Marine Le Pen.
Bien cordialement
Véronique Allouche

Marianne ARNAUD a dit…

@ Véronique Allouche

Ce que vous écrivez est parfaitement exact. Vous auriez pu ajouter que cela fait trente ans que Mitterrand a mis au point une stratégie gagnante des élections en faisant monter le FN tout en le diabolisant. Chirac en avait bénéficié en 2002 et Juppé est prêt à trahir sa famille politique depuis que les sondages lui ont fait miroiter qu'il serait le candidat préféré des Français, gauche comprise.
Il n'en reste pas moins que le bulletin de vote est le dernier moyen légal que possède encore le peuple pour exprimer sa dignité à la face des ploutocrates qui le méprisent.

Claude a dit…

C'est drôle Véronique...Tu les surnommes les "ploutocrates", dans l'un de mes romans je n'ai pas hésité à les appeler les "merdocrates" !!!
Claude

Véronique ALLOUCHE a dit…

Chère madame,
Tout à fait d'accord avec ce que vous écrivez concernant Mitterand et j'avoue, comme beaucoup, être tombée à l'époque dans son piège en lui donnant ma voix et ainsi le faire réélire. C'était un Machiavel et ma naïveté à son égard me déconcerte encore aujourd'hui.
Merci à vous pour cette article.
Cordialement
Véronique Allouche

Anonyme a dit…

"Des révélations qui mettent en danger nos militaires dans le cadre du plan Vigipirate"

http://lecolonel.net/des-revelations-qui-mettent-en-danger-nos-militaires-dans-le-cadre-du-plan-vigipirate/

Marianne ARNAUD a dit…

Je remercie vivement monsieur Benillouche - que je n'ai pas ménagé - et tous les lecteurs qui ont prêté attention à ce billet et qui ont donné leur sentiment en commentaire.
Une mention prticulière pour Yvette STRAUSS grâce à qui - pour la seule fois dans cette campagne - il nous aura été donné d'entendre parler des "Francs-Comtois gens fiers et déterminés".
Très cordialement à tous.

andre a dit…

Bravo Madame Arnaud !

Madame Arnaud,
Vous avez du bon sens : c'est vrai que dans les médias , on se doit d'être de gauche même quand la réalité incite à adopter des propositions de droite. Mais comment avouer qu'on s'est toujours trompé ! Sur l'économie, on crée 650.000 chômeurs supplementaires, sur la sécurité , on vous tire dessus dans les magasins, dans les salles de redaction , on vous poignarde dans la rue . L'Armée française est déployée pour éviter des carnages et elle retrouve ses
missions des années 60 : maintien de l'ordre et bataille d'Alger ! Mais il faut le dire : les djihadistes se sont entraînés en Syrie et ils reviennent pour leur vraie mission : faire exploser la France et acculer son personnel politique a la soumission !

Al West a dit…

Mes hommages du soir, chère Marianne -)

Merci une fois de plus de si bien dire "ces choses" (que je ne sais même plus nommer : les mots me manquent ; quel comble !)