ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

vendredi 16 janvier 2015

ÊTRE OU NE PAS ÊTRE CHARLIE Par Marianne ARNAUD



ÊTRE OU NE PAS ÊTRE CHARLIE

Par Marianne ARNAUD

Après cette marche de tout un peuple, impressionnant de dignité -  de quatre à cinq millions de personnes - descendu dans la rue pour dire son attachement aux valeurs démocratiques de la France, à son vivre ensemble, et affirmer haut et fort son rejet de l'intolérance et de la violence, il est indéniable que le peuple, dans son ensemble, s'est librement exprimé.


 Ce matin, sort dans les kiosques, le nouveau Charlie Hebdo. On nous dit que des queues se sont formées devant les commerces de journaux, que des millions de personnes veulent acquérir ce journal, on raconte même que certains ont passé la nuit dans la rue pour être sûrs d'être servis au matin.
  Mais face à la UNE du numéro 1178 de Charlie Hebdo, je suis perplexe.
   Je sais que le Coran réprouve clairement toute représentation graphique d'Allah et du Prophète. Je sais que le vert est la couleur de l'Islam et je m'interroge : en vendant ce numéro de Charlie Hebdo où on peut voir, sur fond vert, un Mahomet affaibli et pleurant, tenant une pancarte comme un prisonnier ou un otage, ne va-t-on pas mettre en vente aussi, des millions d'insultes aux Musulmans du monde entier ?

          Il semblerait que la télévision française ait déjà trouvé un début de réponse par la voix de Nathalie Saint-Cricq qui a déclaré : «C'est justement ceux qui ne sont pas Charlie qu'il faut repérer...»

5 commentaires:

Parole VOLEE a dit…

Cette caricature est aussi stupide- inapropriée - que d'imaginer des enfants survivants de la Choah s'adresser aux bourreaux nazis ayant massacré leurs parents, affichant une pancarte :"TOUT EST PARDONNE". On peut supporter l'irréverence, la grossiereté, l'insulte et le blasphème mais pareille erreur intellectuelle a de quoi siderer dans l'aveuglement. Allez allah prochaine :le Canard enchainé' est menacé de perdre ses plumes ... Si lui aussi témoigne d'une telle bienveillance il peut se livrer à une opération "kalachnikov ouvert" .

Sylvan.C.T a dit…

"Tout est pardonné" ne nous engage nullement, c'est la position de Charlie hebdo et elle est effectivement incompréhensible.
D'autre part, madame Arnaud, je crois que vous n'avez pas compris que ce qui était en jeu c'était la conception de la laïcité en France, dont fait partie le droit au blasphème. Y renoncer c'est tuer une deuxième fois les gens de Charlie hebdo. La France est peut être le seul pays au monde séparant clairement le civil et le religieux. C'est pour cela qu'aucun autre journal n'a osé les publier. Enfin, je ne vois pas ce que cette caricature plutôt gentillette peut avoir de blessant pour un musulman doué d'un minimum de recul. Il faudrait qu'ils se fassent à l'idée que le prophète n'est pas un dieu mais simplement un homme.

קרבי kravi a dit…

Je réclame le droit au blasphème et le droit de vivre dans une société de droit laïque et républicaine.
A ce titre, je suis concerné par ces meurtres répugnants de journalistes satiriques, d'agents d'entretien, de flics et de Juifs.

Mais je ne pardonne rien à ces raclures immondes.

Mauvais débuts pour le nouveau Charlie.

Marianne ARNAUD a dit…

@ Sylvan. C.T

Outre que mardi dernier, Manuel Valls a affirmé devant l'Assemblée nationale : "Le blasphème n'est pas dans notre droit et ne le sera jamais", vous voudriez que les Musulmans renoncent aux préceptes de leur religion. A en croire les réactions que le nouveau Charlie Hebdo a suscitées dans tout le monde musulman, ce n'est pas gagné !

Sylvain.C.T a dit…

Si j'en crois certains musulmans et spécialistes de l'islam, il ne figure nulle part dans le Coran l'interdiction de représenter le prophète. Cela semble être un usage qui s'est imposé au 19em siècle. D'ailleurs il existe des livres persans turcs et indiens où il est représenté.