ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mercredi 10 décembre 2014

LES JUIFS SONT SEULS FACE AU NOUVEL ANTISÉMITISME Par Marianne ARNAUD



LES JUIFS SONT SEULS FACE AU NOUVEL ANTISÉMITISME

Par Marianne ARNAUD


Je regardais, hier au soir, les images de cette manifestation après l'agression antisémite de Créteil. La communauté juive a eu beau clamer  «l'indignation et le dégoût de tous les citoyens républicains de notre pays» et appeler à un rassemblement de Juifs, Chrétiens et Musulmans sans bannières, ce dimanche 7 décembre pour dire :
NON À L'ANTISEMITISME, CANCER DE NOTRE SOCIETE



Où étaient les militants


Or il n'y eut que quelques dizaines, peut-être une centaine de Juifs, pour manifester, c'est-à-dire écouter le discours du ministre Cazeneuve et les bonnes paroles de Roger Cukierman, président du CRIF et vice-président du Conseil juif mondial.
Mais où étaient donc, ne serait-ce que ces militants juifs assemblés devant la Chambre des députés, la semaine dernière, contre la reconnaissance d'un État palestinien ? Où était ce peuple de gauche qui avait l'habitude de manifester avec les Juifs depuis la fin de la guerre ? Où étaient les élus, les partis politiques, les associations ? Les Juifs de Créteil ont dû se sentir bien seuls ce dimanche, tout comme avaient dû se sentir seuls ceux qui manifestèrent après les affaires Halimi ou Merah.
Dessin de Pessin du site Slate.fr

C'est que depuis les années 2000, tous ceux, enseignants ou intellectuels, qui essayaient d'attirer l'attention sur cet antisémitisme, qui se développait dans les banlieues et n'épargnait pas les écoles, étaient systématiquement traités de réacs, de racistes ou de fachos.
          Ils ont donc fini par se taire jusqu'à ce qu'aujourd'hui la réalité nous explose à la figure : Halimi, Merah, Nemmouche toutes ces «affaires» n'étaient pas dues à des skinheads ou à des néo-nazis, mais bien à des petits voyous de banlieue, d'origine maghrébine ou africaine à qui on avait, dès l'enfance, inculqué que le Juif c'était l'ennemi. Et l'école avait été incapable d'endiguer cette vague qui aujourd'hui, déferle sur nous.

Fait culturel


À Créteil, ils se nomment Ladji, Yacine et Omar, mais il est inconvenant de le dire, et la plupart des medias l'ont tu. Ils sont âgés de 18 à 20 ans et vivent à moins de 200 mètres de leurs victimes. Force est de constater que ce «nouvel antisémitisme» a déjà envahi internet, Facebook et Twitter. C'est devenu un fait culturel. Il n'est pas sûr que la communauté juive de France soit rassurée d'avoir entendu le ministre Cazeneuve en référer à une «véritable pathologie sociale», pas plus qu'elle n'a dû être rassurée par son appel de «faire de la lutte contre le racisme ET l'antisémitisme une cause nationale».
Déjà l'avocate des agresseurs de Créteil conteste la qualification d'antisémitisme liée aux faits de vol avec arme, séquestration, viol en réunion et violences en raison de l'appartenance religieuse, qui leur sont reprochés. «Parler d'acte antisémite, que les victimes le fassent dans les medias, c'est très bien. Mais que le ministre de l'Intérieur en parle trop vite, alors même que la justice n'en est pas encore saisie, c'est choquant» dénonce-t-elle.

Et déjà un silence - qu'on aimerait croire gêné - est retombé sur l'histoire de cette petite fille juive qui, vendredi, a été agressée par deux camarades d'école musulmans, à Mions, près de Lyon, au motif que «les Musulmans sont en guerre contre les Juifs».

2 commentaires:

Véronique ALLOUCHE a dit…

Merci pour cet article. Les juifs français pour beaucoup sont résignés, hélas.

Pat Quartier a dit…

L'antisémitisme continuera de plus fort en France parce que sciemment on s'abstient de dire qui est responsable de peur de froisser ceux qui sont à l'origine de cette haine transplantée sur le territoire national, comme le fait le CRIF par exemple.
N'ayant pas osé mettre en cause l'enseignement de l'Islam et ses versets génocidaires la manifestation à Créteil a "foiré" faute de slogan du genre :"Islam ,réforme toi ou quitte la France" .Ou "Stop à l'immigration haineuse en France." Mais selon Mr Cukierman c'est faire le jeu du FN .
D'autres responsables n'ont pas été designés clairement, voire occultés : les medias francais et les gouvernements qui soutiennent abusivement les palestiniens en critiquant de façon irraisonnée Israel ....et en financant nos ennemis par de multiples canaux . C'est ce qu'écrit brillamment Guy Millière : "
En finançant ce qu'ils financent, les gouvernements occidentaux violent les principes qu'ils affirment être les leurs et se conduisent eux-mêmes d'une façon doublement criminelle : en incitant au meurtre de Juifs et aux attaques terroristes contre Israël, et en contribuant à transformer des Arabes en armes de destruction massive et en animaux sacrificiels"
Voilà les vrais responsables.
Donc inutile de manifester ou gesticuler de façon trop générale contre "la haine" ou le racisme ""d'où qu'il vienne", ça finit par etre lassant et ridicule...Tellement ridicule que même les juifs ne se déplacent plus, désabusés...
Il n'est pas inintéressant de lire l'article de Daniel Sibony sur son blog, à ce sujet précisément."Non à l’islamophobie officielle".
http://danielsibony.typepad.fr/danielsibony/2014/12/-non-%C3%A0-lislamophobie-officielle.html?fb_action_ids=739642479451475&fb_action_types=og.likes