ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mercredi 3 septembre 2014

VERS UN ISRAËL SANS JUDAÏSME ? Par Yaacov NEEMAN



VERS UN ISRAËL SANS JUDAÏSME ?

Une tribune libre de Yaacov NEEMAN

copyright © Temps et Contretemps



Tombe de Herzl

C’est une loi de la sociologie : aucun changement sociétal n’est brutal. Quand une collectivité humaine décide de changer ses valeurs, elle ne les attaque pas de front, mais procède par grignotage. C’est peut-être ce qui se passe en Israël en ce moment, où certains comportements sociaux semblent annoncer une rupture avec les codes jusqu’alors en vigueur. Coup de projecteur sur trois événements qui eurent tous pour toile de fond l’actualité militaire d’août 2014.



Trois évènements

Il y a d’abord le communiqué officiel – le 12 août – accordant le «droit de retour» et donc la citoyenneté israélienne aux conjoints non-juifs des couples homosexuels. Deux jours plus tard, le 14 août à Rishon-LéTsion, l’annonce du mariage de Moral Malka (21 ans), juive d’origine marocaine, avec Mohamad Mansour (26 ans), musulman de nationalité israélienne, secoue l’opinion israélienne. Alors que l’opération militaire Bordure de protection bat son plein, leur union a toutes les apparences d’une provocation. 


D’autant que les deux jeunes gens n’avaient pas fait mystère de leur intention sur Facebook. Aussitôt, plus de 200 personnes – hâtivement qualifiés d’extrême-droite par la presse – ont annoncé qu’ils viendraient protester devant la salle de Rishon-léTsion où devait se célébrer le mariage. Leur avocat tente en vain d’interdire cette manifestation. Anticipant des dérapages, des forces de police interviennent afin que la noce puisse avoir lieu, et procèdent à quelques arrestations, tandis que des contre-manifestants brandissent des messages de paix, des ballons et des fleurs.
20 août : les Israéliens apprennent par la presse l’arrivée à Tel-Aviv de la Dubois Dance Company. Particularité : cette troupe française de danseurs professionnels annonce que les acteurs seront entièrement nus. Naturellement, le spectacle – curieusement intitulé «Tragédie» – est interdit au moins de 18 ans. Et Amanda Burg, qui couvre l’événement pour IsraelValley écrit : «Personne ne semble choqué par cette programmation étonnante.»

Caution ministérielle

Tout le monde conviendra que ces trois informations introduisent une rupture dans l’image que chacun se fait du quotidien d’Israël. Mais ce qui est plus grave, c’est que le pouvoir et les responsables officiels les appuient. Ainsi, le ministre de l’Intérieur Gideon Saar a lui-même annoncé que le conjoint non-juif d’un couple homosexuel recevrait, en cas d’alyah, la nationalité israélienne. De quoi faire se retourner Théodore Herzl dans sa tombe ! On comprend mal la raison de cette annonce, en pleine opération militaire. Les 72 soldats juifs qui ont payé de leur sang notre assaut contre Gaza se battaient-ils donc aussi pour cela ?
Cette implication des hauts responsables, on la retrouve dans le mariage mixte mentionné plus haut : non seulement la ministre de la Santé Yaël German a cru bon de se déplacer et d’assister personnellement à la cérémonie, mais le nouveau président de l’État Réouven Rivlin a tenu à exprimer son soutien aux jeunes mariés par un message sur Facebook où il fustige également les manifestants accusés de «saper les bases de notre coexistence en Israël, un pays qui est à la fois juif et démocratique».
La grande presse se fait d’ailleurs l’avocate de ce genre d’événement, comme l’édition hebdomadaire du Jerusalem Post du 29 août dernier qui n’hésite pas à titrer «Roméo et Juliette font place à Réouven et Jamila.» Oubliée l’antique mise en garde biblique (Dévarim 7,3 et 4) : «Ta fille ne la donne pas à son fils, et sa fille n’en fait pas l’épouse du tien. Car il détacherait ton fils de moi (D.ieu), ils adoreraient des divinités étrangères et la colère du Seigneur s’allumerait contre vous, et Il vous aurait bientôt anéantis.»

Le cinéma aussi s’en mêle : dans son film Dancing in Jaffa le Français Pierre Dulaine (70 ans), danseur professionnel, tente de démontrer qu’il suffirait de faire danser ensemble de jeunes Arabes et de jeunes juives de CM2 pour ramener la paix entre les communautés.


Perte des valeurs


Quant au troisième événement, qui n’a choqué personne, il témoigne de la perte des valeurs d’un secteur important de l’opinion israélienne, qui ne s’était d’ailleurs pas ému davantage lorsqu’en septembre 2011, le photographe Spencer Tunick, spécialiste des tableaux vivants dans leur plus simple expression, avait réussi à convaincre 1.200 Israéliens de se dénuder dans le cadre grandiose de la mer Morte pour une immense photo de groupe. Il paraît que c’est de l’art.

Certes, les comportements répréhensibles ont existé de tout temps, en Israël comme ailleurs. Mais jusqu’à présent, ils semblaient obéir à un impératif de discrétion, comme le conseille Rabbi Ilaï dans la Guemara de Moëd Katan (17b) : «Si quelqu’un se rend compte que le mauvais penchant le domine, qu’il parte en un lieu où on ne le connaît pas, qu’il s’enveloppe de vêtements et fasse ce que son cœur désire, plutôt que de profaner le nom du Ciel au vu et au su de tous.»
Mais non : au nom d’une exigence de transparence mal comprise, il faut désormais tout montrer et que ça se sache. Et au nom de la démocratie, toutes les dérives doivent être tolérées, voire même légalisées. Tout se passe comme si se mettait en place, par petites touches, une dynamique qui tend à faire d’Israël un pays comme les autres. Le rêve des sionistes laïcs est en train de se réaliser. Le problème, c’est qu’Israël n’est pas un pays comme les autres. Ceux qui croient qu’en singeant les nations on se fera aimer d’elles se fourvoient.
Il est grand temps que le peuple juif retrouve sa dimension spirituelle et le sens de sa présence sur terre. Faute de quoi, le Maître de l’histoire pourrait bien utiliser nos dangereux voisins pour nous le rappeler et mettre Sa divine providence en berne, comme il est dit (Dévarim 32,20) «Je veux leur dérober Ma face et on verra alors ce que sera leur avenir.»
Quoi qu’il en soit, les auteurs de tous ces comportements seront appelés à s’expliquer lors des journées des 25 et 26 septembre, où le Créateur passe en revue ses créatures et son peuple. D’ici là – d’ici Roch Hachana – même s’il reste peu de temps, il est encore possible de faire machine arrière. 


8 commentaires:

Marc a dit…

Ce genre d'article, qui n'engage littéralement que son auteur, n'est nullement représentatif de ce que pourrait être le Judaïsme.

Je trouve d'ailleurs le titre de l'article bien prétentieux et l'analyse proposé peu étayé.

En tant que Juif laïc - cela existe bel et bien - c'est plutôt les juifs ultra orthodoxe et sectaires qui procèdent du dévoiement du Judaïsme.

Qu'est est la légitimité des Neturei Karta dans le judaïsme qui - au nom de Dieu - se pavanent avec les pires ennemis d’Israël, les Amaleck du 21ème siècle qui rêvent de faire disparaitre le peuple juif.

Quant à la question de l'art, si vous pensez qu'il puisse exister un "Art dégénéré", je vous renvoie à l'histoire du 20ème siècle...

Avraham NATAF a dit…

Depuis la nuit des temps à aujourd'hui et si nous existons, c'est grâce à la famille que nous avons survécu des guerres, des épidémies, de la famine, des crises économiques; la famille n'est jamais parfaite mais elle a rempli ce rôle.
La société recherche des substituts pour remplacer ce qui fonctionne par des incertitudes.

邓大平 עמנואל דובשק Emmanuel Doubchak a dit…

Il est temps que les juifs religieux se posent les questions cruciales de savoir non pas qui est juif et est-ce qu'Israël est juif, mais quel type d'identité juive vaut le coup qu'on se batte pour elle, et qu'on vive pour elle. Je trouve le contenu de cet article désolant et scandaleux, non représentatif et à la limite du ridicule. Se marier est une provocation ?
Le Judaïsme qui se croit toujours coupable de tout des gauchistes et de certains ultra orthodoxes est tout autant stupide que celui triomphant et obsédé par la "pureté du sang et des valeurs ancestrales" de ceux qui préfèrent terre et drapeau, à peuple et valeurs vivantes et dynamiques. Deux formes de Galout et d'assimilation à ce qui me répugne en tant que Juif dans les sociétés repues à la recherche de boucs émissaires. Notre collectif est parce qu'il est, et il est très riche humainement sans avoir besoin de se justifier aux yeux de qui que ce soit sur son inscription dans l'Histoire juive.

telavvivcat a dit…

Israël n'est pas comme les autres nations et ne peut survivre que si les juifs gardent les principes contenus dans la thora. A partir du moment où Israël sera "comme les autres nations" elle disparaîtra de la surface de la terre

davnat a dit…

Nous sommes juif car liés à la Thora ! A partir du moment ou elle disparaît de la vie d'un juif, c'est l'assimilation après 2 ou 3 générations ...

Kahazara a dit…

Qu'est ce que cet article qui présume de bien singulières valeurs partagées par les Israeliens?! Lorsque Israël traite les êtres sans discrimination sexuelle par exemple, le sacrifice de Tsahal pour sa protection perd sens?

Gab a dit…

Ce qu'il faudrait se demander c'est pourquoi est ce que ça arrive.
La "déjudéisation" de l'Etat israélien n'est pas un phénomène récent. Il précède sa création !
Ce qui serait interessant serait de se demander qu'est ce qui conduit les juifs a adopter ce comportement.
Si le judaisme est un havre de paix, pourquoi chercherait t'on a s'en éloigner ?
Je salue l'ouverture d'esprit de ce blog de publier un tel article.

mehdi mountather a dit…

En islam la fin du monde après les multiplies séismes et éruption des volcans après ces séismes et éruption des volcans dans le monde normal la fin du monde .Aux êtres humains de convertir a l'islam pour éviter la peur et l'enfer et pour éviter la panique les 3 jours sans soleil de décembre ALLAH dit ( Quiconque recherche en dehors de l'islam une autre religion, celle-ci ne sera point acceptée de Lui , et dans l'autre monde, il sera du nombre des réprouvés.) 85 sourate Al-i'Imran merci