ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mercredi 24 septembre 2014

UN RABBIN SE FROTTE À LA STRATÉGIE MILITAIRE



UN RABBIN SE FROTTE À LA STRATÉGIE MILITAIRE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps 

            
Amnon Yitzhak

          Les rabbins aiment à puiser dans la Bible les prophéties, souvent dramatiques, pour amener leurs ouailles à plus de pratique du judaïsme. Mais ils dépassent leurs attributions en semant la panique auprès d’une certaine population crédule qui voit toujours dans leurs paroles celle de Dieu.  Mais la situation se corse quand ils se frottent à la stratégie militaire alors qu’il est notoire que leur incompétence est naturelle dans ce domaine de prédilection. Pour marquer les esprits, l’un d’entre eux estime que la guerre avec le Hezbollah doit être assimilée au Jour du Jugement. Il utilise un mythe qui engendre de la terreur. Le jour du Jugement dernier est celui supposé où tous les Hommes devront rendre compte devant Dieu de ce qu'ils ont commis durant leur vie sur Terre. 



Promotions des enseignements religieux

Le rabbin Amnon Yitzhak, chef de l’organisation Shofar pour la promotion des enseignements religieux juifs en Israël et dans le monde, a décidé d’aborder à sa façon la menace du Hezbollah d’attaquer la Galilée. Ce rabbin est surtout connu pour son implication dans la sensibilisation du judaïsme orthodoxe ( Kiruv). Ses activités sont centrées sur l'aide aux Juifs pour devenir plus religieux et plus pratiquants. Les Israéliens ne voient pas en lui l’oiseau de mauvais augure usant d’insinuations mystérieuses : «Nous sommes situés à l'entrée sur le chemin d'un message. Je sais des choses que vous ne connaissez pas et il est interdit de les révéler.» Ce qui est grave c’est que ses vidéos sont lues par des milliers de personnes et qu’à chacune de ses réunions il draine un auditoire de centaines d’adeptes illuminés.

Mais cette semaine il vient de frapper fort en prédisant que la menace viendra du Nord en puisant cette affirmation dans les prophéties bibliques, dans le cadre d’une interprétation douteuse des mots. En cette veille de Rosh Hachana, où il est de tradition de se souhaiter la bonne année et surtout l’espoir de paix, il agite le chiffon de la destruction prochaine du pays, parce que cela est, selon lui, écrit dans les textes.
            Effectivement une prophétie existe dans la Bible : «Dieu m’a dit que le mal viendra du Nord et frappera toute la population du pays». Mais elle est tellement générale qu’elle peut s’appliquer à toutes les situations imaginables, même météorologiques. Alors devant des milliers de juifs israéliens réunis à Herzliya, le rabbin Yitzhak a harangué la foule : «Si nous nous sommes allongés de peur dans les rues ou les escaliers des immeubles pendant cinquante jours pour se protéger des missiles palestiniens, les choses seront différentes lorsque la guerre éclatera avec le Hezbollah».

La fin d’Israël
 
Le jugement dernier
Bien sûr il ne fait nullement confiance dans les capacités de Tsahal à défendre Israël et il semble déjà planifier la fin de l’État pour l’année prochaine : «Le jour du jugement s’approche. Des centaines de missiles seront lancés chaque jour sur Israël et ce ne sera pas le cas des missiles qui proviennent de la Bande de Gaza. Les choses sont différentes. Il s’agit de missiles ponctuels dont les têtes explosives pèsent des centaines de kilos».
       L’État-Major de Tsahal devrait écouter cet expert en mauvaises nouvelles : «Nous devons savoir à l’avance que le Hezbollah s’entraîne en Syrie pour prendre le contrôle de la Galilée. Oh ma Galilée ! Ils attendent le moment propice pour t’occuper. Le monde se dirige vers la grande confrontation à grands pas. C’est la guerre de Gog et Magog, et ce sera la dernière. Tout le monde pointera ses armes contre nous et envers nous. Tout le monde sera contre nous. Que Dieu vienne alors à notre aide !».
Il ne prône bien sûr aucune solution pour éviter la catastrophe, sauf peut-être à prier pour que les prophéties bibliques soient balayées par l’esprit du Ciel : «Selon ce qui est raconté, le Mont Sion regroupera le reste des Juifs. D’après les prophéties, une ou deux personnes survivra de chaque famille. Une petite minorité de Juifs sera sauvée».
Que ce mystique ait le droit de parler certes, mais qu’il arrive à capter l’attention de centaines de milliers de personnes relève de l’intoxication pure et simple. Son audience est anormalement élevée. Aucune instance religieuse ne s’élève contre des propos, répétés à longueur de conférences, assimilés à des propos de Dieu. Le silence devient ainsi une approbation. La méthode consistant à agiter la peur pour amener les Juifs à la pratique de la religion est anachronique car elle rappelle celle du Moyen-Âge.
En tout état de cause, en cette veille de Rosh Hashana, il est donc vain de nous souhaiter la bonne année puisque notre sort est scellé par ce charlatan juif.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Ca fait rien.
Shana tova quand même, à tous.
Karol

claude a dit…

Comment la communauté peut-elle admettre pareils propos dans la bouche d'un soi-disant rabbin qui fait presque figure d'un ayatollah !
Le pire dans cette situation, c'est qu'il parvient à capter l'attention et l'adhésion d'un certain nombre de nos compatriotes, incapables de faire la différence entre un vrai rabbin et un demi fou !!

V. Jabeau a dit…

Il y a eu des illuminés chez les rabbins, certains même célèbres - Jésus, Paul, Sabbataï Tzvi - et il y en aura encore, tant que l'éducation restera imparfaite. Je vous souhaite une année de paix et d'esprit critique, de nombreux articles de M. Benillouche.