ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

lundi 22 septembre 2014

AH DIEU ! QUE LA GUERRE EST JOLIE Par Marianne ARNAUD



AH DIEU ! QUE LA GUERRE EST JOLIE

Par Marianne ARNAUD


       
  

C'est au cours de cette calamiteuse conférence de presse du 18 septembre, largement boudée par le public français, que François Hollande, après la guerre du Mali et celle de la Centrafrique, nous a annoncé l'entrée en guerre de la France en Irak. Qui aurait pu imaginer, en 2012, que le «Président normal» élu par les Français serait ce fauteur de guerre capable de déclarer trois guerres en deux ans ?



Frappes



Dès le 19 septembre au matin, on nous annonçait que les Rafales français avaient commencé leurs frappes en Irak. François Hollande, qui compte sur les guerres pour améliorer son crédit dans les sondages, a sans doute aussi gardé une grande nostalgie de son entrée triomphale à Tombouctou lors de l'opération Serval, «le plus beau jour de sa vie politique» s'était-il même exclamé ! Alors peu importe si aux yeux de beaucoup, nos guerres ont un fort relent de guerres postcoloniales ni même qu'elles ressuscitent la françafrique d'antan, honnie par la gauche.
Inutile de mettre François Hollande en garde contre notre activisme militaire qui pourrait à nouveau engendrer le chaos ainsi qu'il en a été en Libye, en Irak ou au Soudan lorsque les Occidentaux se sont retirés sans avoir été capables d'instaurer les régimes démocratiques qu'ils avaient promis aux peuples.

Inutile d'expliquer au Président Hollande qu'il y a une différence entre ennemi et adversaire. Notre ennemi est celui qui tue et assassine sur notre sol, comme Merah ou Nemmouche qui font partie de l'islamisme international. La Syrie et l'Iran qui, jusqu'à preuve du contraire, n'ont pas tué de Français, ni même ne se sont attaqués aux intérêts de la France, sont des adversaires, très peu sympathiques il est vrai, mais avec qui il faudrait pouvoir continuer à parler par le biais de nos ambassades. De même en ce qui concerne la Russie de Poutine.
Inutile de demander à Hollande pourquoi il réserve ses frappes aux seuls islamistes irakiens sans mentionner la Syrie alors que pourtant l'E.I contrôle 25% du territoire syrien et que la frontière entre les deux pays a été abolie.

Inutile aussi de demander quelle est cette «opposition modérée» que la France et ses alliés européens soutiennent comme une troisième voie possible alors que jusqu'ici personne n'en a jamais vu la couleur.
Voici donc la France à nouveau sur le sentier d'une guerre dont nul ne peut prédire l'issue. Pendant ce temps, les Français à qui on n'a pas demandé leur avis, partagés entre désespoir et dégoût, regardent ailleurs, les yeux rivés sur les chiffres du chômage qui ne cessent d'augmenter, et la dette galopante que leurs impôts, de plus en plus insupportables, ne jugulera pas.

2 commentaires:

claude a dit…

N'oublions pas que ce président tout ce qu'il y a de plus normal est conseillé par une bande de nuls, sans parler de son propre ambassadeur des affaires "très" étranges..qui remontent à l'époque du sang contaminé !!!
Avant de partir en guerre, attendons que ces sauvages s'en prennent à la tour Eiffel !!
...Et que vive la France !!

Marianne ARNAUD a dit…

@ Claude

Lorsque vous mentionnez la Tour Eiffel vous ne croyez pas si bien dire. En effet, un rapport de l'Europol vient de clairement établir que "La France est au premier rang des pays exposés au risque terroriste en Europe".
"La France, précise le rapport, concentre 66% des terroristes musulmans d'Europe." Voilà au moins un domaine où nous surclassons les autres !
Et n'oubliez pas que lors les dernières manifestations pro-Palestine et anti-Israël on a pu voir, pour la première fois, le drapeau noir de l'EI flotter sur notre capitale, ce qui immanquablement constitue un signe en direction de l'islamisme international.

Très cordialement.