ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

lundi 7 avril 2014

DU RIFIFI À L'ACADÉMIE Par Marianne ARNAUD



DU RIFIFI À L'ACADÉMIE

Par Marianne ARNAUD
copyright © Temps et Contretemps



Pendant que notre fringant Premier ministre essaie de se dépatouiller des chausse-trapes que lui prépare une partie de sa majorité, il s'en passe de belles à l'Académie française !
       Jugez-en plutôt : voilà que le célèbre polémiste et philosophe, Alain Finkielkraut - celui de l'émission «Répliques» de France Culture où il a coutume de recevoir la fine-fleur de tout ce que le monde intellectuel et culturel peut nous offrir, l'auteur de l'essai «Un cœur intelligent» pour lequel il a reçu un prix de l'Académie française, et de tant d'autres livres à succès – sans doute pour terminer sa carrière littéraire en beauté, a décidé de postuler au fauteuil laissé vacant par la mort de Félicien Marceau, à l'Académie Française.



Le roi Salomon suppliait l'Eternel de lui accorder 'un coeur intelligent'. Au sortir d'un siècle ravagé par les méfaits conjoints de l'efficacité technologique et de la ferveur idéologique, cette prière a gardé toute sa valeur. Dieu cependant se tait. Il nous regarde peut-être, mais Il ne nous répond pas, Il ne sort pas de son quant-à-soi, Il n'intervient pas dans nos affaires. Il nous abandonne à nous-mêmes

«Incontournable», «incontestable», «intellectuel de grande envergure», voilà ce qu'on dit de Finkielkraut à qui on promet «une élection de maréchal». Mais c'était compter sans la gauche de l'Académie qui garde en travers de la gorge son livre, «L'identité malheureuse», où Finkie osait s'attaquer à la pseudo-modernité, au progressisme, au tiers-mondisme, aux communautarismes et - crime impardonnable – où il défendait la langue française, la culture et les traditions françaises ainsi que ces Français de souche à qui on conteste le droit de se réclamer de la culture de leurs ancêtres.
La Coupole

Ç'en était trop, et un académicien n'y tenant plus de proclamer : «Le Front National ne doit pas entrer sous la Coupole !» La guerre est donc déclarée, Jean d'Ormesson ulcéré n'hésitant pas à affirmer : «S'il n'est pas élu je ne mettrai plus les pieds à l'Académie !» Il se murmure même, que bien que l'Académie compte parmi ses membres plusieurs écrivains de nationalités diverses tels que une Algérienne, un Chinois, un Anglais, un Libanais, un Haïtien, certains rechigneraient à élire un Juif polonais naturalisé.

Nous ne tarderons pas à être fixés sur cette péripétie très peu glorieuse puisque le vote aura lieu à l'Académie française ce jeudi 10 avril.


5 commentaires:

Agathe DUBOIS a dit…

L'excellent D'Ormesson a déclaré "si lui ne rentre pas, moi j'en sortirais" !

kravi a dit…

Effarant. On savait déjà que l'idéologie pouvait ignorer les faits. On sait à présent qu'elle méprise le talent s'il ne souffle pas dans l'air du temps.
Notre époque est de plus en plus détestable, et ce n'est pas Finkie (surnom affectueux) qui me contredira...

AMMONRUSQ a dit…

Ce pays commence sérieusement à m'emm...der,toujours nous en vouloir nous les juifs de ceci ou de cela,je me sent un vieux pour faire mon Alya,mais s'il le faut je partirais en laissant derrière moi deux à trois siècles de fidélité a ce pays.

J'ai passer une trentaine d'années à soutenir avec mes dons et mon temps Israël et bien se sera un peu plus facile pour moi,des amis m'y attendent.

Cela ne sera pas facile !

Marianne ARNAUD a dit…

@ Agathe DUBOIS, Kravi et AMMONRUSQ

Effarant en effet, comme le dit Kravi, effarant et ridicule !
Mais pas d'affollement, la révolte gronde et la raison finira par l'emporter.
Parions que Finkie sera élu jeudi !
Très cordialement.

Anonyme a dit…

Mais il n'a rien à faire à l'Académie française !
Pourquoi recherche-t-il à recevoir une consécration de cette institution qui n'a de parenté avec lui que celle de langue ! Car si j'ai bien compris, c'est lui qui demande à y entrer !! Si on l'avait invité à en faire partie, ce serait différent. La place de Finkie est de l'autre côté de la Méditerranée, dans ce pays vers lequel se dirigeaient les prières de ses grands-parents. Mais ce n'est pas évident qu'il le comprenne. Il lui reste à faire sa révolution spirituelle, qui se dit en hébreu "Téchouva". (YN)