ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

vendredi 28 mars 2014

UN VOTE SANCTION Par Gérard AKOUN



UN VOTE SANCTION

Par Gérard AKOUN
Judaïques FM




          Le premier tour des élections municipales a été marqué par une  très forte abstention, un tiers des électeurs, une chute des socialistes, une percée importante du Front National et une remontée de la droite.  Les candidats socialistes, avaient  cru qu’ils pourraient éviter de subir, à leurs dépens, le mécontentement des électeurs à l’encontre de la politique gouvernementale, ou d’en limiter au moins les effets, en faisant campagne  sur des mots d’ordre circonscrits à leur commune.
Cliquer sur la suite pour écouter la chronique



Forte abstention



Les maires sortants, dans les grandes villes, s’imaginaient qu’ils  ne seraient jugés que sur leur gestion dont, le plus souvent, ils n’avaient pas à rougir. Ils se sont trompés, les Français ont profité de l’occasion qui leur était donnée pour manifester leur opposition au gouvernement et au président de la république en les sanctionnant. À l’issue du premier tour, dimanche dernier, leurs électeurs, surtout ceux des milieux populaires, s’étaient abstenus ou avaient reporté leurs suffrages sur la droite et le plus souvent sur le Front National.
Cette forte abstention, cette ascension du Front National montrent qu’un grand nombre de nos concitoyens sont déçus par l’incapacité de la gauche comme de la droite républicaine à apporter des solutions à la crise que la France traverse depuis de nombreuses années. La remontée de la droite ne constitue pas  un signe de bonne santé, c’est toujours la guerre des chefs,  ou d’adhésion renouvelée à ses idées. Si cela était, compte tenu de l’état de rejet dans lequel se trouve la gauche, la droite aurait dû largement dépasser les 46,54 % de voix qu’elle a obtenues et donner un coup d’arrêt à  l’expansion du Front National.

Le président de la république se trouve le dos au mur. Il doit réagir. À l’issue du Conseil des ministres de mercredi, il a déclaré selon Najat Vallaud-Belkacem «sans attendre dimanche, il convient d’entendre les Français quand ils s’expriment et même d’ailleurs quand ils s’abstiennent de le faire, le gouvernement doit tirer une leçon, celle de travailler au redressement du pays avec plus de force, plus de cohérence et plus de justice sociale». Le président de la république a semble-t-il reçu le message que lui ont adressé, à travers ce vote sanction, ceux qui avaient voté pour lui en 2012. Ils sont déçus,  des réformes ont été faites sans qu’ils en constatent les effets.

Pas de visibilité



L’augmentation continue du chômage les inquiète, comme en témoignent les chiffres de février. Quand ils ont encore un emploi, ils ont peur de le perdre, de se retrouver déclassé, de voir  leur niveau de vie baisser. Ils savent qu’il faut maîtriser la dépense  publique mais ils  craignent, surtout les plus modestes, que cette maîtrise  ne se fasse à leur détriment. Ils sont alors prêts à suivre ceux qui leur assurent posséder la martingale gagnante du plein-emploi et de la sécurité. Plus de force, de cohérence, de justice sociale, bien sûr mais ces électeurs demandent, aussi, au président de la république une plus grande visibilité de son action, ils souhaitent qu’il leur explique la politique menée, qu’il en justifie les choix.

De nombreuses voix s’élèvent au sein du parti socialiste pour demander  à François Hollande de remanier le gouvernement,  de changer de premier ministre. Mais agir dans la précipitation n’est pas la caractéristique première du président de la république. Est-il sage d’ailleurs de changer de premier ministre entre les municipales et les européennes qui auront lieu dans deux mois alors que ces élections risquent d’être aussi très difficiles pour les socialistes ? Est-il sage de faire assumer par un nouveau premier ministre, dès sa prise de fonction, un échec annoncé ? D’autant que le premier ministre devra présenter, très bientôt devant le Parlement, le pacte de responsabilité et le plan d’économies de 50 milliards d’euros avant de les  transmettre à la commission européenne  d’ici la fin avril.

Dans quelques mois, avec ou sans Jean-Marc Ayrault, un nouveau gouvernement devrait être nommé qui, contrairement au précédent, ne sera pas pléthorique. C’est d’une équipe restreinte, efficace, d’une équipe de combat que la France a besoin pour se redresser.

3 commentaires:

Paule ALFON a dit…

Que voulez vous ,ce gouvernement a démontré l'ampleur de son amateurisme et son immense incompétence !La sanction est tombée ,et ça va continuer ,nous ne sommes qu'au début

Bernard KAYES a dit…

Ils doivent surtout trouver d'autres supplétifs que EELV ou le FDG ! Pourquoi pas l'UDI de Borloo ! Quand à la Justice, un ministre qui soit complémentaire de celui de l'Intérieur, ou vice-versa !

BELBET64 a dit…

IL faudrait plutôt ORGANISER 1'RÉFÉRENDUM' AFIN DE 'VIRER HOLLANDE mais ceci est 'POLITIQUEMENT' INCORRECT bien sûr
Tout ce qui est DÉMOCRATIQUE NS EST 'INTERDIT' BIEN SÛR !!!!!!!!!!.
AUSSI J'AFFIRME DE FAÇON 'PEREMPTOIRE' QUID DE 'L'INSCRIPTION' 'REPUBLICAINE' AUX FRONTONS DES ORGANISMES 'PUBLICS' :"LIBERTÉ 'RELATIVE' ÉGALITE 'USURPÉE' FRATERNITÉ 'MENSONGÈRE
& SI CES 3 'AFFIRMATIONS' N'ÉTAIENT PS 'INCRUSTÉES' DS LA 'PIERRE' NS AURIONS ENVIE DE LES 'ARRACHER' TANT NS SMES 'EXCÈDES(ES)' 'REVULSÉS(ES) PAR TANT 'D'INJUSTICE' DE 'MAGOUILLES' DE 'COUPS BAS' !!!.
LE VOTE 'EXTRÉMISTE' 'COUVAIT' DEPUIS BCP LGTPS QUE VS NE LE 'PENSIEZ'. TOUT SIMPLEMENT PR 'PENSÉE HÉRÉDITAIRE' 'PAR CONVICTION ENFOUIE' 'PLS RARE PR DÉSOEUVREMENT'.AUSSI SERIONS NS LS 'SEULS' À NE PS NS 'ÉTONNER' DE
'L'ISSUE ÉLECTORALE' !!!!!!!!!!.
LA MAJORITÉ DE 'L'ÉLECTORAT' SERAIT T'IL 'NAÏF' OU 'NIAISEUX' !!!!!!!!,
JE 'N'OSE' Y CROIRE MES AMIS(ES) !!!!!.
DIMANCHE VOTEZ EN 'VTRE ÂME & CONSCIENCE' PLUS PR 'CONVICTION' QUE PAR 'PROVOCATION' ET QU'IL EN SOIT DE MÊME PR LS 'PRÉSIDENTIELLES' CROYEZ MOI.
ET QUE 'VIVE LA DÉMOCRATIE' MS LA 'LÉGITIME' CELLES QUI 'PRIVILÉGIE' LS 'DESCENDANTS(ES)' DE 'CBATTANTS'
ET 'LES AMOUREUX(SES' DU PAYS & NON LES 'PROFITEURS' & NON LES 'USURPATEURS' & AUTRES 'IMPOSTEURS' 'LES POUSSES TOI DE LÀ QU'ON 'S'Y METTE' !!!!!!!!!!!.