ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

dimanche 16 février 2014

LA FRANCE DANS L’IMPASSE Par Marianne ARNAUD



LA FRANCE DANS L’IMPASSE

Par Marianne ARNAUD

copyright © Temps et Contretemps



Pendant que François Hollande se fait cajoler par Obama aux États-Unis, rien ne va plus en France dont il a voulu être le président exemplaire, où tout part à vau-l'eau. Non seulement le peuple enchaîne les manifestations, chose qui ne s'est pas vue depuis les débuts de la Vème République à ce niveau, mais voilà que le désordre gagne le gouvernement et ses principaux ministères. Jean-Marc Ayrault, Vincent Peillon, Najat Vallaud-Belkacem, Christiane Taubira, Aurore Filippetti et Manuel Valls, autant de ministres contestés jusque dans les rangs de la majorité.



Projet loi famille


Jean-Marc Ayrault qui s'était engagé auprès de ses troupes sur un projet de loi famille incluant des dispositions sur la PMA a dû faire machine arrière après le succès de la manif pour tous. «On ne doit pas considérer que c'est la rue qui doit faire la loi», déclare Barbara Pompili, députée écologiste qui est en faveur de la PMA et même de la GPA, tout en concédant que «c'est compliqué».
Selon un sondage, 62% des Français considèrent que Vincent Peillon est un mauvais ministre. La réforme des rythmes scolaires, la diffusion de la théorie du genre à l'école, en catimini, et maintenant sa déclaration sur le gel de l'avancement des fonctionnaires ont fini par liguer contre lui, élus locaux, parents d'élèves et même enseignants qui sont le noyau dur des électeurs du PS.
Najat Vallaud-Belkacem

Quant à Najat Vallaud-Belkacem, elle pourrait bien perdre son célèbre sourire narquois lorsque seront dévoilées au grand jour ses méthodes plus que douteuses. Ne nous raconte-t-on pas qu'elle avait imaginé faire signer un texte pour justifier la rééducation des enfants à l'indifférenciation sexuelle, présenté comme une initiative des syndicats, alors qu'il émanait de son propre ministère ?
Pour ce qui est de Christiane Taubira dont on n'a toujours pas compris pourquoi une indépendantiste guyanaise avait vocation à être nommée Garde des Sceaux de la République une et indivisible, elle est accusée d'être juge et partie dans l'affaire dite des «sondages de l'Élysée» qu'elle a elle-même suscitée.
François Faletti

De plus les pressions qu'elle s'est crue autorisée à exercer sur François Faletti, procureur général de la Cour d'Appel de Paris, qui n'avait pas démérité, pour le remplacer par un magistrat de sa «sensibilité politique», ont fait une très mauvaise impression jusque sur les syndicats de magistrats. Le présumé coupable de meurtre, remis en liberté parce qu'il n'y avait plus d'encre dans le fax pour donner suite à son appel, n'a rien arrangé.
Et voilà qu'il se raconte que madame Taubira vient d'embaucher un sixième conseiller d'origine de Guyane, surnommés les Guyanais dont fait partie le propre mari de la ministre. Ce seraient eux qui auraient obtenu le départ de Christian Vigouroux en mars dernier, ce qui aurait occasionné le départ aussi de plusieurs conseillers en signe de protestation.

Vaste tambouille politicienne


Aurore Filippetti, elle, ministre de la Culture est à l'origine d'une «vaste tambouille politicienne». Les ministres de la Culture et du Travail devraient déposer un texte de loi imposant à tous les spectacles de rémunérer les bénévoles. C'est Nicolas de Villiers, président du Puy-du-Fou qui emploie 3.400 bénévoles qui a dévoilé ce texte qui met son parc de loisirs en danger. Il est vrai qu'on y retrace l'histoire de la Vendée, ceci expliquant peut-être cela. Mais au moment où la Cour des comptes exprime de sérieuses réserves sur le statut des intermittents du spectacle, à quoi cela servirait-il, sur le plan économique, de transformer des bénévoles en intermittents ? Mystère !

And last but not least, Manuel Valls, le chouchou des sondages, lui qui se voyait déjà premier ministre et, pourquoi pas, Président de la République, dévisse dans les enquêtes d'opinion à cause de sa gestion catastrophique de la Manif pour tous. Le dimanche matin il menaçait les manifestants : «Les consignes sont extrêmement claires, le préfet de police de Paris l'a rappelé, le préfet du Rhône également. Nous ne tolèrerons aucun débordement et aucune mise en cause de l'intégrité de la police.» Le lundi matin, en annonçant lui-même le retrait du projet de loi, ce sont les parlementaires socialistes qui en ont pris pour leur grade : «Aucun amendement ne sera accepté.»
Emmanuelle Cosse en rouge

La réaction de la secrétaire nationale des écologistes (EELV) Emmanuelle Cosse, ne s'est pas fait attendre : «Au lendemain de la mobilisation du camp réactionnaire ce renoncement est consternant. Nous espérons que le gouvernement reviendra sur sa décision.»
       Et voilà qu'à quelques semaines des élections Jean-Luc Mélenchon résume la situation à sa façon : «Avec le PS, la droite est cajolée, le Medef admiré, l'Église choyée. La gauche est trompée, répudiée.»
Bon retour en France, président Hollande !


3 commentaires:

Jacques BENILLOUCHE a dit…

Chère Marianne,

Je ne vois pas pourquoi on pourrait être opposé à la GPA (gestation pour autrui, plus communément appelée mères porteuses). Plusieurs pays l’on adoptée et en particulier Israël, malgré le conservatisme des juifs orthodoxes jugés anachroniques.

Si la loi est bien encadrée légalement cela pourrait donner beaucoup de bonheur à des femmes dont la vie est changée avec un enfant qu’elles ne pouvaient pas enfanter elles-mêmes pour des raisons médicales. Il y a un déficit d’enfants à adopter mais surtout, la GPA permet aux couples d’avoir un enfant issu de leurs propres gènes.

Bien sûr la GPA appliquée comme en Israël ne doit concerner qu’un vrai couple homme-femme, légitimement marié, et uniquement pour raison médicale certifiée par un comité de médecins.

http://benillouche.blogspot.co.il/2013/02/procreation-medicalement-assistee-la.html

Marianne ARNAUD a dit…

Cher monsieur Benillouche,

Le sujet de mon billet n'était pas la PMA, ni la GPA mais les énormes problèmes qui attendent Hollande à son retour d'Amérique alors que la contestation règne au coeur même du gouvernement et de la majorité.
Ne croyez surtout pas que je veuille me défausser en disant cela, mais il serait trop long dans un commentaire d'expliquer pourquoi je suis radicalement contre la GPA.
Hollande est d'ailleurs de cet avis aussi. Malheureusement il a ouvert une boîte de Pandore avec son mariage homosexuel, frauduleusement baptisé "mariage pour tous" qui n'est pas près de se refermer.
Nous aurons donc amplement l'occasion d'en reparler dans les mois ou même les semaines qui viennent.

Très cordialement.

Jacques BENILLOUCHE a dit…

Nouveau lien

http://benillouche.blogspot.co.il/2013/02/procreation-medicalement-assistee-la.html