ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mardi 21 janvier 2014

HOLLANDE : LA NOUVELLE EXCEPTION FRANÇAISE Par le Journal de Personne



HOLLANDE : LA NOUVELLE EXCEPTION FRANÇAISE

Par le Journal de Personne


          Le journal de Personne traite à sa façon humoristique le feuilleton Hollande/Gayet non sans une certaine dose de réalisme.




Plaignante : Salut… j’ai tourné, retourné toute la galerie … mais je n’ai pas réussi à trouver les lunettes qu’il faut pour passer inaperçue.
Avocate : Vous finirez par trouver ou alors vous opterez pour le casque !

Cliquer sur la suite pour voir la vidéo



video


Plaignante : Merci d’avoir répondu si vite
Avocate : Je n’ai pas encore répondu… vous avez trois minutes pour me dire de quoi il s’agit

Plaignante : Me défendre pour un délit que je n’ai pas encore commis
Avocate : Que vous comptez commettre ?

Plaignante : Exactement
Avocate : Et vous faites appel à moi pour un conseil ?

Plaignante : Pas besoin de conseil… je voudrais juste vous donner le temps de préparer ma défense
Avocate : Pour un délit ?

Plaignante : Pas n’importe lequel. C’est un délit de lèse-majesté
Avocate : Vous comptez publier un brûlot pour mettre le feu à la baraque ?

Plaignante : Disons que je voudrais les empêcher de tirer les marrons du feu.
Avocate : Attendez, je vais prendre des notes… Première proposition ?

Plaignante : Première déposition: parce que je dépose plainte contre le président de la république pour atteinte à la dignité de ses électeurs en incarnant le parfait contre-exemple.
Avocate : Parce qu’il s’est avéré qu’il a une maîtresse ? Vous êtes tombée sur la tête ? Et la sacro-sainte vie privée, qu’est-ce que vous en faites ?

Plaignante : Du pipi de chat! Le pervers aussi a une vie privée, n’empêche qu’on le traduit devant les tribunaux rien que pour donner l’exemple!
Avocate : Vous êtes sérieuse ?

Plaignante : Plus que jamais. Je ne parle pas de famille dissolue, ni de foyer révolu mais de rapports tordus au plus haut niveau de l’État.
Avocate : C’est votre opinion et elle vaut ce qu’elle vaut… vous êtes libre. Mais les autres le sont aussi… ça ne vous a pas échappé j’espère ?

Plaignante : C’est le scénario que j’exècre, l’imbroglio, le méli-mélo
A – il renonce à la mère de ses enfants
B – il nous présente sa remplaçante comme étant la femme de sa vie
C- On apprend aujourd’hui qu’il nous trompe avec une troisième
Avocate : Ce sont les choses de la vie

Plaignante : Il avait 5 ans pour tenir sa braguette fermée. Non, ce n’est pas la vie qui l’a ouverte mais sa liberté qu’il a cru illimitée. Je le tiens pour unique responsable de ses écarts qui font mal à tous ceux qui payent ses pots cassés, en termes d’images, et de valeurs à faire valoir.
Avocate : Chacun est libre d’aimer qui bon lui semble.

Plaignante : Je vais vous la faire plus courte : et si tout le monde en faisait autant ?
Avocate : Mais c’est ce que tout le monde fait

Plaignante : Vous voulez dire que tout le monde entube tout le monde et dans le dos ?
Avocate : N’exagérons rien… disons que les amours sont toutes passagères.

Plaignante : Et qu’est-ce qu’on fait de l’honneur, de la fidélité, de la parole donnée : « Moi Président … je serais exemplaire »… pour quoi faire ? Pour plaire… foutaise! Je dis non à une politique privée d’éthique.
Avocate : Vous prenez fait et cause contre un État de fait et non contre un État de droit contre lequel vous ne pouvez rien formellement.

Plaignante : Je répète que l’enjeu est gravissime; il s’agit de la dignité des hommes et des femmes, de leur intégrité morale… il jette le discrédit sur notre manière de vivre et d’élever nos enfants. Un amant pour chaque femme, une maîtresse pour chaque homme et mariage pour personne : voilà son credo ! Citoyens… citoyennes… baisez-vous les uns, les autres… même douloureusement… c’est le prix à payer pour votre liberté!
Avocate : Retour de la morale…


Plaignante : Les parjures… voilà ce qu’il faut punir au lieu de démolir les murs!

2 commentaires:

Gérard AKOUN a dit…

Marrant et réussi

Jérémie a dit…

le Président s'est trouvé une nouvelle compagne. je pense que si le Président est heureux, il sera un meilleur dirigeant, plus confiant et décontracté pour prendre les bonnes décisions.

Par rapport aux puritains, je n'y vois aucun inconvénients. c'est vrai , les normes du paraître sont présentes pour guerroyer à chaque pas de la vie privée d'un président.

mais le Président est unique et dirige sa propre vie, et la nation France avec maîtrise.