ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mercredi 25 décembre 2013

BILLET D’HUMEUR : LES PILOTES ISRAÉLIENS SERAIENT-ILS DEVENUS MALADROITS ?



BILLET D’HUMEUR : LES PILOTES ISRAÉLIENS SERAIENT-ILS DEVENUS MALADROITS ?

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

Il est temps de se poser des questions sur la compétence des pilotes israéliens qui opèrent contre les terroristes à Gaza. A en croire les Palestiniens, ils donnent l’impression de ne pas avoir assimilé leurs cours de pilotage car ils seraient devenus vraiment maladroits, à moins qu’ils aient des intentions mortifères à l’encontre des seuls enfants palestiniens puisqu’ils ne cessent de les viser. 

        
L'équipe médicale qui s'occupe du travailleur blessé par un missile de Gaza
  

 Cela a été le cas lors des représailles de l’aviation  israélienne suite à l’assassinat d’un ouvrier israélien travaillant à la réparation d’une clôture près du kibboutz de Nahal Oz. Nous constatons à nouveau que seuls des jeunes enfants tombent sous la mitraille de Tsahal. Ainsi la presse fait état «d’avions israéliens qui ont visé deux camps d'entraînement du Hamas au pouvoir dans l'enclave. Une enfant palestinienne a été tuée». Il a été précisé en effet qu’un enfant de trois ans vient d'être tué dans le camp de Al-Maghazi à Gaza.

Mais une question nous vient à l’esprit. Comment des enfants en bas-âge trainent-ils seuls dans la rue, sans leurs parents, quand on songe que jusqu'à l'âge de huit ans les enfants israéliens ont l’interdiction de jouer seuls dans les parcs. On peut aussi se demander comment un missile peut viser un enfant, sans ceux qui sont aux alentours, sans la mère qui devrait lui tenir la main, sans le père qui est censé le protéger lorsque l’alerte retentit. À moins qu’au son des avions militaires ou des drones, les adultes courent se planquer dans les abris en laissant leur marmaille en plein air, pour narguer les pilotes israéliens. À moins aussi que les aviateurs ne soient pas aussi maladroits qu’on le pense mais des génies capables de viser juste le bout-choux en épargnant l’adulte qui l’accompagne.
Petite-fille de Haniyeh à l'hôpital


Certes les images sont là, présentes pour impressionner l’Occident. Mais une hypothèse nous taraude l’esprit. Compte tenu de la compétence médiocre des médecins à Gaza puisque la petite fille d’Ismaël Haniyeh a été traitée en Israël, en vain car les soins ont été tardifs, la mortalité infantile est grande à Gaza. Il n’est pas impossible qu’à chaque intervention de l’aviation israélienne un de ces enfants morts de maladie à l’hôpital soit exposé pour qu'Israël soit soumis à la vindicte internationale. Mais le comble, c’est qu’on croit à toutes les fables en Occident.

1 commentaire:

Luciano Luigi SARDELLA a dit…

Jacques, t'as parfaitement raison.le problème c'est pas si un pilote israélien vise un enfant ou un adulte, le problème c'est les millions de couillons européens qui se désespères pour ces mensonges. un put de nazi, je crois Goebbels, disais qu'un mensonge répété à l'infini, devenait une vérité.. voila comment marche le monde occidental »