ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

samedi 23 novembre 2013

AYRAULT SEUL DANS L'ARÈNE Par Marianne ARNAUD



AYRAULT SEUL DANS L'ARÈNE

Par Marianne ARNAUD
copyright © Temps et Contretemps

Tapis rouge pour François Hollande en Israël

François Hollande, ayant pris goût aux applaudissements en Israël, ce qui le change agréablement des lazzis qu'il recueille du nord au sud de la France lors de ses déplacements, a décidé en grand secret - Bercy n'a pas été consulté – de se retirer dans sa tour d'ivoire élyséenne et d'envoyer Jean-Marc Ayrault, en première ligne, à la rencontre de ce peuple récalcitrant prêt à en découdre avec le Pouvoir, pour le moindre impôt ou la plus petite taxe supplémentaires qu'on voudrait encore lui imposer.



Nouveau cap


Et voici que notre Ayrault que l'on disait fragilisé, voire carbonisé, dont un député avait publiquement demandé la démission, se retrouve à la Une de tous les journaux pour défendre «le nouveau cap» de l'exécutif, à savoir «la remise à plat de notre système fiscal».

Mais c'est bien sûr ! Comment n'y avait-on pas pensé plus tôt, alors que cette «grande réforme de la fiscalité» figurait en bonne place dans le programme du candidat Hollande ? Pourquoi avoir tant attendu – certains assurent même qu'il est trop tard – pour enfin la mettre en place ? Mieux vaut tard que jamais, pensent les autres. 
Gilles Carez

Sauf que, pour tous ceux qui s'imagineraient que «mise à plat» équivaudra à une diminution des impôts, il vaut mieux qu'ils perdent tout de suite leurs illusions, car comme le fait remarquer Gilles Carrez, Président de la Commission des finances de l'Assemblée, ce sera «un choc pour les classes moyennes et les classes moyennes supérieures absolument colossal».

C'est bien connu, les politiques, moins que tous autres, ne font jamais d'omelettes sans casser des œufs ; alors qu'importe puisqu'au groupe PS de l'Assemblée on loue : «cette initiative est habile et semble nettoyer le climat politique».


Nettoyer le climat politique



«Nettoyer le climat politique», voilà ce dont la France a le plus besoin en ce moment. Qui oserait dire le contraire, et ça prendra le temps qu'il faudra et même tout «le temps du quinquennat» s'il le faut, prédit François Hollande. Voilà donc le «nouveau cap» fixé !

Resteront en suspens bien des questions qu'on pourrait qualifier de subalternes. Par exemple, quelle sera la réaction de ce peuple auquel on a tout promis et son contraire ? Ces agriculteurs, chauffeurs de poids lourds, artisans et autres, qui avaient pris le chemin des manifestations, vont-ils sagement rentrer à la maison ? Personne n'en prend le pari et surtout pas ce responsable du PS qui explique : «Une réforme indolore à pression fiscale constante, ça n'existe pas !»


Aucun commentaire: