ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

samedi 14 septembre 2013

PITIÉ POUR JÉRÔME KERVIEL Par Marianne ARNAUD



PITIÉ POUR JÉRÔME KERVIEL

Par Marianne ARNAUD
copyright © Temps et Contretemps


Jérôme Kerviel
Il est parfois des coïncidences étonnantes.

Ainsi ce mardi 10 septembre, ayant pris place dans le métro, j'avise ce numéro de «20 minutes» qu'un précédent voyageur avait laissé sur son siège. Le feuilletant, mon attention est attirée par un article intitulé : «Je veux récupérer mon nom», où l'ancien trader de la Société Générale, Jérôme Kerviel, aujourd'hui âgé de trente-six ans, en appelle au gouvernement et aux parlementaires, dans une lettre où il clame : «Cela fait six ans que ma vie est un enfer... Ne me laissez pas mourir.»





Cinq milliards d’euros


Xavier Harel


Au journaliste qui l'interroge, il dit : «Je suis face au mur du silence : malgré les preuves et les témoignages, la justice a avalé la version de la société Générale.... Je n'ai ni emploi, ni revenu. Ni Sécurité sociale. Ni logement.»

Rappelons, ainsi que nous l'indique Wikipédia, que Jérôme Kerviel a été condamné à cinq ans de prison dont deux avec sursis, et au remboursement total du préjudice que sa banque aurait subi, à savoir : 4.915.610.154 euros. Presque cinq milliards d'euros ! Jamais il ne s'est vu une telle condamnation en France !

Pourtant les procès ont fait ressortir de graves carences dans le système de contrôle interne à la banque, qui ont été confirmées à Bercy par plusieurs hauts-fonctionnaires de la direction du Trésor et par la commission bancaire. Il n'en a été tenu aucun compte dans le verdict à l'encontre du malheureux jeune homme.

Depuis sa condamnation en appel, Jérôme Kerviel demande, sans succès, une expertise indépendante sur les pertes qui lui sont imputées. D'où, en dernier recours, cette lettre où il demande qu'une enquête parlementaire soit instruite. Le soir même, en rentrant chez moi, et consultant le programme de la télévision, je lis : Arte 20h 50 : «Évasion fiscale : le hold-up du siècle» !



30.000 milliards de dollars



Ainsi le journaliste Xavier Harel qui enquête sur le sujet depuis dix ans, nous apprend que 30.000 milliards de dollars échappent chaque année au fisc parce que des banquiers, des directeurs financiers des cabinets de conseils usent de montages pour que de grands groupes  internationaux échappent à l'impôt.
Ugland House aux Iles Caïman héberge 18.000 sociétés


Son enquête l'entraine de Genève à Londres, aux îles Caïman, dans l'État du Delaware, et partout il n'est question que du pillage des richesses des États dont les politiciens de toute nationalité ne veulent pas avoir à connaître. Et tant pis si c'est «le plus gros hold-up de tous les temps». Et tant pis si plus aucun État n'est à l'abri de la faillite, tant qu'on n'osera pas s'attaquer aux privilèges des fraudeurs.

On a voulu diaboliser Jérôme Kerviel, or il y a bien pire : ce sont tous ces grands groupes internationaux comme Colgate Palmolive mais aussi Starbucks et autre Amazon, qui refusent de payer l'impôt dans le pays où ils réalisent leur chiffre d'affaires, appauvrissant ainsi l'État, obligé de pressurer les contribuables et de recourir à l'emprunt.


5 commentaires:

Pat Quartier a dit…

Il ne faut pas se trouver a la place du fusible.

Huguette BOKOBZA a dit…

Infortuné Jérôme Kerviel...la lutte du pot de fer contre le pot de terre .qui le sauvera de cette situation kafkaïenne ? les voleurs ,les braqueurs de vieilles dames,les braqueurs de bijouteries (en face du ministère de la Justice ,quel pied de nez) les évadés fiscaux ,les Cahuzac et autres notables peuvent dormir sur leurs deux oreilles ,ils ne craignent rien ou pas grand chose ...mais Jérôme Kerviel,ce pelé,ce galeux qui TOUT seul a fait perdre à sa banque etc...etc... »

Danièle GERMON a dit…

Je ne crois pas une minute qu'il ait agit tout seul !

Marianne ARNAUD a dit…


@ Pat, Huguette et Danièle

Merci pour vos commentaires.
Je suis en parfait accord avec ce que vous écrivez.
Le verdict déraisonnable du tribunal qui a suivi les requêtes des grands avocats de la Société Générale, n'est que de la basse vengeance.
On ne pardonne pas à Jérôme Kerviel d'avoir attiré l'attention du public sur les agissements frauduleux dont une grande banque est capable par appât du gain.
Car personne n'a cru une minute que sa hiérarchie ignorait tout de ce qu'il faisait.
Tant que la banque était gagnante, tout le monde fermait les yeux. Ce n'est que lorsqu'il a perdu gros que la banque a voulu liquider ses positions en catastrophe et monter cette histoire rocambolesque d'un petit jeune homme ayant fait des études assez banales, qui met en échec les pontes surdiplômés d'un grand groupe bancaire.

corto74 a dit…

Encore une fois, ne confondons pas fraude fiscale et évasion fiscale, procédé qui permet à tout un chacun de payer moins d'impôts en s'installant sous des cieux plus cléments. je le sais, j ai participé à ce jeu là pendant 3 ans à Genève pour un grand groupe français. Nous ne faisions rien d'illégal, juste profiter d'une législation plus clémente.