ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

jeudi 15 août 2013

NETANYAHOU : FAIBLESSES ET ILLUSIONS



NETANYAHOU : FAIBLESSES ET ILLUSIONS

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps


A présent commençons les discussions
Les israéliens sont fiers d’avoir voté pour Benjamin Netanyahou estimant qu’il était le seul à défendre les intérêts d’Israël et des implantations. Respectueux de la démocratie, il a fallu entériner la décision du peuple et se plier à la loi de la majorité. Mais il n’y a eu que des illusions sur les capacités du chef du Likoud à diriger sa majorité et à s’imposer auprès de ses ministres. Il a laissé, sur le problème du processus de paix et des constructions dans les implantations, s’organiser la cacophonie au sein de la coalition.



Véritable faiblesse


Mais la véritable faiblesse du premier ministre s’est exprimée à l’occasion de la libération des prisonniers palestiniens. Il a obéi au diktat américain au nom de l’intérêt suprême, après avoir offert sur un plateau d’argent des éléments qui auraient pu servir de monnaie d’échange dans les discussions. Cela peut à la rigueur constituer une stratégie payante pour l’avenir afin de montrer la bonne volonté d’un gouvernement de droite. 
Les travaillistes et Meretz ont entrainé une gauche atone et laminée vers l’affaiblissement du camp de la paix en Israël. Cela n’empêche pas de nombreux rêveurs d’accuser la gauche, dotée selon eux de pouvoirs surnaturels, d’être l’instigatrice occulte des mesures décidées par le gouvernement. On peut rêver mais la gauche ne compte plus en Israël depuis qu'elle s'est fourvoyée dans la désignation de ses candidats jeunes et inexpérimentés, issus des rangs extrêmes.

L’acte de faiblesse ne s’est pas exprimé par les libérations de vieux prisonniers qui, après vingt ans de prison, deviennent inoffensifs sauf à choisir la voie du suicide car ils sont sur la ligne de tir du Shabak. Bien sûr les victimes israéliennes ne ressusciteront pas et nul ne peut s’exprimer à la place des parents qui garderont à vie le goût amer de la perte d’un proche, tombé sous les coups de barbares. 
Mais la loi est la loi et le gouvernement, élu démocratiquement et conforté par le jugement de la Cour suprême, a le droit de décider en son âme et conscience. La décision s’impose donc à la population qui aura à la rigueur le droit de manifester son mécontentement aux prochaines élections.


Jonathan Pollard




Mais Netanyahou a fait preuve de faiblesse vis-à-vis des Américains en ne mettant pas sur le plateau de la balance la libération de 104 détenus palestiniens en échange du seul et unique prisonnier qui mérite la liberté, Jonathan Pollard, après 26 années de détention. Quel que soit le crime dont l’accusent nos amis américains, ses mains sont propres du sang des autres. Il était en service commandé, au service du Mossad, au service d’Israël, au service des Juifs. Et pourtant nous ne sommes pas censés abandonner nos soldats sur le champ de bataille; mais lui est l’exception qui confirme la règle à moins que les soldats en civil sont exclus de la mansuétude de nos gouvernants.

Où sont passés les Bennett et autres nationalistes qui s’enflamment pour quelques pierres et qui restent muets face à un héros enfermé et qui, plus est, votent au sein du Cabinet de sécurité l’élargissement d’hommes aux mains ensanglantées sans songer un seul instant à celui qui croupit dans une prison américaine.

La politique a des raisons obscures que la décence ignore mais, au moins, cessons de croire à un Netanyahou superstar et illusioniste.    

Articles à relire :

http://www.slate.fr/story/7611/laffaire-pollard-un-rate-du-mossad

http://www.slate.fr/story/25247/jonathan-pollard-espion-israel      

http://benillouche.blogspot.co.il/2012/04/washington-sacharne-sur-pollard.html


 

4 commentaires:

Nizar CHABBI a dit…

C'est obéir au dictat américain que de libérer qq prisonniers en fin de peine ... et de donner le feu vert à près de 1000 nouvelles implantations juste au moment où les pseudo-négociations commencent ? - J. Pollard est avant tout américain, et en ce sens il a trahit son pays ... mais vos propos sont un quasi-aveu, une revendication même, que la vrai allégeance des juifs nationaux d'autres pays qu'israel va d'abord à israel

Jacques BENILLOUCHE a dit…

Il ne fait aucun doute pour personne que les juifs du monde entier restent toujours solidaires d'Israël qui est leur assurance-vie

Olivier COHEN a dit…

A propos des "Negociations":

Ce qui me chagrine (en fait, ça me rend vraiment furieux) chez "nous", les Juifs e/ou Israéliens, c'est que nous parlons toujours de nous, de notre façon de voir, mais pas du tout de la situation telle qu'elle est. Et surtout pas de ce que les Autres pensent et veulent. Cet article est donc un petit aperçu de ce que je ne trouve pas dans dans la presse.
Je m'explique: les pseudo "Négociations" qui débutent aujourd'hui sont le fait de 3 entités, les Israéliens ou Juifs ou Sionistes, les Américains et les Arabes de l'AP, auto-dénommés Palestiniens.
Quels sont les intérêts de chacun? Pour les Israéliens ou..., c'est facile a comprendre, c'est la Paix, avec ou sans cession de territoires. Le parti des "2 Peuples, 2 Etats" céderaient volontiers une partie assez importante de "l'Eretz Israël" historique contre ce petit bout de papier. Les autres (toutes tendances confondues) certainement pas, mais pas pour les mêmes raisons.
Les Arabes de l'AP, eux, ont un but unique et une stratégie simple. Le but unique est la destruction complète d’Israël avec le massacre (si possible) de tous ses habitants. (Obs.: Je doute bien volontiers que, l'heure venue - beezrat HaShem, elle ne vienne pas -, les "armées" Arabes fassent une distinction entre Israéliens, Juifs ou Arabes ). La stratégie simple est d'utiliser tous les moyens connus, sauf les Moraux et les Vertueux, pour en arriver a leurs fins. S'asseoir a la table des "négociations" en est l'un d'eux.
Et il y a les Américains. S'il n’était question que du Congres (House of Representatives & Sénat), nous n'aurions vraiment pas a nous en faire. Mais il y a l’Exécutif. Dans l’Exécutif américain, il un réseau anti-sioniste de longue date: le Département d'Etat, c-a-d, leur Ministère des Affaires Étrangères. Et qui en est le chef aujourd'hui? John Kerry. Donc, toutes les déclarations anti-Israéliennes de ce monsieur sont a prendre dans le contexte de son porte-feuille. Mais, il y a autre chose. Kerry, candidat a la présidentielle américaine battu par Bush Jr. 2eme, veut, cette fois-ci, se faire élire. Et l'unique plateforme qu'il peut concevoir pour réussir est de brandir un petit bon papier ou il y aura marque le mot "Paix". Pour les plus vieux, ça ne vous rappelle pas quelque chose? Oui, bien sur, Munich 1938 et Chamberlain balançant son petit bout de papier en disant: "It's Peace for Our Time". Ça a dure 6 mois.
Mais ce n'est pas tout. Imposer ces "négociations" a Bibi, c'est la grande vengeance d'Obama (et la seule qui lui reste dans les 3 ans qui lui reste avant de finir son mandat). Que ces "négociations" soient terribles autant pour les Israéliens que pour les Arabes de l'AP et ne peuvent mener qu'au désastre pour l'un ou pour l'autre (j’espère que ce sera l'autre), il s'en fout et contrefout.
Donc, lors de ces "négociations", nous avons une hydre a 2 tètes, composée d'un Kerry-Chamberlain et d'un Obama-Nixon, qui sont en train d'essayer de transformer Israël en Tchécoslovaquie 1938 au seul bénéfice d'une Mafia Arabe a caractère nazifiant, l'AP, qui ne représente qu'elle même, c-a-d, pas grand chose.
Les jeux sont faits d'avance et on cour au désastre si le gouvernement et le Peuple d’Israël ne sont pas prêt a affronter les vrais sacrifices qui nous attendent.
Am Israel Chai.

Olivier Cohen
Raanana

Sylvie ROSENFELDT a dit…

@Nizar

C vrai que Pollard est coupable de trahison mais il a assez payé pour cela : 28 ans de prison ! Les prisonniers dont la libération fait "mal" ont assassiné de manière ignoble et haineuse, des civils innocents ( femmes et enfants ) ... Quant aux nouvelles implantations, leur annonce ( gesticulations et provocations droitières qui ne changeront rien à ce qui sera négocié, s ' ils y arrivent ...) n'est pas pire que ce que continue à vociférer Mahmoud ABBAS ( y inclus la Palestine "judenrein" ...) mais cela, par contre, ne froisse pas vos oreilles ... Ce qui vous intéresse c'est la fameuse prétendue et éternelle déloyauté juive !