ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

dimanche 9 juin 2013

LA BBC PERSISTE ET SIGNE



LA BBC PERSISTE ET SIGNE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
         
Les pays du sondage

          Nous avons droit tous les ans au même sondage du service international de la BBC qui démontre qu’Israël, dont la réputation ne cesse de se détériorer, est l’un des pays les plus mal vus au monde. Le paradoxe tient au fait qu’Israël se trouve en «très bonne compagnie» dans le sondage réalisé par GlobeScan/PIPA pour la BBC. Être placé au même rang que des pays non démocratiques, qui bafouent les droits de l’Homme, qui utilisent leurs armes de la mort à des fins de chantage,  qui assassinent les opposants et qui laissent mourir de faim leurs populations est une déviation de l’esprit qui ne trouve aucune explication logique, sinon humaine.




Lacunes de la Hasbara


Bien sûr, nous ne sommes pas tenus de croire ou d’approuver les termes de ce sondage mais il est là pour nous convaincre que la solitude politique de l’État juif est grande. Il ne fait aucun doute que les failles sont nombreuses dans la politique d’explication, autrement dit la hasbara. Soit le ministère des affaires étrangères israélien investit mal dans ce domaine, soit la haine est suffisamment ancrée dans les esprits pour que le reflux mette du temps à reconnaitre Israël comme un État démocratique, éclairé et technologique. Il est difficile de ne pas en tenir compte car Israël ne peut être assimilé à Astérix dans son village gaulois.




            Le sondage prouve que nous ne disposons que d’un seul ami dans le monde malgré les assertions d’un gourou francophone. Les États-Unis sont le seul pays à avoir une opinion favorable d’Israël (51%) tandis qu’en Europe les opinions positives sont en berne. En ce qui concerne les opinions négatives, Israël est placé dans le peloton de queue avec 52%, suivi à peine par la Corée du nord (55%), le Pakistan (56%) et l’Iran (59%). Plus rien n’étonne de voir Israël associé dans le monde à des pays qui eux ont des raisons tangibles d’être mal considérés.

Des amis rares




            L’an dernier aussi la BBC avait frappé fort pour prouver que les choses empiraient pour Israël. Des pays considérés comme amis ont des opinions négatives : le Canada avec 57% et l’Australie avec 69% tandis que les États-Unis sont à la limite avec 51% d’opinions favorables.  

            Mais le sondage présente d'autres résultats étonnants. Aucun pays de l’Union européenne n’a d’opinion positive tandis que le Royaume-Uni et l’Espagne sont ceux qui sont les plus défavorables avec 72%. Même l’Allemagne est à 67% tandis que la France montre 21% d’opinions positives contre 63% de négatives.

            Si l’on cherche à démontrer qu’Israël ne peut compter que sur lui-même, le sondage aura réussi. Il justifie les réticences israéliennes à se voir imposer des solutions et à faire confiance dans des pays étrangers pour assurer sa propre défense. Bref, ils ne nous aiment pas.

7 commentaires:

Pat Quartier a dit…

"Bref, ils ne nous aiment pas."
Mais la reciproque est vraie. Les Israeliens ont une pietre opinion des Europeens, de leurs gesticulations, de leur lachete.
Ils ne comptent pas du tout sur eux, et encore moins sur la France, tete de file de la nuisance au niveau politico-europeen.
La tete des jeunes israeliens, meme d'origine francaise est tournee vers les Etat-Unis et l'Asie, lequel continent-pragmatique- ne connait pas l'antisemitisme en tout cas a l'echelle europeenne pour le passe, le present et certainement l'avenir.

Richard a dit…

Le sondage nous enseigne, certes que nous ne pouvons compter que sur nous même mais aussi, qu'il est urgent de promouvoir une image plus proche de la réalité.Du gouvernement au simple citoyen nous sommes tous concerné.
L'étalage des prouesses d'Israël, Nobel et Nation Start Up suscite plus de jalousie que d'opinion positive.Richard

albert simon a dit…

Mieux vaut être haï que mort ou disparu.

Albert.

Marianne ARNAUD a dit…

Ce qui m'étonne encore plus que le "mainly negative" d'Israël à 52%, c'est le "mainly positive" de l'Allemagne à 59% !

Anonyme a dit…

Ah!!! Perfide Albion tu mérites bien ton nom!!!

Vince a dit…

Il est à noter que le pays le plus pro-israélien est l'Inde, qui va devenir dans quelques dizaines d'années le pays le plus peuplé au monde. Et aussi que le peuple chinois est très philosémite.
Donc l'Europe en pleine agonie n'a plus aucun intérêt.

kravi a dit…

Oui, la solitude est grande. Hormis entre 48 et 67, comme vous le rappeliez dans un article rétrospectif, elle l'a toujours été. A l'époque, Israël était menacée , vulnérable et attaquée. Ce qu'on ne pardonne pas aux juifs, c'est d'avoir vaincu les ennemis acharnés à sa perte. Le ressentiment arabe est immense et peut-être sans remède.
La haine européenne s'explique en partie par la dépendance énergétique, en partie par la propagande arabe basée sur des mensonges permanents d'autant plus gober qu'ils sont invraisemblables, abondamment relayée par une presse idéologique.
Mais les éléments précédents ne sont que des engrais. Le terreau fertile de cette haine reste le bon vieil antisémitisme des familles qui, à l'instar de l'hystérie, change de visage avec les époques. Contre cela, aucune hasbara ne peut rien.