Après l’affichage du premier article, le chargement des articles suivants nécessite environ une minute d’attente.

ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


 

lundi 20 mai 2013

TIERCÉ DES CANDIDATS À L’ÉLECTION LÉGISLATIVE PARTIELLE






TIERCÉ DES CANDIDATS À L’ÉLECTION LÉGISLATIVE PARTIELLE



Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

         
Dans mon précédent article, j'avais estimé que :
S'il y avait une certaine conscience de solidarité ou d'efficacité entre francophones, cette élection aurait dû se faire à seulement trois candidats parce qu’ils sont véritablement trois à avoir la compétence, l'expérience politique ou la légitimité pour figurer au deuxième tour.  
          Ce tiercé des candidats à l'élection législative partielle, concernant uniquement les votes en Israël, est un choix personnel, purement subjectif, mais fondé sur des éléments objectifs. Je ne détiens pas la science exacte et je ne suis le gourou de personne. Je n'ai par ailleurs ni le droit, ni la qualité et ni la compétence pour intervenir dans le choix des électeurs. Cependant c'est un choix réfléchi que je publie pour ne pas être accusé de me dérober lorsqu'il s'agit de mettre un bulletin dans l'urne. 



          
          Dans l'ordre alphabétique le trio se compose de :

          Ghislain ALLON n’est pas un inconnu pour les français qui l’on suivi quand il dirigeait  la seule et première chaine de télévision juive T.F.J. Diplômé de philosophie, il reste indépendant des partis. Il peut se prévaloir d’une grande expérience de journaliste qui lui permet d’avoir une connaissance élargie des enjeux stratégiques d’Israël. Il a choisi comme suppléant un journaliste André Darmon qui a été à l’origine de la carrière de beaucoup de journalistes francophones. Leurs fonctions dans les médias sont certainement à l'origine de ma prise de position qui peut me valoir une accusation justifiée de corporatisme.       


          Valérie HOFFENBERG, désignée par le deuxième parti de France l’UMP, est réellement impliquée en Israël tout en ayant de nombreux liens utiles parmi les hommes politiques français, pour infléchir éventuellement la politique du Quai d’Orsay. Sa connaissance d’Israël est profonde et sincère et ses contacts avec les palestiniens ne font pas d’elle une renégate mais au contraire une personnalité positive dans une éventuelle négociation de paix. Elle est l'objet d'attaques personnelles qui discréditent et rabaissent leurs auteurs parce qu'ils utilisent la haine comme unique argument politique.

         Marie-Rose KORO, française vivant en Turquie, a la légitimité du Parti Socialiste qui lui permet de ratisser large dans les autres pays de la circonscription. Titulaire d’une maitrise, elle s’appuie sur une grande expérience politique, depuis 1981, comme assistante parlementaire de Claude Estier au Sénat et de Louis Mexandeau ministre. Elle a acquis la connaissance de la gestion locale comme conseillère régionale de Basse-Normandie. D'odieuses attaques personnelles cherchent à la qualifier d'islamiste alors que son suppléant israélien, Yigal Dawidowicz, a toujours milité aux côtés de Daphna Poznanski.

               Ce choix, comme tous les choix, est contestable car il a fallu éliminer 17 autres candidats. Mais c'est la règle impitoyable du genre. 

    

Aucun commentaire: