ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

jeudi 11 avril 2013

ADIEU BERNHEIM, ON T'AIMAIT BIEN par Marianne ARNAUD



ADIEU BERNHEIM, ON T'AIMAIT BIEN

Par Marianne ARNAUD
 copyright © Temps et Contretemps



          Le Grand Rabbin Bernheim a failli. Il n'a tué personne mais il a menti, menti sur ses diplômes, menti sur ses écrits. Sa démission était inévitable.



          Cela m'attriste et attristera tous ceux qui, comme moi, étaient chrétiens mais savaient tout ce que leur religion devait à la religion juive. Tous ceux-là se réjouissaient de la part et de la place que prenait le Grand Rabbin Bernheim dans le dialogue judéo-chrétien.



          Ils s'étaient réjouis aussi du courageux essai qu'il avait écrit contre la loi sur le «mariage pour tous». Ils avaient apprécié que le Pape Benoît XVI l'ait largement repris à son compte, écrivant : «Le Grand Rabbin de France, Gilles Bernheim, dans un traité soigneusement documenté et profondément touchant a montré que l'atteinte à l'authentique forme de la famille, constituée d'un père, d'une mère et d'un enfant - atteinte à laquelle nous nous trouvons exposés aujourd'hui - parvient à une dimension encore plus profonde.»



          Mais une partie de la communauté juive lui reprochait d'être trop proche des chrétiens. Ils ont obtenu sa démission, ils doivent être tout à leur joie.


          Cependant leur joie ne peut être que mauvaise car ainsi en va-t-il, désormais, dans notre belle et pauvre France.


14 commentaires:

Nonette a dit…

Je n aime pas le titre parodié de ce message
Gilles Bernheim méritait mieux

Marianne ARNAUD a dit…


@ Nonette

Je comprends votre point de vue. Et pour tout vous dire j'ai hésité sur ce titre.
Je l'ai gardé parce qu'il me semble qu'il donne une idée de proximité presque de tendresse, en référence à la chanson de Brel.
Je pense qu'aujourd'hui, le Grand Rabbin Bernheim, a peut-être plus besoin d'empathie que de salamalecs.

Je ne doute pas que vous sachiez cent belles choses sur ce personnage, et que vous ne manquerez pas de nous faire partager.

Très cordialement.

kravi a dit…

Alors peut-être "Non, Gilles, t'es pas tout seul"... ?

Docteur Claude SALAMA a dit…

Madame, je suis stupéfait par la fin de votre texte.

Je n'ai pour ma part absolument rien à l'encontre du titre de votre texte, et je comprends ce que vous éprouvez à la suite de la démission d'un Grand Rabbin ouvert sur le dialogue judéo-chrétien.
Mais comment, par un raisonnement bizarre, pouvez-vous attribuer aux Chrétiens la tristesse qui résulte de cette histoire, et aux Juifs la "joie mauvaise" de son départ?

Par un retournement aussi curieux qu'abusif, vous attribuez à "une partie de la communauté juive" la joie "d'avoir obtenu sa démission" et aux Chrétiens la peine de le voir partir. Vous placez abusivement le dialogue judéo-chrétien au centre de cet événement, alors qu'il n'en est rien.

Le problème grave que notre communauté subit ainsi que notre peine, sont transposés par vous en direction des Chrétiens et des bons Juifs, ceux qui sont pour le dialogue, alors que les autres sont les mauvais Juifs qui "ont obtenu la démission" et qui en sont tout à leur "joie mauvaise" Il ne vous vient pas à l'idée de respecter la peine ressentie par notre communauté dans son ensemble.
En séparant ainsi "le bon grain de l'ivraie", vous me faites craindre que, malheureusement et psychanalytiquement, à moi qui par ailleurs apprécie vos textes et qui suis trés ouvert aux dialogues inter-religieux, que vous continuez à porter, enraciné malgrè tout en vous ce vieux et faux shéma chrétien du bon bouc émissaire juif,incarné en Jésus, suivi par les "bons Juifs" devenus les premiers chrétiens et rejetés par "une partie de la communauté juive" , les "mauvais Juifs", qui "a obtenu", qui a donc causé sa fin (démission - mort) et en ressent une grande "joie mauvaise"
Réfléchissez je vous prie à la gravité de cette appropriation que je ne crains pas de déclarer abusive et christologique de la grande émotion du peuple juif et de la grande et digne tristesse du corps rabbinique.

Albert GUENOUN a dit…

quel gâchis pour une fois qu'un homme d'ouverture représentait le judaïsme français - espérons qu'il restera dans le circuit pour nous prodiguer ses bonnes paroles et ses commentaires avisés

Michel LEVY a dit…

Dans ma jeunesse aussi j'avais été très déçu par un rabbin ayant des qualité professionnelles tout à fait exceptionnelles, mais dont le comportement laissait à désirer.
Je pense qu'il a eu raison de démissionner, car il n'aurait pas eu la crédibilité nécessaire, et on aurait mis en doute toutes ses paroles.
Je garde de lui le souvenir d'une grand rabbin de qualité, dont j'ai apprécié la "ligne politique" j'espère que son successeur sera digne de lui. J'espère aussi que la communauté juive saura retrouver une fonction au Grand Rabbin Bernheim, nous avons besoin de son savoir et de son ouverture d'esprit.

Anonyme a dit…

Quand j'avais lu que le Grand Rabbin de France avait signé un texte avec le representant de l'eglise catholique réactionnaire et l'imam homophobe di Paris, en partageant leurs idées, j'ai pensé que faire le Rabbin, en plus Grand, n'était pas som metier. Un rabbin unifie, ne partage pas. Les dimissions est le seul acte qu'il pouvait faire pour s'en aller. Il nous ne manqueras pas.
Angelo Pezzana, Turin, Italie

Marianne ARNAUD a dit…


Docteur,

Je m'aperçois que je vous ai blessé et j'en suis tout à fait désolée, ce n'était pas du tout le but de ce petit billet, bien au contraire.
Je l'ai écrit spontanément après avoir lu un article de Henri Tincq sur Slate.fr :

http://www.slate.fr/story/70653/gilles-bernheim-chute-grand-rabbin

J'ai extrapolé à partir de ce que j'avais lu, en imaginant la joie de ceux pour qui la chute de Gilles Bernheim justifiait, A POSTERIORI, le procès qui lui était très souvent fait d'être trop proche des milieux chrétiens, ainsi que d'avoir publié un livre en collaboration avec Philippe Barbarin (Le rabbin et le cardinal) "qui lui avaient valu de violentes critiques et une campagne électorale difficile ...deux ans plus tard."
Et quant à la "joie mauvaise", elle se réfère à la situation délétère qui règne en France en général plutôt qu'aux problèmes de votre communauté dont j'ignore tout.

J'espère que vous voudrez bien me pardonner.

Marianne ARNAUD a dit…


@ Albert GUENOUN et Michel LEVY

Je sens chez vous la même tristesse qui a été la mienne quand j'ai appris cette si désolante nouvelle.
Que Dieu garde le Grand Rabbin Bernheim !

andre a dit…

Plagiats et mensonges, ça ne va pas avec la fonction de Grand Rabbin de France. Il devait démissionner et non s'y voir contraint. Que sur de nombreux points, il ait été d'accord avec des penseurs chrétiens , cela n'a rien d'étonnant , les deux religions ayant la même base , le même code.
Quant aux juifs, ils n'en voulaient pas à Gilles Bernheim pour sa proximité avec les chrétiens puisque la porosité est manifeste dans les deux dogmes mais pour avoir menti et s'être paré d'un titre non obtenu. Il se repent et nous lui accorderons notre pardon.
André M

Marianne ARNAUD a dit…


@ Angelo Pezzana

Il fallait bien que cela arrivât, que quelqu'un n'ait pas le même regard que moi sur le Grand Rabbin Bernheim.
J'espère que vous apprécierez mieux celui qui lui succèdera.

Cordialement.

@ andré

Vous écrivez : "Quant aux juifs ils n'en voulaient pas à Gilles Bernheim pour sa proximité avec les chrétiens..."
En êtes-vous si sûr ?
Je crois, hélas, que les choses sont un peu plus compliquées que cela.
Ce qui n'enlève rien à la gravité de sa faute.
Que Dieu lui pardonne et nous pardonne à tous pour toutes nos faiblesses.

Très cordialement.

sylvieb a dit…

cela n’engage que moi mais il m’apparais qu’il s’agit d’une cabale nauséabonde orchestrés par un déballage Politico/médiatique « plus blanc que moi, tu meurs »et lancer le grand Rabin dans la lessiveuse est un plat de fin gourmet dans l’Antisémitisme ambiant traditionnel.
S’il en ait ainsi tous ceux qui retranscrivent et transmettent les « dix commandements » ou la « thora » sont tous des plagieurs !!! dans quel monde vivons nous ???

Shabat Shalom à tous et en particulier à Mr le Gand Rabin Gilles Bernheim



Lire la suite: http://www.israel-flash.com/2013/04/le-grand-rabbin-de-france-gilles-bernheim-annonce-sa-demission/#ixzz2QGk2dAvY

Marianne ARNAUD a dit…


@ sylvieb

Je viens de suivre votre lien et les commentaires.
J'ai été heureuse de constater que nombreux sont ceux qui aimaient le Grand Rabin Bernheim.
Tout comme vous je trouve étonnant, en effet, que cette cabale - si cabale il y a - prenne place précisément au moment où est votée cette loi scélérate qu'un pouvoir arrogant veut imposer à tous les Français en contradiction complète de leur culture et de leurs convictions.
Une consolation : au moment où j'écris toutes les rues entourant le Luxembourg sont noires de manifestants. La rue de Rennes est saturée.
Aucun JT de ce soir n'en a parlé.
J'ai de plus en plus le sentiment que cette République est en train de sombrer, parce que contrairement à Mitterrand, Hollande n'aura pas su prendre la mesure de la colère du peuple.

Très cordialement.

Anonyme a dit…

quelle chance pour le peuple Juif et pour la France d'avoir eu un si grand Rabbin. Quel gâchis une telle absurdité . J'ai lu que: c'est plagier quant on parle des 10 commandements , oui,en fait c'est ça d'ailleurs je crois que pour ne pas plagier eh! bien le monde les ignore!!!!! je crois que cette exigence intolérante (de tous ces saints juges ),quant a ses "emprunts " ont été des prétextes cousus de fils blancs ; ne seraient ils pas sans coeur et une lentille en guise de cerveau ?mon Dieu je pense a tous ceux qui subissent un horrible vrai préjudice