ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

dimanche 17 février 2013

VALÉRIE HOFFENBERG À NOUVEAU DANS LA COURSE



VALÉRIE HOFFENBERG À NOUVEAU DANS LA COURSE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps 
Valérie Hoffenberg avec Nicolas Sarkozy

Le Conseil constitutionnel a annoncé le 15 février 2013 l’annulation de l’élection de Daphna Poznanski-Benhamou dans la circonscription représentant les français d’Israël avec une peine d’inéligibilité de un an ce qui lui interdit donc de se représenter à l’élection partielle.



Daphna Poznanski-Benhamou (PS) avait été élue au second tour avec 55,88% des suffrages exprimés face à Valérie Hoffenberg (UMP), dans la circonscription Europe du sud regroupant Italie, Saint-Marin, Saint-Siège, Grèce, Turquie, Chypre, Malte et Israël.

Daphna Poznanski


Son compte de campagne a été rejeté par la Commission nationale des comptes de campagne (CNCCFP). Le Conseil constitutionnel lui reproche d'avoir «réglé directement, sans le truchement de son mandataire financier, une part substantielle des dépenses engagées en vue de son élection», ce qui est interdit.

Par ailleurs, le Conseil constitutionnel a déclaré inéligibles, eux aussi pour un an, Gil Taieb (divers) et Philippe Karsenty (divers droite), candidats dans la même circonscription que Daphna Poznanski-Benhamou.

Si Valérie Hoffenberg se représente à l’élection elle aura toutes les chances d’être élue dans la mesure où les candidats les plus connus ont été éliminés.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Representez-vous Valerie ! Je voterai pour vous.

Arie AVIDOR a dit…

On ne sait pas encore quel candidat le PS mettra en lice et comme il est probable que le taux d'abstention parmi les inscrits en Israël reste ce qu'il était en juin dernier, c'est en Italie, en Grèce et en Turquie que se jouera une fois de plus cette élection. Et cela, semble-t-il, Daphna Poznanski l'avait parfaitement intégré en visitant récemment ces trois zones de sa circonscription en vue d'une prévisible nouvelle élection. Seulement voilà, ni elle ni Gilles Taieb ni Philippe Karsenty n'avaient pu prévoir la sanction d'inéligibilité dont ils ont fait l'objet et qui change toute la donne.

Marianne ARNAUD a dit…


Cher monsieur Benillouche,

Pour avoir participé à quelques campagnes électorales, je peux vous assurer que les candidats sont tout à fait avertis des règles rigoureuses et des modalités qui régissent les comptes de campagnes.
C'est donc sciemment qu'ils trichent, en espérant passer entre les gouttes.
Quelquefois ça marche, d'autres fois le couperet tombe.
Peu importe ! Car s'il y a une chose dont la République française ne manque pas c'est bien de candidats au pouvoir.

Très cordialement.