ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

lundi 17 décembre 2012

UN ANGE PASSE Par Marianne ARNAUD


UN ANGE PASSE

Par Marianne ARNAUD
 

          Marianne Arnaud est, ce qu'on appelle en France, une mère au foyer. Elle a élevé quatre enfants. Elle a quatre petits-enfants. Elle s'est prise au jeu d'internet depuis qu'elle a découvert Slate.fr sur lequel elle commente les articles depuis le début du site en 2009.


       La commentatrice (presque) attitrée de Slate nous fait le plaisir d’un deuxième article pour notre site.

 

Couple d'homoséxuelles lors d'une manifestation

Je ne sais pas chez vous, mais chez moi  ça discute ferme entre les générations sur le «mariage pour tous» ! Enfin quand je dis ça discute, c'est surtout les jeunes qui nous expliquent que la famille avec un papa, une maman et des enfants, c'est ringard. La preuve ? 50% des enfants naissent hors mariage.




Timidement vous demandez : «Comment peut-on avoir une idée aussi saugrenue que de marier un monsieur avec un monsieur ou une dame avec une dame ?» 
-        Maintenant c'est comme ça ! Le mariage doit consacrer toutes les sortes d'unions à partir du moment où les gens s'aiment !
-        Toutes ? Mais je croyais que le mariage, reconnu dans notre code civil, réglait les conditions de vie commune d'un homme et d'une femme pour le bien des enfants dont l'État sauvegarde les droits ?
-        Il faut que tu admettes, sauf à passer pour homophobe, que les couples homosexuels doivent avoir les mêmes droits que les couples hétérosexuels.
-        Je n'ai jamais nié de droits aux couples homosexuels, ils ont d'ailleurs le PACS, si besoin en est, qu'on améliore les droits attachés au PACS.
-        Non, ce n'est pas suffisant ! Ce qu'ils veulent c'est le MÊME MARIAGE POUR TOUS.
-        Mais on ne peut pas tourner ainsi le dos au sens commun, et à la nature qui veut que le mariage, qui est un principe de notre législation républicaine, ne peut se contracter qu'entre un homme et une femme, sans porter un sérieux coup à la famille qui en a déjà subi beaucoup.


D'ailleurs, quand je considère tous ces jeunes gens et maintenant, jeunes femmes seules avec enfants, dormant dans les rues sous des cartons, qu'on nous montre tous les jours à la télévision, je ne peux m'empêcher de penser : «Mais où sont leurs familles !» 

Et là, un ange passe !...

 

2 commentaires:

LIKA a dit…

Dans pas mal de familles "normales" de ma connaissance, un petit nombre d'adultes ont passé, en leur jeunesse quelque temps à dormir dans la rue sans que leurs parents ne le sachent

Marianne ARNAUD a dit…

@ Lika

Je n'ai pas très bien vu le rapport entre le projet de loi sur le "mariage pour tous" et votre commentaire.

Mais si vous voulez dire que "pas mal de familles normales" sont défaillantes je ne vous contredirai pas.

Cependant doit-on pour autant demander, sans réfléchir, la promulgation d'une loi dont Dominique Baudis, le Défenseur des Droits auditionné à la Comission des Lois dit :

" Comment se fait-il qu'un texte d'une telle ambition et d'une telle portée juridique laisse autant de questions en suspens ?"

Il évoquait la question des actes de naissance et livrets de famille, l'accès des enfants à leurs origines, la place du tiers, c'est-à-dire le parent biologique etc.

Et il concluait :

"Bien que les situations conjugales et parentales ne soient pas en tous tous points identiques, le projet s'efforce de les confondre en les traitant dans les mêmes articles et dans les mêmes termes."

Ne croyez-vous pas que ce sont des arguments suffisamment sérieux pour mériter un véritable débat et non cette bataille politico-sociétale qu'on nous impose aujourd'hui ?