ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

jeudi 18 octobre 2012

ENDIGUER LA MARÉE Par Gérard AKOUN



ENDIGUER LA MARÉE
Par Gérard AKOUN
Judaïques FM

Bon juif selon twitter

Les antisémites, les antijuifs, appelons un chat un chat, se déchainent sur twitter, pour laisser libre cours à leur haine des juifs.  Une marée immonde qui nous éclabousse tous, juifs ou non juifs, mais qui a le mérite, si je puis m’exprimer ainsi, de mettre à nu cette judéophobie, que beaucoup avaient tendance à nier ou du moins à relativiser.


video
 Cliquer sur le triangle noir pour écouter l'émission

Actes antisémites

Nos  concitoyens étaient informés des atteintes aux personnes et aux lieux de culte, des insultes proférées, des brimades exercées à l’égard d’enfants ou d’adultes. Ils connaissaient les auteurs de ces incivilités  mais, pour  nombre d’entre eux, ce n’étaient que des incidents malheureux liés au conflit israélo palestinien qui exacerbaient les passions. Mais en aucun cas, il ne pouvait s’agir d’actes antisémites.  Que de fois ai-je entendu, des non juifs, dire que les arabes ne pouvaient être antisémites, étant eux-mêmes des sémites. Ou que victimes du racisme, ils ne pouvaient être eux même racistes.
La communauté juive, pourtant, n’avait eu de cesse de tirer la sonnette d’alarme,  d’alerter l’opinion publique, sur cette nouvelle forme d’antijudaïsme, différent, bien sur, de l’antisémitisme européen, dans la mesure où il ne puise pas ses racines, dans l’antijudaïsme chrétien, même s’il s’en nourrit. Les thèmes du juif riche, du juif conspirationniste font flores dans le monde musulman.

Coran
Ces racines, il les puise dans l’islam, dans des sourates du Coran, dans des hadiths. Il existe un antisémitisme musulman, qui bien entendu ne s’est pas exercé à l’égard des juifs avec la même violence qu’en occident, mais le statut de dhimmi, s’il protégeait les peuples du Livre, n’était guère enviable ; il les maintenait dans un statut inférieur. L’Age d’Or, dans l’Espagne musulmane, auquel on fait souvent référence comme modèle de coexistence harmonieuse entre les fidèles des trois religions monothéistes, encore faut-il relativiser, n’a été que de courte durée. Il n’a pas laissé de souvenirs impérissables dans la mémoire des musulmans en Afrique du Nord.

Arsenal juridique

C’est le mépris qui dominait à l’égard du juif. Je me souviens avoir souvent entendu, lorsque j’étais enfant à Tunis, les charretiers traiter, pour les faire avancer, leurs chevaux de chiens de juifs. Dans les milieux plus évolués, on reconnaissait aux  juifs quelques qualités, mais le courage n’en faisait pas partie d’où le choc, dont le monde arabe ne s’est pas encore remis, de la victoire de ces juifs méprises en 1948, en 1967.
Mais pour endiguer cette marée qui ne fait que monter depuis les assassinats commis par le tueur de Toulouse, il faut se montrer intraitable à l’égard de ceux qui développent cette propagande antijuive sur les réseaux sociaux. Ce sont, pour la plupart, des jeunes en déshérence mais aucune circonstance atténuante d’ordre social, familial ou professionnel ne peut leur être accordée. Au contraire, il faut utiliser tout  notre arsenal juridique pour les arrêter dans une dérive qui pourrait les transformer en terroriste  ou en djihadistes. Mais ce sera insuffisant, ils continueront à se développer  tant que la grande masse des musulmans, qui vivent en France, ne s’en sera pas désolidarisée publiquement, tant qu’elle n’aura pas affirmé qu’elle ne partage pas leurs idées, leur lecture des textes sacrés et qu’elle ne s’est pas installée en France pour recréer un système politique qui bafouerait les droits de l’homme et qui serait régi par la charia.

1 commentaire:

Sylvain C.T a dit…

Tout ceci est bien vrai. Le problème incontournable c'est que les références négatives aux juifs sont dans le Coran. Et c'est le prophète lui même qui le premier accorda aux juifs de l'oasis de Khaybar le statut qui est l'inspiration du statut de dhimmi. Et le Coran est sacré et intouchable. Quand donc verra t-on les musulmans séparer ce qui dans le Coran relève du spirituel de ce qui est circonstanciel et historique ?