ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

samedi 11 août 2012

MOULOUD AOUNIT, ICÔNE DE L’ISLAM


MOULOUD AOUNIT, ICÔNE DE L’ISLAM

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
                

       La mort devrait effacer tout : Les critiques, les récriminations et les rancunes.  On ne doit jamais se réjouir de la mort d’un homme, même quand il s'agit de son pire ennemi. Mais en guise de nécrologie, il faut avouer qu’Israël n’a pas perdu en Mouloud Aounit un ami.



Déviation du combat contre le racisme

Aounit manifeste avec les gauchistes et les communistes

Mouloud Aounit a certes consacré toute sa vie au combat contre le racisme mais il a dévié de sa ligne directrice en se faisant le chantre des ennemis d’Israël. Il s'est politisé à sens unique. Président du Mrap de 2004 à 2008, il s’était rapproché des communistes français et des gauchistes du NPA avec qui il avait souvent manifesté dans les rues de Paris. A ce titre donc, il se sentait obligé d’orienter ses attaques contre l’État juif.
Il s’était mis au service de l’islam pour combattre la laïcité en défendant le voile à l’école et la nourriture halal, sans se rendre compte qu’il faisait exploser les bases mêmes de la République laïque. Il s’était rapproché de Tariq Ramadan avec lequel il trônait dans plusieurs tribunes chargées de défendre l’islamisation de son département, la Seine-Saint-Denis. Sa famille et ses enfants ont tout eu de la France mais cela ne l’empêchait pas de la qualifier de raciste et de colonialiste alors qu’il n’émettait aucun propos sur l’antisémitisme islamique des banlieues.

Ami des antisémites

Avec Tariq Ramadan

Il a fréquenté et défendu ouvertement des antisémites et des négationnistes notoires comme Garaudy, Tariq Ramadan ou Dieudonné dont il cautionnait les thèses et les attaques contre Israël. Élu au conseil régional d'Île-de-France, en tant que tête de liste en Seine-Saint-Denis de la liste de rassemblement menée par le Parti communiste français, il n’obtint pas la vice-présidence pour des «propos contestables» tenus dans le passé. 
Par dépit, il avait alors affirmé le président Huchon «était aux mains du lobby juif». Ses attaques contre Israël étaient devenues courantes au point qu’il évitait les commentaires sur les attentats du Hamas et du Djihad Islamique et préférait concentrer son réquisitoire uniquement contre Israël.
La campagne du Mrap
Il avait appelé au boycott des produits israéliens dans le cadre d’une passe d'arme entre intellectuels et associations de lutte contre le racisme. Il s’était alors permis des propos qu’aucun raciste n’aurait désavoués : « N'y a-t-il pas aujourd'hui un apartheid en Israël? Le combat que nous menons reste fidèle à l'éthique et à l'identité du Mrap. Nous ne sommes pas là pour dénoncer les israéliens en tant que peuple ou en tant qu'individus, mais le fait que l'État d'Israël organise et structure une certaine forme d'apartheid. Quand les États et la communauté internationale ne sont pas capables d'agir face aux violations du droit international perpétrées par Israël, il est bien que les citoyens puissent le faire. Et je suis fier de faire partie de ce combat.»
Pour un défenseur du racisme, il devenait clair qu’il avait franchi la ligne rouge qui le plaçait dans le camp des antisémites. Que son âme soit en paix aux côtés de ceux qui ont combattu en vain l’État juif et qui sont partis au Ciel sans laisser de trace indélébile. Il y retrouvera des amis qui ont voué leur vie terrestre à la destruction de l'Etat juif.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Mouloud Aounit n’a finalement fait que suivre les conseils d’Ali Elsamman dans la fameuse revue de Sartre « Les Temps Modernes » de l’été 1967 qui traite du conflit Israélo Arabe et fut publiée sous l’entière responsabilité de Claude Lanzmann.
Page 367 Elsamman explique comment les arabes doivent noyauter les mouvements qui luttent contre l’antisémitisme et termine son pamphlet, (le dernier du cote arabe) par cette phrase ; « Puis-je, pour terminer dire combien je hais ce sionisme qui sépare l’Arabe du Juif ».
Apres 350 pages de haine déversées par ces « maitres à penser » comment imputer la responsabilité de ses actes au seul Mouloud et s’en émouvoir ?

David a dit…

Malheureusement beaucoup d'organisations antiracistes et de "droits de l'homme" font de l'antisionisme leur cheval de bataille, à l'exception de la LICRA et de SOS racisme.

Jacques BENILLOUCHE a dit…

Je suis l’un de ceux qui critiquent le plus le gouvernement israélien et certains dirigeants donc il est évident que j’accepte le débat dès lors où il se fait sans insultes ni invectives et avec la plus grande courtoisie comme dans votre cas.
J’accepte donc la critique contre Israël mais pas la mauvaise foi ni les critiques systématiques. Je refuse surtout que l’on mette en cause l’existence du pays.

Parler d’apartheid pour Israël comme Aounit est une méconnaissance de ce terme quand on sait que les arabes vivent librement dans le pays, occupent les plus importants postes dans les hôpitaux, dirigent les plus grands groupes de construction immobilière, utilisent les mêmes bus, bénéficient de discrimination positive dans les universités et se déplacent librement dans les centres commerciaux même s’ils sont voilés….

Manifester contre Israël comme l'a fait feu Aounit et le font le parti communiste, le NPA et Besancenot ou Mélenchon est indécent quand on les observe muets devant les massacres en Syrie ;
parler du blocus de Gaza quand 1256 camions ont traversé la frontière durant le mois dernier alors qu’aucun n’a été autorisé depuis l’Egypte est un fait concret.
Dire que Gaza souffre de malnutrition alors que les photos d’observateurs neutres montrent des nouvelles constructions de centres commerciaux et d’immeubles, des marchés qui regorgent de produits et une certaine reprise du goût de la vie dans la population est du domaine de la désintoxication.
Tout n’est pas rose mais soyons au moins honnêtes sur les faits avérés et critiquons ce qui vraiment critiquable.

Vous ne me prendrez jamais en défaut de mauvaise foi.

Anonyme a dit…

En tout cas merci de votre réponse ; en effet, il y a beaucoup de chose que j’ignore ; dont vous m’apprenez et que vous me faite découvrir par votre réponse ; de plus, ceci, m’a donné envie d’en savoir d’avantage. Cordialement.

Mivy a dit…

Il y a plus de 15 ans, Mouloud Aounit avait rédigé une étude sur l'islamophobie, dans l'introduction, il balayait une éventuelle responsabilité des islamistes dans le racisme contre les musulmans, puis il faisait une démonstration d'où on pouvait conclure que c'était en fait du à l'impérialisme américain et au sionisme.
Il a mis un certain temps à faire évoluer le MRAP, au début le MRAP tenait a avoir une bonne image auprès de la communauté juive, mais au fil du temps, ce mouvement est devenu tellement excessif qu'il n'était plus soutenable.

Jacques BENILLOUCHE a dit…

Précision :

AOUNIT a été nommé chevalier de la Légion d’honneur sous le mandat de Jacques Chirac.

Le Ministre des affaires sociales, du travail et de la solidarité François Fillon a signé le décret en date du 31 décembre 2003