ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

jeudi 12 juillet 2012

L’INQUIÉTUDE DU C.F.C.M Par Gérard AKOUN



L’INQUIÉTUDE DU C.F.C.M

Par Gérard AKOUN
Judaïques FM

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a tenu à exprimer, hier, «sa vive inquiétude face aux accusations autour de l'antisémitisme supposé des jeunes de confession musulmane, notamment après la diffusion d'extraits d'enregistrement en lien avec la tuerie abjecte de Toulouse et de Montauban».
Le recteur Dalil Boubakeur recteur de la mosquée de Paris


video
Cliquer sur le triangle noir pour écouter la chronique


Actes délictueux

On peut comprendre l’inquiétude du Conseil Français du Culte Musulman, il est  toujours injuste et même dangereux, pour une communauté, d’être stigmatisée à travers les actes délictueux ou criminels de certains de ses membres, encore faut-il que cette communauté sache condamner ceux qui les commettent et s’en désolidariser. Or en parlant «d’un antisémitisme supposé  des jeunes de confession musulmane», le Conseil Français du Culte Musulman nie qu’il puisse exister un antisémitisme, une judéophobie chez certains jeunes qui  se revendiquent musulmans. 
En 2011, 389 actes de violence ont été comptabilisés par le Service de Protection de la Communauté Juive (SPCJ) et, depuis le début de l’année 2012, ce sont plus de 300 actes qui ont été répertoriés, en augmentation significative,  depuis la tuerie de Toulouse, comme si ce crime atroce, ces meurtres d’enfants suscitaient plus de vocations que de rejets. Force est de constater, malheureusement, que la quasi-totalité de ces actes de violence verbale ou physique sont  le fait de jeunes français  d’origine maghrébine ou africaine.

Islam radical

Le Conseil Français du culte Musulman ne peut nier qu’il existe en France un islam radical,  raciste à l’égard des juifs, qui prêche la violence et qui affirme  puiser son inspiration, dans l’islam, mais dans un islam qui ne correspond certainement pas  à «cette spiritualité musulmane authentique, dont, selon M Moussaoui, le Président du Conseil Français du Culte Musulman, se nourrissent les citoyens de France, de confession musulmane». Ceux qui insultent les juifs et se livrent aux violences, sont de préférence à l’écoute des imans, des prédicateurs enflammés  qui sévissent en France et sur les chaines de télévision en provenance du Moyen-Orient. Mais ils ne constituent, heureusement, qu’une faible minorité de la communauté musulmane française,  mais suffisante, quand même, pour  desservir cette communauté  aux yeux de la société française.
Nouvelle mosquée de Cergy en région parisienne

«Les musulmans de France» ajoute le Conseil Français du Culte Musulman, dans ce communiqué, «ne comprennent pas et n’acceptent pas que certains, ouvertement ou insidieusement, mettent en doute leur adhésion pleine et entière aux valeurs de la paix et de la justice qui fondent notre pays et jettent la suspicion et la défiance sur leur religion».  Ils ont raison, on les comprend, mais  ils ne peuvent empêcher les gens de réagir, négativement, à la manière dont certains  qui se  réclament de cette religion peuvent l’appliquer, ici ou ailleurs. Et les exemples d’intolérance, de non respect des droits humains, sont nombreux  dans des pays où l’islam est religion d’État.

Le Conseil Français du Culte Musulman condamne les actes délictueux, les violences exercées à l’égard des juifs, ou le saccage de leurs lieux de culte, mais les condamnations ne peuvent rester seulement verbales, les responsables religieux doivent intervenir auprès des familles, dans l’éducation des enfants, pour leur apprendre dés le plus jeune âge à ne pas attiser les haines et, en ce qui nous concerne, à ne pas importer le conflit israélo-palestinien en France.

6 commentaires:

odile Haettich a dit…

je suis bien d'accord qu'il est temps que tous les conflits entre les différentes croyances cessent. Notre France n'a pas besoin de cela. Ce pays est un pays d'accueil mais si ces événements continuent ,il deviendra un champ de bataille où régnera la haine.
Il serait temps que le ménage soit fait du coté des Imams vindicatifs, inspirés par on ne sait qui?.
La France lutte pour garder le cap de l’économie, en ce moment, alors ceux qui ont la chance d'avoir été accueillis devraient au moins respecter cela.Chacun de nous doit apprendre à vivre dans la tolérance, le fameux vivre ensemble.Sinon, de beaux jours s'annoncent pour le FN! Le gouvernement actuel va devoir faire preuve de beaucoup de fermeté à l'égard de ces "voyous" car oui, c'est vrai les français de souche en ont marre.

Daouda Saada a dit…

Ce n'est pas parce que je suis de confession musulmane que je ne suis pas d'accord avec cet article,mais juste par principe et par souci d'objectivité.Partout dans le monde et pas que dans les Etats ou l'islam est religion d'Etats,on note la même intolérance chez les gens.Le racisme par exemple est bien propre à une catégorie d'individus et pourtant ceux qui le subissent n'ont rien fait pour le mériter. Au nom de quoi également les personnes en situation irrégulières sont-ils maltraitées et reconduites aux frontières en Israel,en France,en Italie pour ne citer que ces pays là??? si ,ces Etats dont-on dit laics et tolérants ou encore démocratiques et respectueux des droits humains étaient tolérants,on aurait pas eu droit à tous ces scénarios...

Sylvain a dit…

Si je comprends bien Daouda Saada, c'est la suppoosée intolérance des états envers les sans papier qui seait responsable de l'antisémitislme ! Comprenne qui pourra !

Alice TAMACCIO a dit…

Mouais...je trouve ça assez extraordinaire. Actuellement, la majorité des problèmes de violences, de viols, actes de délinquances, crimes provient d une partie de la jeunesse musulmane ou d une partie des musulmans. J insiste sur " partie". Alors quoi? Est ce un problèmes de certains versets? Est ce un problème d éducation ou de non éducation? De niveau social, culturel? C est pas un problème de fric puisque nous mettons des moyens financiers dans ces banlieux et rien de mieux... Mr Boubbaker ne nous donne aucune réponse. On dirait qu il est dépassé et qu il essaie de gagner du temps. Mais aujourd'hui, quand vous interrogez le Français lambda, il n en peut plus. Ne pas nommer les problèmes c est ne pas donner de solutions. Espérons que nous trouverons des solutions démocratiques avant de sombrer dans le chaos.

odile Haettich a dit…

je reviens sur ce qu'on appelle les droits humains, il y a eu un grave oubli en affirmant cela: les droits ET LES DEVOIRS humains me parait plus juste. Chacun de nous a des droits dans un pays et c'est tant mieux mais ne pas oublier que nous avons des devoirs aussi.C'est ce qui crée l’équilibre.
La démocratie en est l'illustration je crois!

bakoun a dit…

mme Daouda Saada est comme le CFCM dans le déni de la réalité: l'antisémitisme des jeunes de confession musulmane serait supposé alors que malheureusement il est bien réel mais il n'est pas le fait des mais de jeunes de cette confession.elle affirme ausi que l'intolérance,le racisme existent partout, c'est vrai malheureusement, mais ils ne sont pas d'état et des lois en condamne les manifestations dans de nombreux pays. Peut elle en dire autant des pays où l'Islam est religion d'Etat? des pays dans lesquels les droits des minorités religieuses sont inexistants, (connait elle le sort qui est fait dans ces pays aux chrétiens d'Orient obligés de s'exiler pour ne pas être assassinés),les droits des femmes bafoués,(une femme vaut la moitié d'un homme)Mmme Daouda Saada ironise sur le traitement que réservent des états démocratiques laics aux immigrants clandestin,à la lire, ils seraient dans l'obligation de tous les accuillir au nom de la démocratie ou de la laicité! si mme Saada souhaite faire des comparaisons objectives, il faudrait qu'elle se renseigne sur le sort réservé aux immigrés économiques sous contrat dans les monarchies du golfe:ils sont traités comme l'étaient les esclaves,quant aux femmes en plus du travail fourni......
Il serait temps que les musulmans fassent montre d'esprit critique à l'égard de certains de leurs coreligionnaires,en France comme ailleurs quand leur conduite est condamnable et qu'ils s'en désolidarisent publiquement