ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

jeudi 26 juillet 2012

CYNISME Par Johann HABIB


CYNISME

Par Johann HABIB
Avocat Israélien
copyright © Temps et Contretemps

Il n'est pas nécessaire de s'attarder sur les déboires du parti Kadima après son départ de la coalition, on ne tire pas sur une ambulance. Cependant, le récent reniement de sa promesse, par le premier ministre, au sujet de la conscription universelle a révélé au grand jour, pour ceux qui rêvaient encore, le caractère extrêmement cynique du chef de la coalition. Tout semblait calculé pour provoquer notamment  le «rapatriement» du très versatile Tsahi Hanegbi au sein des troupes du Likoud.
Tsahi Hanegbi
De même, ce qui était annoncé depuis plusieurs semaines sur ce site se produit : le gouvernement va augmenter d'un point le taux de tva et la taxe sur les combustibles. Ces hausses particulièrement injustes pour la majorité des israéliens, interviennent à un moment  d'une grande sensibilité.



Cynisme sur tous les fronts

En politique extérieure, le sort des armes chimiques et du gouvernement de Syrie, le dernier attentat en Bulgarie contre des civils israéliens, l'attentisme face au gouvernement islamiste égyptien, et les bruits de bottes dans le détroit d'Ormuz,  permettent au premier ministre d'agiter habilement le chiffon rouge du budget de la défense et des réserves à réaliser en cas d'ouverture de front.
En politique interne, l'immolation de Silman, un désespéré a provoqué une vague de tentatives du même type par des personnes en situation dramatique, comme cet handicapé de guerre qui ne peut pas vivre décemment avec ses indemnités. Les réactions d'une  population habituée à subir de dures épreuves sont variées car ces actes, contre nature et contre les préceptes religieux (même inconsciemment pour les plus laïcs d'entre eux), sont une première en Israël.
Certaines personnes interrogées ne comprennent pas comment une dette peut  passer de quinze mille shekels (trois mille euros) à un million et demi (trois cent mille euros) en quelques années. La loi sur les redressements et liquidations judiciaires en Israël est particulièrement défavorable au débiteur et ne laisse pratiquement aucune chance à l'entrepreneur honnête qui se retrouve dans une mauvaise passe.

Un Etat exemplaire?


Yahir Lapid

Certes, l'impôt sur les plus riches va légèrement  augmenter, mais pas de manière drastique. Gageons que les hausses envisagées feront plus de mal aux classes moyennes qu'aux foyers les plus aisés. Le lobby des oligarques a encore réussi à impressionner un gouvernement dont les pratiques se rapprochent décidemment de plus en plus de celles des républiques bananières.
Par ailleurs, que dire de cet Etat qui ne donne pas l'exemple? La proposition de Yair Lapid, le 25 Juillet, semble la plus équilibrée: il propose de supprimer la possibilité de nommer des ministres sans portefeuille et de limiter le nombre de membres du gouvernement à  dix-huit. Ajoutons qu'il est toujours difficile pour une population de se voir demander des efforts par un gouvernement dont les deux membres principaux (premier ministre et ministre de la défense) sont à la tête d'un patrimoine de plusieurs dizaines de millions d'euros.

Etonnants media francophones



Enfin, pour les francophones, certains relais d'information publient des «articles d'opinion» indécents face aux difficultés que traversent les familles israéliennes. Ils se gargarisent de la politique d'austérité injuste  menée par Bibi et Steinitz. Ils n'en comprennent pas les effets sur une population qui voit son horizon s'obscurcir, en apprenant la cascade de mauvaises nouvelles, comme par exemple la répercussion immédiate et totale par les enseignes alimentaires de la hausse de tva sur les produits de première nécessité. 
Il semble que leur vénération disproportionnée pour le gouvernement actuel, associée à une incompétence flagrante en politique économique (voire en hébreu) les prive de tout esprit critique.  Ainsi leurs «papiers» en décalage totale avec les réalités du quotidien de l'israélien moyen sont blessants et insultants pour ceux qui comptent sur eux pour s'informer.

Aucun commentaire: