ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

dimanche 15 juillet 2012

BILLET D’HUMEUR : IMMOLATION


BILLET D’HUMEUR : IMMOLATION

Par Jacques BENILLOUCHE
        
         Il faut beaucoup de courage pour mettre fin à sa vie et encore plus pour choisir la méthode la plus cruelle : l’immolation par le feu. Un accès de folie parfois, mais souvent une crise de désespoir parce qu’on est mal compris, non écouté ou simplement ignoré.




Révolution

L’immolation d’un jeune étudiant tunisien, contraint de vendre des légumes pour assurer sa subsistance, a déclenché la révolution tunisienne puis les autres révolutions arabes. Il a fait des émules à travers le monde et, chose étonnante, en Israël qui, pourtant, est un État démocratique modèle qui ne peut se complaire d’actions violentes n’entrant pas dans la culture des juifs.
Alors que 8.000 personnes défilaient à Tel-Aviv ce samedi 14 juillet, un homme de 57 ans, qui participait à une manifestation pour plus de justice sociale, a tenté de s’immoler par le feu.  Moshe Silman, habitant Haïfa, a laissé sur place une lettre, dans laquelle il affirme que «l'État d'Israël l'a volé. Deux comités du ministère du logement et de la construction m'ont rejeté, malgré mon attaque». Qu'est-ce qui a pu se passer dans la tête de ce malheureux citoyen ?
Tremblement de terre

Sdf en kippa, photo de Pierre Terdjman

Il ne s’agit pas d’une péripétie politique mais d’un véritable tremblement de terre car cette tentative de suicide démontre que, malgré les résultats exceptionnels de l’économie israélienne, la misère peut encore frapper à notre porte. Bien sûr l’État ne peut pas tout et n’est pas seul responsable mais, la solidarité que le pays avait développée en 1948 ne fait plus partie des règles de vie en Israël. L’égoïsme se répand dans les esprits au moment même où le développement des moyens de communications entraine plus d’égoïsme, plus de solitude et plus de désespoir. Ce n’est pas propre à notre pays mais au monde entier mais, nous n’avons pas à copier le monde entier.
Le gouvernement, qui dispose de tous les pouvoirs grâce à une coalition hétéroclite mais majoritaire, ne semble pas touché par les appels au secours des jeunes et des classes pauvres. Il est soit résigné par la situation économique mondiale, soit convaincu que la politique qu’il suit est la bonne. L’atonie d’une opposition inexistante entraine l’exercice solitaire du pouvoir par Benjamin Netanyahou. Combien d’autres immolations pour revenir sur terre ?    

1 commentaire:

Hubert NATAF a dit…

Dans le cas de la Tunisie et peu en Israël, c'était le petit fonctionnaire imbu de son pouvoir qui a mit le feu aux poudres. Les fonctionnaires sont permanents, protégés , ce qui se passe en Grèce devrait les rendre plus conscients de leurs responsabilités.