ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

jeudi 5 juillet 2012

AU SECOURS, BAPOU, ILS SONT DEVENUS FOUS... par Sarah OLING



AU SECOURS, BAPOU, ILS SONT DEVENUS FOUS...

Lettre au Mahatma Gandhi

Par Sarah OLING

Les lyonnais ont reçu la visite de la birmane Aung San Suu Kyi ce qui a inspiré notre amie Sarah.



De là où vous êtes, bien au dessus de nous, je vous imagine infiniment triste des agitations et des soubresauts de notre monde. Vous qui êtes à l'origine de ce que vous aviez nommé le «satyagraha», la voie de la vérité, et qui pratiquiez l'ahimsa, la non-violence, vous manquez cruellement aux peuples qui luttent pour leur survie. 


 
Vous étiez, je n'en doute pas aux côtés des milliers de moines, n'ayant que leurs prières en bandoulière, et qui se firent massacrer par la junte militaire dans les rues de Rangoun et d'autres villes de Birmanie, juste parce qu'ils s'étaient  soulevés contre la pauvreté endémique dont souffre la population. Comme vous auriez lutté avec Martin Luther King, assassiné comme vous et dont vous étiez le modèle et l'exemple.

Aung San Suu Kyi

Gandhi

Comme vous êtes celui de Madame Aung San Suu Kyi, qui détint le terrible «privilège» d'avoir été  le seul lauréat du prix Nobel de la paix emprisonné au monde. Assignée à résidence ou emprisonnée, cette noble âme ne cessa d'exhorter son peuple, par son exemple, à se libérer de la peur. Nous sommes cependant nombreux à avoir eu peur pour elle.  
Que penseriez-vous des menaces qui pèsent sur l'État d'Israël, jamais en paix, jamais à l'abri de ceux pour qui le seul nom d'Israël est une offense? Que diriez-vous à l'Iran, à la Syrie et à tous les autres pour éradiquer la haine endémique?
Oui! Bapou, vous nous manquez cruellement. Et j'aimerai refermer cette lettre par une de vos citations, espérant que sa vibration protégera Israël:

«First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win»
Au début, ils vous ignorent, ensuite ils se moquent de vous, puis ils vous combattent, mais à la fin, vous gagnez!

Aucun commentaire: