ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mardi 26 juin 2012

LA NON PRIÈRE… par Bely



          Bely répond à la chronique de Sarah Oling ; le débat est vif pour notre plus grand plaisir.

LA NON PRIÈRE…

Par Bely



A vous qui trouvez dans la prière
Une réelle source de consolation
Qui pouvez porter en bandoulière
Tristesse, malheur, consternation
Vous qui réussissez à absoudre hier
D’un Ave, deux Maria, trois expiations
Chapeau bas, vous pouvez être fière
Vous forcez ma sacrilège admiration…!



A vous qui cherchez dans la prière
Clémence, pardon, compréhension
Qui visez une hypothétique charnière
Entre la bonté de D. et ses exactions
Vivez le présent de toutes manières
Qu’il soit ou pas, jamais d’exceptions
Vous avez le style, le fond, la manière
Vous possédez la vérité sans concessions…

A vous qui exprimez ce besoin de prières
Que je ne peux accepter comme solution
Lorsque ne reste que la voie du cimetière
Lorsque D. ne répond pas à LA question
Où vont les purs en traversant la rivière
Ou vont tous les assassins sans punition
Qui croire dans l’inhumaine fourmilière
Comment trouver la moindre consolation
Dans la supplique d’un D. de non lumière
Un D. de non vie, un D. d’abominations
Qui s’amuse de vous, de moi, de nous, pauvre poussière...

1 commentaire:

sarah oling a dit…

Il ne s'agit pas pour moi de répondre par une critique... Nous avons simplement Bely et moi deux visions du monde... La mienne est étayée par une longue expérience de ce que peut induire la violence, j'ai un jour décidé, en mon âme et conscience, en être libre, que j'en appelais au bien, que j'espérais, sans être angélique cependant, qu'il soit contagieux... Je crois infiniment en la capacité de l'Homme d'être "mutable", en devenir, puisque imparfait. Il n'est cependant pas question d'absoudre pour autant les crimes et ceux qui les commettent. Je n'ai pas perdu la raison ni mon esprit critique. J'agis comme un croyant, quel que soit Celui qui m'inspire, il me tire ver le haut. Comme me confiait André Chouraqui, lors d'une interview qu'il m'accorda à Jérusalem, il faut croire qu'un jour naitra une Homme nouveau et Tendre Vers...