ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mardi 19 juin 2012

CRIMES DE HAINE



CRIMES DE HAINE

Par Jacques BENILLOUCHE

            Les faits semblent confirmer nos inquiétudes en ce qui concerne l’activisme de certains extrémistes israéliens encouragés par des leaders inconscients. L’incendie de la mosquée du village de Djaba, près de Ramallah, mise à sac, incendiée et sur laquelle ont été taguées des inscriptions en hébreu, ne fait avancer aucune cause sinon celle des partisans de la séparation définitive entre juifs et arabes, donc celle de la création d'un Etat palestinien. Nul ne peut cautionner volontairement ces actes de vandalisme anti arabes qui conduisent à la haine. On ne comprend pas la finalité d’actions de ce genre qui ne pousseront certainement pas les arabes à fuir leur région, au contraire.


Acte inconscient

            Cet acte n’aurait pas été désavoué par le pire des antisémites. Il n’y a aucune gloire à profaner un lieu de culte en mettant le feu aux livres et aux tapis de prières. L’argument éculé que les palestiniens se comportent de manière barbare ne tient pas car, justement, les israéliens doivent rester dignes dans leur combat et se comporter en citoyens responsables. Ils ne peuvent pas imiter des anachroniques imbibés de haine. A quel acte d'héroïsme peut être assimilé l'incendie d'un lieu de prière, même musulman ? 


          Les luttes politiques doivent être menés autrement et il ne peut être toléré de rester muet devant des actes inadmissibles. Ceux qui ont condamnés les barbares qui ont détruit et souillé la synagogue de Gaza après son évacuation sont les mêmes qui réagissent avec les mêmes méthodes. Le cycle infernal, attentat-représailles, risque à présent de s’engager par incendie de lieu de culte interposé.
            Le combat politique se fait autrement, sans lâcheté, dans la dignité et dans le respect  des édifices religieux car on ne tire aucune gloire dans l’atteinte aux attributs d’un culte. La religion doit être mise à l’écart du conflit avec les palestiniens et les rabbins, qui souvent inspirent ou tolèrent de tels actes, devraient mettre en garde leurs fidèles que la guerre se fait avec des fusils contre les terroristes et les criminels et non contre les symboles. Le commandant en chef de la police israélienne, Yohanan Danino, a eu raison d’appeler «à juguler ce grave fléau de criminalité nationaliste. L'atteinte aux symboles religieux et aux lieux saints est très explosive, elle a des répercussions sur tout le public ».
            Israël est suffisamment critiqué dans le monde pour sa politique au Proche-Orient pour ne pas recevoir, en plus, l’opprobre des Nations quand certains israéliens se comportent comme ceux qui, aux pires moments précédant la Shoa, taguaient les boutiques juives de Magen David de haine et détruisaient les symboles du Livre sacré. Les israéliens doivent vivre dans l’honneur et ne pas ressembler à ceux qui veulent les détruire. 


10 commentaires:

Laurence Bentolila a dit…

Mr Benillouche,

De quel droit vous permettez vous d'accuser des "extrémistes israéliens" (sous-entendu "juifs") ? Avez-vous des preuves de ce que vous avancez ? Il est très dangereux de la part d'un journaliste de ne pas procéder a une enquête profonde du sujet avant d'accuser . L'accusation est dangereuse car elle salit l'image de la personne ou du groupe de personne que vous accusez. Nous savons très bien que les arabes sont des spécialistes du mensonge et de la propagande fallacieuse. Vous n'avez qu'a vous penchez sur le cas de l'affaire Al Dura pour en être convaincu. Combien de torchage de mosquée a-t-on attribue a de "pseudo-juifs religieux" sans avoir jamais pu en arrêter un seul . Ne vous-est-il jamais venu a l'esprit que ça pouvait être le fait d'arabes. Au lieu d'accuser sans preuve, pourquoi ne faite-vous pas un article sur ces nombreux cas de mosquées brûlées sans que l'on ait pas pu trouver les auteurs de ces infractions. Peut-être tout simplement parce que les auteurs ne sont pas ceux que l'on croit et que l'on ne dirige pas l’enquête dans la bonne direction.

Je me permet de vous rappeler le cas de l’incendie criminel d’une mosquée dans un village bédouin du nord d’Israël, Touba-Zangariyya. L’Express l’attribuait, sans nuances, ni réserve ou doute exprimé, à des « colons » israéliens.

Après enquête de vrais journalistes de l’agence MENA, il s’avère que ce sont des islamistes qui ont brulé cette mosquée !

Bassem Souad un villageois a témoigne: « Ce crime a été perpétré pour des raisons politiques. Il est l’apanage d’une petite faction islamiste de Touba, récemment constituée, dont l’objectif consiste à provoquer des troubles entre les Juifs et les Arabes."

Pour conclure, vous devriez effectuer un travail un peu plus professionnel avant de salir l'image de vos frères juifs !!

odile Haettich a dit…

J'approuve quand vous écrivez que la guerre se fait avec des fusils et ne concernent que les militaires et terroristes.
Le jour où les consciences se seront suffisamment élevées dans ce bas monde, n'est pas arrivé, hélas.Il y a en chacun de nous un sauvage qui sommeille!Pourtant, c'est si enrichissant, d'aller à la rencontre de l'autre apparemment différent mais dont la couleur du sang est la même.Il devrait y avoir assez de place pour que chaque nation vive en paix et surtout en harmonie avec ses voisins.Quel gâchis...Ces antagonistes mettent toujours leur système de croyance en avant, je pense que c'est renier Dieu qui veut que tous ses "enfants" vivent en paix.la foi est le respect de Dieu et non décider à sa place. C'est une injure faite au tout puissant.

J. TOVIAS a dit…

Malheureusement, ceux qui ont commis cet acte abject, ne lisent pas vos commentaires. Il y a les gens civilises....et les autres! Avec mes meilleures salutations.

M.M a dit…

Cher Jacques, les incendiaires de la mosquée ne cherchent qu'une chose, enflammer le terrain: Il n'est pas question de faire fuir qui que ce soit. Leurs actes embarrassent toute la classe politique israélienne.

Marianne ARNAUD a dit…

Cher monsieur Benillouche,
Je n'ai pas encore entendu parler de cette profanation, mais je partage votre indignation et suis de tout coeur avec vous.

J. BENILLOUCHE a dit…

@LAURENCE

J'ai pour principe, peut-être naïvement,de croire ce que disent nos dirigeants et en particulier le chef de la police israélienne que je cite d'ailleurs.

Les services de la police ont de bons enquêteurs indépendants et honnêtes et je me fie à leurs conclusions.

En m'élevant contre certaines brebis galeuses je "ne salie pas mes frères juifs" mais je fustige ceux qui se comportent en barbares et je fais mon travail d'information même si je suis un "mauvais professionnel".

Nous ne serons pas le peuple juif si nous fermons les yeux sur les crimes de certains juifs.

Merci de votre commentaire.

menahem Dahan a dit…

d habitude,je trouve cher mr Benillouche,vos analyses tres bonnes et tres sensees.mais cette fois ,je dois vous dire que je vais me ranger vers le commentaire de Laurence qui vous accuse a raison de condamner les extremistes israeliens.ou est votre preuve.je suis presque CERTAIN que c est l oeuvre de palestiniens qui font absolument tout pour mettre de l huile sur le feu

J. BENILLOUCHE a dit…

@ Menahem DAHAN

Je tiens mes informations du chef de la police et du premier ministre Benjamin Netanyahou qui ont fait des déclarations sans ambiguïté.

Si vous ne croyez pas en ces deux personnages de l'Etat, autant alors ne pas croire en l'Etat d'Israël qu'ils personnifient.

Merci de votre commentaire

Laurence Bentolila a dit…

@ Mr Benillouche
Je vous remercie de votre réponse et persiste dans mon argumentation.

Ni Mr le Premier Ministre, ni même le chef de la police ne savent qui a commis cet acte. S'ils le savent qu'ils nous donnent des noms.
En réalité pour être gentille je dirais qu'ils n'ont que des soupcons mais en fait la police pratique une politique qui
consiste a souiller la réputation des juifs religieux, en particulier de Judee-Samarie (pour pouvoir cautionner une
future évacuation de la judee samarie)et donc les pseudo extrémistes juifs sont des cibles idéales, ce sont donc eux
que l'on vise. D'ailleurs dans le passe, pour des infractions semblables non seulement nous n'avons jamais retrouve ces soit disant extrémistes juifs, mais ceux qui ont commis ce crime cherchent de toute évidence a
faire accuser les juifs. Soit dit en passant, si je désirais commettre un crime pensez-vous sincèrement que je signerais de mon nom ??!!

Je suis donc étonnée que vous ne pratiquiez pas une enquête un peu plus approfondie des faits, car si vous le faisiez vous
trouveriez des faits intéressants qui sont survenus dans le passe et diffuses dans les médias, tels que cette affaire de
conspiration mise a jour par la police pour faire accuser des activistes de droite. Allez donc vers ce lien de YNET
(http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4069940,00.html) qui nous relate cette affaire mise a jour l’année dernière dans laquelle on a découvert un réseau arabe qui organisait des actes criminels, dont le torchage de
mosquée et des assassinats, afin de faire accuser les juifs au nom d'un soit-disant prix de la vengeance( "price tag").

Et ce n'est pas le seul exemple je vous dirige vers un autre lien mettant en évidence des actes criminels commis par des activistes de gauche en collaboration avec leurs amis arabes pris en flagrant délit en train de brûler des champs d'oliviers afin de faire accuser les juifs de Judee samarie( http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3981116,00.html)

Il existe de nombreux exemples de ce type et je suis sure qu'en tant que journaliste vous avez connaissance de ces faits, alors pour quelles raisons n'en parlez-vous pas. Comment cela se fait-il que vous n'ecriviez pas plutot un article sur le doute que vous auriez a accuser nos freres juifs. Ca ce serait un veritable travail d'investigation. Se poser la question : est-ce que cela serait vraiment le fait de juifs ou alors encore une mise en scene des arabes ?

Alors je persiste, avant d'accuser vos frères juifs, faites d'abord un travail d’enquête approfondi. Passer un coup de fil au 1er Ministre ou au chef de la police ne constitue pas un travail approfondi. Ne pas se fier a leur déclaration ne veut absolument
pas dire qu'on ne croit pas a l’état d’Israël. Je ne vois vraiment pas le rapport.

Vous même citez la morale juive, alors faites-en application et n'accusez pas avant d'en avoir la preuve. Une personne est considérée comme innocente tant qu'il n'est pas prouve sa culpabilité.

Pour finir merci de nous épargner la comparaison avec la période précédant la shoah ou l'on "taguaient les boutiques juives de Magen David de haine et détruisaient les symboles du Livre sacré".

Regardez juste a qui nous avons affaire. Des ennemis arabes qui n'ont aucun scrupule a utiliser les pires moyens, même ceux de tuer les leurs pour nous faire accuser. Nous juifs, n'avons rien a voir avec leurs méthodes barbares.
j'imagine que vous avez entendu parler de Palliwood ....

Christine KUNZ a dit…

M. Benillouche,
un commentaire simple pour vous dire combien j'apprécie l'honnêteté de votre position. Nier que l'extrémisme est un fléau tant israélien que palestinien c'est ne pas vouloir voir la réalité. Et quand on ne voit pas les plaies, on ne peut les soigner.
Bon courage, je suis de tout coeur avec vous.