ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

samedi 14 avril 2012

L’INCROYABLE VALSEUR par Bely


L’INCROYABLE VALSEUR

Une nouvelle par BELY

«Même pas en rêves…», J’aurais pu imaginer pareil spectacle ! Et pourtant cette histoire s’est réellement déroulée sous mes yeux……
Une vue de Karmei Yossef



Mochav perché sur la colline

Je me promenais seule dans mon charmant village perché sur la colline, Karmei Yossef. Il était calme et silencieux comme de coutume, les enfants à l’école et les adultes partis exercer leur fonction ici et là, en dehors du mochav. Ne restaient que des retraitées dans mon genre qui se rendent visite tantôt chez l’une tantôt chez l’autre pour le plaisir de papoter. Je me dirigeais en rêvassant vers la maison de l’une  d’elles. Soudain, déchirant le calme de cet environnement, se fit entendre au détour du chemin, le bruit disgracieux et intempestif, mais familier, d’un moteur de poids lourd… Pas moyen de se tromper : c’était bien celui de ce camion vert, ventru, ramassé, pas très net et pour cause.

Un camion-poubelle des plus ordinaires avançait dans ma direction. C’est alors que je remarquais que quelque chose, quelqu’un plutôt, n’était pas conforme à ce que devait représenter le tableau. La quarantaine bien entamée , petit bonhomme râblé, regard pétillant de malice, je le vis arriver en courant, traverser la chaussée d’un trottoir à l’autre, se saisir d’un bac en plastique ici, d’un container là, au rythme apparemment bien marqué d’une musique diffusée dans son walkman qu’il était seul à entendre.

Un ballet


Je le vis prendre une poubelle, lui faire faire un petit tour de danse, puis l’obliger à tournoyer longuement sur elle-même, en prendre une deuxième au passage, comme par mégarde, avant que de les vider toutes les deux en un mouvement magistral  que n’aurait pas renié Josua Hoffalt, ce nouveau promu du Ballet de l'Opéra de Paris. Puis ce danseur incroyable d’extirper délicatement la première poubelle des mâchoires de la benne, la prendre entre ses bras, la déposer doucement sur le sol, retourner chercher sa seconde cavalière toujours en marquant le tempo pour la délivrer à son tour, la faire valser encore une fois, la remettre à sa place et l’y laisser comme à regrets…

Mais cet artiste infidèle, toujours courant est déjà arrivé auprès d’une autre. Il s’éloigna aussi vite qu’il m’était apparu ! Juste le temps d’un sourire partagé, il était déjà loin. Moi, je sais que je n’ai pas rêvé. Je peux témoigner qu’il existe dans mon village un homme hors du commun, qui a donné ses lettres de noblesse à un labeur des plus ingrats. Un incroyable valseur, sourire aux lèvres, clin d’œil complice qui donne et donnera jour après jour rendez-vous à ses «ploubelles» pour les faire danser. 
A la mémoire de la soldate Ronnie Spieler de Karmei Yossef, tuée dans un accident de voiture en 2006


                                                                                                         

Aucun commentaire: