ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

lundi 26 mars 2012

NON, LA FRANCE N'EST PAS UN PAYS ANTISÉMITE Par Marianne ARNAUD



NON, LA FRANCE N'EST PAS UN PAYS ANTISÉMITE

Par Marianne ARNAUD


Il n'est dans l'intérêt ni des juifs de France, ni d'Israël de laisser accroire que la France serait un pays antisémite. Loin de moi l'idée de nier qu'il n'existe pas des groupuscules néo-nazis qui sévissent ici ou là, mais force est de constater que leurs méfaits - pour ce qu'on en sait - si graves soient-ils, se limitent la plupart du temps à des tags de croix gammées sur les murs des synagogues et sur les tombes des cimetières.

Attentats contre les intérêts juifs
Attentat rue Copernic


Et malgré cela, dès que nous assistons à un attentat contre des intérêts juifs, comme celui contre la synagogue de la rue Copernic en 1980, ou celui contre le restaurant de Jo Goldenberg  en 1982 et jusqu'à celui du lycée Ozar Hatorah de Toulouse, on n'en continue pas moins à chercher dans un premier temps des responsabilités néo-nazies, pour finalement, parfois après des années d'enquête, conclure que ces méfaits étaient toujours perpétrés par des musulmans extrémistes qui ont versé dans le terrorisme.
Je m'intéresse depuis peu, grâce aux articles de monsieur Benillouche, à ce qui se passe en Israël, et je suis frappée à quel point, toutes proportions gardées, la situation de nos deux pays comporte de similitudes.
Israël, un tout petit pays démocratique, noyé au milieu d'un océan de pays musulmans, qui doit sans cesse combattre pour sa survie. La France, aux prises avec une immigration qu'elle ne contrôle plus et qu'elle a dû renoncer à assimiler, face à un peuple autochtone qui se sent de plus en plus dépossédé de son identité. Ajoutez à cela le politiquement correct instillé par les media dans toute la population, qui considère que la Palestine est la victime d'Israël, pendant que les immigrés sont les victimes de la France.

Au plus vite

Elie Barnavi

Il faut lire ce qu'écrit Elie Barnavi, ancien ambassadeur d'Israël en France. Deux ans avant qu’Ariel Sharon n'appelle les juifs de France à quitter le pays «au plus vite» afin de mettre à l'abri leurs vies et leurs biens, Elie Barnavi lui avait dit : « Il y a des antisémites en France qui se recrutent surtout parmi les laissés pour compte de l'immigration musulmane de la deuxième et troisième génération, mais la France n'a rien d'un pays antisémite. Un pays antisémite, c'est un pays où l'antisémitisme constitue une fraction importante de la population et de la classe dirigeante. C'était le cas de la France de l'entre-deux-guerres, ce n'est en rien le cas de la France d'aujourd'hui, où l'assaut contre les juifs est considéré comme un assaut contre la République. »
Je crois qu'aucun peuple plus que le peuple français ne peut comprendre les difficultés du peuple israélien. Je suis très heureuse que notre gouvernement, par la présence de notre ministre des Affaires étrangères en Israël pour cette cérémonie si émouvante de l'inhumation des victimes de Toulouse, l'ait affirmé aux yeux de tous. Je ne doute pas que ce grand malheur qui a frappé nos deux peuples n'ouvre une nouvelle ère des relations franco-israéliennes qui ont trop souvent été entachées par des malentendus politiciens qui n'étaient en rien partagés par nos peuples.

Aucun commentaire: