ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

jeudi 1 mars 2012

JÉRUSALEM TANT CONVOITÉE Par Gérard AKOUN


JÉRUSALEM TANT CONVOITÉE
Par Gérard AKOUN
Judaïques FM


Dimanche 26 février a eu lieu à Doha, capitale du Qatar, une conférence internationale intitulée «sauvegarde de Jérusalem» à laquelle assistait, autre autres, Mahmoud Abbas, des députés arabes de la Knesset, une délégation du mouvement juif ultra-orthodoxe antisioniste, Neturei Karta, ainsi que le coordinateur de l’ONU pour le Moyen Orient, Robert Serry.
A l’ouverture de cette conférence l’émir du Qatar, un grand ami et partenaire  de la France, a déclaré «nous devons agir rapidement pour mettre fin à la judaïsation d’Al- Qods» et il a lancé un avertissement : «les pays du printemps arabe n’accepteront plus l’occupation de la ville sainte par Israël».  Les députés arabes de la Knesset, quant à eux, ont dénoncé «la judaïsation de Jérusalem par l’occupant israélien». On peut bien sûr s’étonner, pour le moins, de l’existence dans un État que l’on voudrait  affubler  de la mention déshonorante «d’apartheid», de députés arabes qui  disposent des mêmes droits que leurs collègues juifs, et qui peuvent participer à des conférences dans lesquelles le pays dont ils sont les élus est stipendié. Mais là n’est pas le plus important, il faut retenir surtout les propos tenus par Mahmoud Abbas et la réponse de Benjamin Netanyahou.

Le berger à la bergère

Que le chef de l’Autorité palestinienne, maintienne sa revendication sur Jérusalem-Est, qu’il déclare les mesures d’annexion  nulles et non avenues, et Jérusalem-Est capitale éternelle de la Palestine, rien d’étonnant ; c’est la réponse du berger à la bergère. Plus condamnable, parce que mensongère, est l’affirmation selon laquelle les israéliens voudraient détruire les mosquées.  Mais qu’il puisse falsifier l’histoire en reprenant des déclarations de Yasser Arafat, qu’on pouvait croire caduques,  sur l’inexistence d’un temple juif à Jérusalem, qu’il puisse donc nier une présence juive historique dans cette ville  conquise par David en 997 avant notre ère et dont il avait fait sa capitale,  est une remise en question du droit légitime  des juifs à créer un État, ne serait-ce que dans une partie de la Palestine.  Mardi matin dans une émission de France-Culture, dans laquelle débattaient Stéphane Hessel, Elias Sanbar, historien et poète palestinien, et Emmanuel Halperin, journaliste israélien, ce dernier faisait remarquer que si Israël avait reconnu les droits légitimes du peuple palestinien à un État, il n’avait jamais entendu de palestinien reconnaitre le droit légitime des juifs à avoir leur État en Palestine. Elias Sanbar, qui est aussi ambassadeur à l’Unesco, lui rétorqua vertement que Yasser Arafat avait reconnu ce droit dans un échange de lettre  avec Itzhak  Rabin lors de la signature des accords d’Oslo à Washington. Mahmoud Abbas était présent, l’aurait-il ignoré ?
Benjamin Netanyahou a répondu à ces allégations : «il est temps que la direction arabe palestinienne cesse de nier le passé et de déformer les faits, Jérusalem est depuis des millénaires et pour toujours, la capitale du peuple juif. Israël attend de ceux qui prétendent vouloir la paix, de préparer leur peuple à la coexistence plutôt que de diffuser des mensonges et d’inciter à la haine».
Chacun des protagonistes campe sur ses positions et affirme un droit exclusif. Il n’empêche qu’il ne pourra pas y avoir de paix définitive entre israéliens et palestiniens, sans que la question de Jérusalem ne soit évoquée et qu’une solution de compromis ne soit trouvée. L’Émir du Qatar qui hébergeait la conférence, a demandé à l’ONU la création d’une commission d’enquête sur la judaïsation de Jérusalem ; ce n’est certainement pas la meilleure voie à emprunter pour aboutir à un accord.

Cliquer sur le triangle noir pour écouter l'émission de Gérard Akoun

video


Aucun commentaire: