ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mercredi 14 décembre 2011

UN AMBASSADEUR FRANÇAIS RISQUE-TOUT



UN AMBASSADEUR FRANÇAIS RISQUE-TOUT 
Par Jacques BENILLOUCHE

     
Ambassade à Tel-Aviv
video
         Cliquer sur le triangle noir pour voir la vidéo

        Ceux qui ont côtoyé les ambassadeurs d’Israël en France risquent d’être surpris par la vidéo qui suit. En effet, généralement, ces diplomates sont accompagnés de deux policiers français et d’un chauffeur israélien au crane rasé, aux lunettes noires et à la cervelle qui a débordé sur ses muscles. Ils ne circulent qu’en voiture et on les approche difficilement dans la rue ou dans les réceptions sans créer de manifestation musclée de la part de ceux qui sont chargés d’assurer la continuité de la présence israélienne en France. Bien sûr, la peur d’un attentat occupe les esprits tandis que les représentants d’Israël vivent dans un carcan, hors de la réalité quotidienne des français. Pourtant, ils auraient bien aimé prendre un café aux deux Magots à Saint-Germain des Près ou converser avec quelques intellectuels français à la terrasse du Flore. Mais la peur transforme les rapports humains.

            Christophe Bigot vit dans un autre monde, celui de la liberté de déplacement et de la liberté des rencontres. L’ambassadeur de France, casqué comme l’exige la loi, se déplace en moto dans Tel-Aviv pour éviter les encombrements, seul, sans même la présence d’un des CRS chargés de la sécurité de sa résidence située dans le quartier arabe de Jaffa, à quelques encablures de son bureau. Il préfère le blouson sans cravate au costume des réceptions. 

            Il est probable que le nouveau consul général, Patrice MATTON, prendra exemple sur son supérieur s’il est téméraire et courageux pour affronter les fous du volant de la ville "qui ne dort jamais". On lui souhaite du plaisir et, malgré tout, une certaine capacité d’inconscience s'il choisit cette voie risquée à moins qu'il ne préfère le vélolib, cher au maire de Paris.      

Aucun commentaire: