ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mardi 27 septembre 2011

ISLAMISME, DEMOCRATIE ET HAINE : vidéo révélatrice




ISLAMISME, DEMOCRATIE ET HAINE

Une vidéo révélatrice

Par Jacques BENILLOUCHE


Guy Sauvage vient de me transmettre une vidéo qu’il a tournée, le 16 septembre 2011, à l’heure de la prière, à Paris. En visionnant ces images, la question est posée de savoir si la démocratie peut s’accorder avec la haine. Les communautés vivant en France ont certes le droit à la liberté cultuelle mais dans le respect d’autrui et surtout des autres religions. Cette notion est rejetée parce qu’il n’y a plus de logique dans le comportement d’une minorité qui veut imposer ses règles et ses lois.


Appel au meurtre

Je suis révolté car je ne peux contenir ma colère alors que d’ordinaire, par déformation journalistique, les faits glissent sur mon esprit tanné et ma résignation. Les appels au meurtre : «égorgez les juifs» sont lancés en toute liberté face aux caméras et dans une impunité totale. Les tenants de la République laissent bafouer ses principes fondateurs sans réagir. Les islamistes occupent le terrain et la rue en sachant que l’opinion publique restera inerte. Le silence et la passivité des autorités sont troublants car elles refusent de s’attaquer à tout ce qui touche à l’islamisme de crainte de représailles, de troubles et d’attentats. Elles s’achètent, en fait, une neutralité au prix d’un renoncement aux valeurs essentielles qui ont toujours régi les fondements d’un occident attaché aux Droits de l’Homme.
Les immigrés arrivés au siècle dernier, les arméniens, les italiens, les espagnols, les portugais, les juifs de l’Est et d’Afrique du nord s’étaient fait un point d’honneur de se fondre dans le moule de la nation en respectant la République qui les protégeait tandis que leur rêve le plus fou, au risque de tomber dans l’assimilation totale, a toujours été de s’intégrer au milieu national en épousant la culture, les traditions et les règles républicaines du pays qui les hébergeait sans pour autant brader leur religion et leurs racines.

Anachronisme

Aujourd’hui les immigrés semblent vouloir imposer leur conception d’une vie anachronique faite d’abaissement de la nature humaine. La cause essentielle n’est pas liée à la nature même des peuples mais à la religion qui les enserre dans un carcan réducteur. L’islam n’est pas un récit parsemé de légendes comme la Bible mais la propre parole d’Allah, rapportée par l’archange Djibril à Mahomet. Or la parole divine ne peut pas être contestée par les humains et c’est pourquoi le Coran reste figé dans des dogmes anachroniques, sans subir ni modification et ni évolution.
Alors que la Torah est axée sur le spirituel et sur la prééminence de l’homme, l’islam impose des rites pour que les actes de la vie quotidienne soient orchestrés de manière immuable avec une volonté d’annihiler le raisonnement humain. Les adeptes doivent alors obéissance totale à ceux qui sont censés gérer la religion dans une contradiction totale avec l’essence même de la démocratie.
Alexis de Tocqueville, le théoricien de la démocratie occidentale, défendait la liberté individuelle et l'égalité politique. Le danger majeur pour la société démocratique se trouve  dans le renoncement à la liberté qui est prôné par les partisans de l’islamisme. L’égalité exigée par la démocratie est une notion qui est combattue par la Charia puisqu’elle insiste sur l’inégalité entre les humains. La notion d’esclave est d’ailleurs justifiée dans le Coran : « Abolir l’esclavage relevait quasiment de l’inconcevable. Interdire ce que Dieu permet est un crime presque aussi grand que de permettre ce qu’Il interdit ».

Carcan réducteur

Alors, les islamistes vivant en Europe ont tendance à s’enfermer pour ne pas être contaminés par les sociétés occidentales et pour éviter la porosité entre les populations. L’histoire moderne prouve qu’aucun pays musulman n’est entré ou n’est resté longtemps dans la démocratie puisque toutes les tentatives ont été vouées à l’échec. Venus au pouvoir grâce aux bienfaits d’élections libres, les islamistes ont tôt fait d’éliminer ceux qui pouvaient leur porter ombrage. Ces péripéties prouvent, s’il en était besoin, qu’il n’y a qu’un seul islamisme et que ceux qui croient à l’existence d’un islamisme « light », dit modéré, se trompent grossièrement. L’expérience démontre que l’accès des islamistes au pouvoir se concrétise par une perte de démocratie puisque, selon leurs dogmes religieux, ils confisquent les libertés au détriment de l’intérêt pour leur peuple.
            Les citoyens musulmans n’ont pas le droit de prendre leur avenir en main car ils dépendent de la volonté d’Allah qui impose ses directives à la Oumma, la communauté des croyants, réglant ainsi leur avenir et imposant une emprise de la religion sur tous les aspects de la société au point d’en faire une doctrine totalitaire. C’est pourquoi, les pays arabes ne pourront se réconcilier avec la démocratie que si l’islam est séparé de l’État puisque la Charia récuse à l’homme le droit de légiférer et que seule la loi de Dieu prime sur toutes les lois profanes. 
La vision des images de cette vidéo de Guy Sauvage démontre que les islamistes cherchent en fait à briser toute velléité de sortir du carcan totalitaire utilisant la théocratie pour s’opposer à la démocratie. Alors, pour motiver des peuples brisés sous le joug de la domination des barbus, ils se servent du joujou du Djihad, la guerre sainte contre Israël, dans une sorte de défouloir qui permet de détourner leur attention sur les réalités modernes de la société. Donc la vie devient un combat permanent pour soumettre les populations qui refusent l’islam. Pendant que les militants s’entrainent pour le Djihad, ils n’ont plus le temps de s’intéresser à leur sort et de répondre aux sollicitations du monde moderne trop attaché à défendre les droits de l’Homme.
Si les républicains et les démocrates français ne s’éveillent pas à la réalité, ils finiront pas être submergés par ceux qui cherchent en fait à leur imposer leur loi et leur manière de vivre en toute impunité.
   

Aucun commentaire: