ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

dimanche 14 août 2011

ELECTION LEGISLATIVE 2012 : LE TROP PLEIN





ELECTION LEGISLATIVE 2012 : LE TROP PLEIN

Par Jacques BENILLOUCHE



               Qu’est ce qui fait courir les candidats à l’élection du député à l’Assemblée nationale, représentant les français d’Israël ? Aux quatre candidats déclarés, Valérie Hoffenberg, Philippe Karsenty, Daphna Poznanski et Gil Taïeb, se sont ajoutés, selon les informations du site de Chantal Sutton (*), deux nouveaux candidats. Edward Amiach et Philippe Soussi vont se mettre  sur les rangs lors d’une annonce qui sera faite en août. Des indiscrétions font aussi état des hésitations de Meyer Habib qui voudrait prendre part à la compétition sous les couleurs du Likoud et du Crif.
            Les juifs sont incorrigibles car ils ignorent tout de l’efficacité électorale et du principe du rassemblement qui donnerait plus de poids à l’élu face aux autorités françaises et à fortiori israéliennes. Ils vont batailler pour se répartir les 8.690 voix israéliennes qui ont marqué l’élection présidentielles de 2007 face aux 16.000 voix des autres pays de la circonscription (Grèce, Turquie et Italie). Bien sûr les candidats espèrent un sursaut national pour pousser d‘abord les électeurs à s’inscrire le 31 décembre 2011 et ensuite à se déranger au Consulat pour mettre leur bulletin dans l’urne.  
            Mais les électeurs sont désabusés devant ce trop plein et certains affirment ouvertement qu’ils vont aller à la pêche le jour des élections car ils ne comprennent pas cette course fratricide. Elle aura, selon eux, pour conséquence de permettre à un candidat impromptu, non juif de surcroit, de rafler la mise en s’appuyant uniquement sur les querelles intestines juives , en s'appuyant sur les voix des autres pays et en renvoyant à leurs chères études les partisans d’Israël. 
            La maladie des élections municipales de Ashdod et de Netanya  guette . Trois listes dans chaque ville ont détruit le vote francophone pour n’envoyer aucun conseiller municipal aux deux mairies. La recherche de l’honneur de figurer sur un tract de candidature et d’afficher leur portrait semblent, pour certains, l’objectif d’adjoindre une ligne supplémentaire à leur CV : "ancien candidat à la députation".  
            Temps et Contretemps ne succombera pas à la déprime  et poursuivra cependant sa mission d’informer les électeurs sur la démarche et la campagne des candidats. L’interview de Philippe Karsenty sera publiée dans les prochains jours tandis que nous couvrirons tous les déplacements et manifestations des candidats en Israël pour que les Français puissent voter en toute connaissance des programmes et promesses des candidats.   

* www.justinteresting.com

Aucun commentaire: