ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

dimanche 14 novembre 2010

BILLET D’HUMEUR : ANTISEMITISME OU ANTISIONISME



BILLET D’HUMEUR : ANTISEMITISME OU ANTISIONISME

Par Jacques BENILLOUCHE


Je ne m’attendais pas à déclencher un tel brouhaha avec mon billet d’humeur sur les écologistes et Israël, radiodiffusé par ailleurs [1]. Certains sites avaient repris mon article qui leur avait permis d’avoir 1264 lecteurs en moins d’une heure puis se sont ravisés devant les commentaires de lecteurs mécontents. Je m’étais permis d’écrire que les écologistes, rejoints par de nombreux militants d’extrême gauche [2], étaient pro-palestiniens et antisionistes [3]. Mon article était étayé par des références et des citations publiques.

Il n’y avait cependant aucune raison pour que cette affirmation soit assimilée à une injure alors qu’être antisioniste est un positionnement politique tout à fait respectable, à condition de l’assumer. Je suis trop attaché à la démocratie pour ne pas accepter les thèses de ceux qui n’approuvent pas mes idées et je ne leur en fait nullement grief. Mais certains lecteurs n’ont pas apprécié que je précise que certains écologistes étaient aussi antisémites [4] [5] [6] en me fondant uniquement sur des faits établis. Mais je n’ai jamais écrit que tous les écologiques étaient antisémites.

En revanche, il est vrai que certains se cachent derrière l’antisionisme pour attaquer mes articles tout en se protégeant contre les rigueurs de la loi qui réprime le racisme. De nombreux commentaires acides prouvent cependant qu’ils font volontairement un amalgame entre antisionisme et antisémitisme.

La vie d’un journaliste israélien est très difficile vis-à-vis de l’étranger car on lui prête un pouvoir énorme et une fonction déguisée de délégué des instances gouvernementales. Le ministère israélien des affaires étrangères n’a rien à faire d’un journaleux pour agir en son nom. Il dispose de diplomates de renom, très compétents, qui n’ont pas besoin de se cacher derrière un pseudo ou une plume pour exposer ouvertement la position de l’Etat d’Israël. Les journalistes ne détiennent pas la science ni la vérité. Il leur arrive parfois, souvent même, de se tromper ou de rendre compte d’une information erronée ou anticipée. Ils ne peuvent pour cela être qualifiés d’intoxiqués ou de valets du pouvoir.

Ceux qui nous attaquent vivent souvent dans des pays où la presse est muselée et aux ordres. Ils pensent que la situation est pareille en Israël et que nous sommes tenus de refléter uniquement les positions gouvernementales comme si nous étions des robots sans cervelle ou de tristes paillassons. C’est faire un triste sort à la fonction de journaliste libre et indépendant.

Cliquer sur le titre en rouge de l'article pour écouter le texte radiodiffusé :

[1] http://benillouche.blogspot.com/2010/11/billet-dhumeur-les-ecologiques-francais.html


[2] http://www.20minutes.fr/article/621347/politique-corinne-lepage-refuse-rejoindre-europe-ecologie


[3] http://www.dailymotion.com/video/x7xet3_manifestation-palestine-avec-noel-m_news


[4] http://www.lepost.fr/article/2010/03/13/1985728_antoine-waechter-l-ami-des-antisemites-honte-d-europe-ecologie.html


[5] http://alerte-environnement.fr/?p=2480


[6] http://www.lexpress.fr/informations/la-vague-verte_593532.html









Aucun commentaire: